:: Accueil du site > L'apocalypse atomique se rapproche
 
Section: [ X Sciences ] :: Publié le 18 janvier 2007 Terre pollution Armement secret conspirations

L'apocalypse atomique se rapproche

- La Pendule de l’apocalypse, qui symbolise le risque de destruction de la planète, a été avancée mercredi de deux minutes.

- Les scientifiques qui gèrent cette horloge évoquent l’imminence d’un second âge nucléaire.

La fin du monde approche, a affirmé mercredi le Bulletin des scientifiques nucléaires, en avançant de deux minutes la grande aiguille de la Pendule de l’apocalypse, symbolisant l’imminence de l’Armageddon atomique. La grande aiguille indique à présent minuit moins cinq.

"Nous sommes au seuil d’un second âge nucléaire. Le monde n’a pas fait face à des choix aussi périlleux depuis que les premières bombes atomiques ont été lancées sur Hiroshima et Nagasaki", a affirmé ce groupe de scientifiques de renom. "Le récent test nord-coréen d’une arme nucléaire, les ambitions nucléaires iraniennes, l’accent une nouvelle fois mis sur la présence continue de quelque 26.000 armes nucléaires aux Etats-Unis et en Russie sont symptomatiques de l’incapacité à résoudre les problèmes posés par la technologie la plus destructrice sur Terre", a-t-il précisé.

"Grand péril"

L’astrophysicien britannique Stephen Hawking, professeur à l’université de Cambridge, a insisté sur un second péril qui menace la planète : le réchauffement climatique. "Nous voyons un grand péril si les gouvernements et les scientifiques ne prennent pas maintenant des mesures pour rendre les armes nucléaires obsolètes et mieux prévenir le changement climatique", a-t-il déclaré au cours de cet événement, organisé simultanément à Washington et à Londres. "Il est à présent minuit moins cinq", a-t-il insisté.

C’est la première fois depuis février 2002 que la grande aiguille de cette pendule est avancée. Créée en 1947 par des scientifiques de Chicago ayant participé au projet Manhattan, elle symbolise les dangers des armes nucléaires pour l’humanité. Le projet Manhattan est à l’origine de la création de la bombe atomique, dont la première a été lancée sur Hiroshima, au Japon, le 6 août 1945.

Leurs inquiétudes sont largement liées aux crises nucléaires avec l’Iran et la Corée du Nord. Toutefois, "les dangers posés par le changement climatique sont presque aussi graves que ceux liés aux armes nucléaires", soulignent-ils. C’est la quatrième fois que l’aiguille de l’horloge est avancée depuis la fin de la guerre froide.

Le "Bulletin" a été créé en 1945 comme une lettre d’information destinée aux physiciens préoccupés par la possibilité d’une guerre nucléaire, mais s’est depuis concentré plus généralement sur les menaces à la survie de l’homme.

"En tant que scientifiques, nous comprenons les dangers des armes nucléaires et leurs effets dévastateurs, et nous découvrons comment les activités et technologies humaines affectent le climat d’une manière qui pourrait changer pour toujours la vie sur terre", a expliqué le célèbre cosmologiste britannique Stephen Hawking.

"En tant que citoyens du monde, nous avons le devoir d’alerter l’opinion des risques inutiles que nous encourons tous les jours et des périls que nous prévoyons si les gouvernements et les sociétés ne prennent pas des mesures maintenant", ajoute le professeur de mathématiques de l’université de Cambridge.

L’horloge du "Bulletin", qui pendant 60 ans a suivi les fluctuations des tensions nucléaires, va également refléter désormais la situation climatique, souligne Mark Strauss, rédacteur de la publication. "Il y a une prise de conscience que nous détériorons le climat, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses."

La menace d’une catastrophe nucléaire reste toutefois l’inquiétude la plus pressante pour le "Bulletin". "Cinquante armes nucléaires d’aujourd’hui pourraient tuer 200 millions de personnes", note M. Strauss.

La déplacement de l’aiguille est décidé par le conseil d’administration du "Bulletin", composé de scientifiques et de politologues, en coordination avec des "parrains" comme Stephen Hawking.

Depuis 1947, l’aiguille a été déplacée au total 18 fois. L’horloge avait été réglée à l’origine sur 23h53. C’est en 1953, après l’essai réussi de la bombe à hydrogène par les Etats-Unis, qu’elle s’est le plus approchée de minuit, affichant 23h58.

Elle avait été reculée le plus loin de l’heure fatidique en 1991, à 23h43, dans le sillage de l’effondrement de l’Union soviétique. AP

Sources : www.thebulletin.org



Répondre à cette brève

[ Forum ] de la breve



 
recherche avancee

Dernieres Breves / News