:: Accueil du site > 4 fevrier 2008 d'ici mars 2009 iran puissance spatiale (...)
 
Section: [ X Sciences ] :: Publié le 25 février 2008 Politique

4 fevrier 2008 d'ici mars 2009 iran puissance spatiale ?

"L’Iran teste une fusée et compte lancer un satellite

par Parisa Hafezi et Fredrik Dahl

TEHERAN (Reuters) - L’Iran a lancé lundi une fusée conçue pour placer en orbite son premier satellite de recherche scientifique d’ici mars 2009, a rapporté la télévision nationale.

La capacité de placer des satellites en orbite pourrait marquer une avancée technologique de la République islamique dans le domaine des missiles, développement qui serait de nature à inquiéter les pays occidentaux que préoccupent les ambitions nucléaires de Téhéran.

La Maison blanche a aussitôt qualifié de "regrettable" ce lancement, estimant qu’il allait encore plus isoler Téhéran de la communauté internationale.

"Il est malheureux de voir l’Iran poursuivre ses essais de missiles balistiques. Le régime continue de prendre des mesures qui l’isolent encore plus, ainsi que le peuple iranien, de la communauté internationale", a dit le porte-parole de la présidence américaine Gordon Johndroe.

"Les implications de ce (test) sont très intéressantes. S’ils peuvent envoyer un satellite en orbite (...), les Israéliens déclareront qu’il n’y a aucune raison pour qu’ils ne puissent lancer un système d’armement de la même façon ou fabriquer un missile balistique de longue portée", a déclaré Paul Beaver, expert britannique des questions de défense.

Les médias officiels iraniens ont fourni peu de précisions sur le tir.

La télévision d’Etat a montré la fusée s’élevant au décollage dans un panache de fumée blanche. Un parachute a paru s’éjecter de la fusée peu après le lancement.

La télévision a précisé que le satellite, baptisé Omid (Espoir), serait lancé au cours de la prochaine année iranienne, qui prend fin en mars 2009.

"Nous devons être présents dans l’espace de façon active et influente", a déclaré le président Mahmoud Ahmadinejad au cours d’une cérémonie retransmise à la télévision.

PROGRES

"L’Iran a fait son premier pas (vers l’établissement de sa présence dans l’espace) avec vigueur, précision et sagesse. La construction et le lancement d’un satellite constituent un accomplissement très important", a-t-il ajouté.

La télévision a montré Ahmadinejad et d’autres dirigeants iraniens à l’intérieur d’une salle de contrôle, mais sans indiquer où il se trouvait. Les cris d’"Allah est le plus grand" résonnaient dans la salle de contrôle.

"Ce succès va renforcer la position de l’Iran dans la région et dans le monde", a déclaré à l’agence de presse Irna Reza Talainik, membre de la commission des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale au parlement de Téhéran.

L’Iran annonce souvent des progrès en matière de missiles. En novembre, il avait dit avoir construit un nouveau missile d’une portée de 2.000 km qui renforçait son arsenal classique.

Des experts occidentaux notent que Téhéran fournit rarement des précisions suffisantes pour déterminer l’importance réelle de ses progrès techniques.

Les technologies iraniennes découlent en grande partie de modifications apportées à des équipements fournis par d’autres pays comme la Chine et la Corée du Nord, ajoutent-ils.

Paul Beaver estime toutefois que l’Iran réalise des progrès technologiques. "C’est un nouvel indice de la progression très rapide de la technologie iranienne", a-t-il dit à Reuters.

"Je pense qu’Israël et les Américains seront préoccupés par ce lancement."

Pour un autre spécialiste des questions de défense, Andrew Brookes, de l’International Institute for Strategic Studies (IISS) de Londres, l’Iran progresse effectivement mais le tir de lundi n’a rien de remarquable car Téhéran produit déjà des missiles balistiques.

"On ne peut pas lier tout de suite ce test aux questions nucléaires. Ce n’est peut-être qu’un tir civil", a-t-il ajouté, remarquant cependant qu’il est intervenu quelques semaines après un test de missile israélien.

Avec Tabassum Zakaria à Washington, version française Philippe Bas-Rabérin, Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel



Sur le Web: source

Répondre à cette brève

[ Forum ] de la breve



 
recherche avancee

Dernieres Breves / News