:: Accueil du site > [ X Sciences ] > CYB"ere".ORG : BioChips & Co. (Part.01)

Cyber Contre-Culture

CYB"ere".ORG : BioChips & Co. (Part.01)

Marchés aux puces...

Publié le 6 février 2004 - Modifié le mercredi 21 mars 2007 :: 5920 visites robots/humains. ( Popularité: 21)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 2 réactions

Si les marchés aux puces font encore partie de notre paysage urbain, un autre plutôt antinomique quant à son concept se profile à l’horizon.
Il s’agit du marché des puces qui permettra de mettre en place un système totalitaire de globalisation mondiale, qui fera que le citoyen ne pourra effectuer son marché sans puce électronique.

Les premières expériences d’implantation de puces dans l’organisme satisfont leurs promoteurs.

Une Bio-Puce c’est quoi ?


La symbiose entre biologie et micro-électronique a créé la famille des Bio-Puces :
un domaine révolutionnaire d’application des microsystème dédié aux analyses biologique rapides. Sur quelques cm2 de verre ou de silicium, les bio puces peuvent traiter et analyse des milliers de séquences d’ADN différentes, aussi bien que plusieurs protéines voir même des cellules vivantes individuelles.

Différents types de Bio-Puces :

DNA chips
Les Bio-puces sont fonctionnalisées avec des milliers de séquence génétiques particulières. Elles servent à l’analyse des mutations génétiques et de l’expression des gènes en réponse à différents stimulis (environnement, médicaments, stress, cancer, développement, etc.). Sur une seule puce, tous les gènes humains peuvent être analysés en une seule fois.

LabOnChips
Les Laboratoires sur Puce sont des laboratoires miniatures qui automatisent la préparation des échantillons et leur analyse rapide.
Implantation par hybridation d’un amplificateur et d’un analyseur d’ADN

Cell On Chip
Les Cellules sur puce sont de microsystèmes qui intègrent des cellules vivantes et offrent aux chercheurs une moyen révolutionnaire de contrôler et manipuler individuellement des milliers de cellules.

L’implantation obligatoire de micro processeurs dans les humains. (Les plus grandes menaces venant des États ?)
Il s’agirait de placer des microprocesseurs sous la peau de tous les "citoyens" ce qui avait déjà été envisagé par les successeurs de Gorbatchev qui ensuite y avaient renoncé, les références de cet article ont disparu, mais je suis sûr du fait.
- Joe Delgado, physiologue ayant fait partie de la CIA a dit :
" ce qui nous attend est plus dangereux que la destruction nucléaire. Nos connaissances sur le cerveau nous permettent d’envisager les pires scénarios ; le danger qui nous menace est la possibilité d’intervenir directement sur les fonctions cérébrales pour les manier à notre guise, c’est à dire faire de l’homme un vrai robot sans même que celui-ci s’en rende compte". Il a mis au point des procédés (avec des psychiatres) qui permettent de "téléguider" des êtres humains par signal radio, à l’aide de puces implantées dans le cerveau". (Coucou, c’est Tesla, l’énergie libre, Éditions Félix)
Déjà depuis le 19/10/1977 (finalisé en 1994) le système S.W.I.F.T a été mis en place. Il relie toutes les banques. Celui-ci recense sur un seul ordinateur un numéro de carte de crédit distinct (se composant de 3 séries de 6 chiffres) qui sera tatouée au laser invisiblement soit sur le revers de la main droite, soit sur le front. Cela a été révélé par Larry Goshorn (Président Directeur de la General Automation Inc. Californie) choisie pour créer ce concept.
Cette idée démoniaque ressort maintenant sous un nouveau visage : celui des fins "humanitaires".
L’idée maîtresse est qu’un numéro - équivalent du code barre - soit affecté à chaque personne afin que nul ne puisse ouvrir un compte bancaire, retirer de l’argent, acheter ou vendre quoi que ce soit, voter, et ainsi de suite... s’il n’a ce microprocesseur sous la peau qui indique son identité et le contenu de son "dossier".
La connexion inter-ordinateurs permettant d’interdire l’accès à ces facultés (que sont d’ouvrir un compte, retirer de l’argent, acheter et vendre, etc, etc..) pour tous les numéros de ce code dont les porteurs seraient en dette de leurs impôts envers l’État, ou recherchés pour des raisons judiciaires, etc.. etc..

Il n’est pas inutile d’épiloguer brièvement sur tout ce qui deviendrait permis grâce à cela :
- Détection géographique et localisation précise par le système GPS.
- "Mind control", par réception d’ondes affectant certains centres cérébraux.
- Orgasme télécommandé pour récompenser les "bons sujets".
- Douleur télécommandée pour punir les "mauvais sujets".
- Élimination douce des concurrents politiques, ou sujets "déviants", par "clochardisation".
- Eliminations physiques télécommandées par l’association du dispositif avec un détonateur.

Il n’empêche que c’est ouvertement proposé, sans avouer les fins véritables, bien sûr !

Population à puces électroniques.
" Une population à puce électronique est le principal objectif des Illuminati (ndt : ou mdm : maîtres du monde). Ils veulent implanter cette puce dans chaque habitant de cette planète, et dans chaque enfant, dès la naissance. Ce n’est pas un délire de science-fiction. Cela se produit déjà, maintenant. Bien sûr, ils ne vont pas le dire franchement, parce qu’ils savent que beaucoup de gens résisteraient. Ils mettent ceci en place petit-à-petit, afin de masquer leur but véritable. Ils ont commencé par implanter les animaux ; c’était d’abord juste si les propriétaires voulaient . Maintenant, cela devient une loi. Et la même méthode est utilisée pour les humains.

En 1997, un ami m’a présenté à un scientifique américain qui voulait me rencontrer, parce qu’il travaillait contre sa volonté sur des projets top-secret de la CIA, projets dont les politiciens moyens n’ont pas la moindre idée. Quand je lui ai demandé pour quelle raison il mettait son génie à leur service, il a ouvert sa chemise et j ai vu un sachet transparent sur sa poitrine, semblable à une dose de shampooing. La CIA les appelle des patchs . Il y avait à l’intérieur une sorte de liquide orange-doré. Il a dit qu’il s’était engagé dans la CIA en croyant qu’il allait servir son pays ; mais il s’était vite rendu compte qu’ils ne voulaient pas utiliser ses connaissances pour aider l’humanité et que leur idée était de la contrôler.

Il se rebella contre l’utilisation détournée de son travail. Et un matin, il sortit de chez lui... et ne se souvint plus de rien, jusqu’ à ce qu’il se réveille sur un genre de table d opération. Quand la conscience lui revint, il remarqua le patch sur sa poitrine. Ils avaient trafiqué son corps pour qu’il ait besoin de la drogue contenue dans le patch qui devait être changé toutes les 72 heures. S’il ne fait pas ce qu’on lui dit, ils ne remplacent pas le patch et l’agonie commence, lente et douloureuse. Un grand nombre de scientifiques très brillants, qui pourraient libérer le monde de la pauvreté et de la faim, sont dans la même situation.

Cet homme m’a parlé du projet d’implantation de puces et de bien d’autres choses encore. Il s’était arrangé pour me rencontrer afin de m’exposer ce qui était planifié pour la race humaine, parce qu’il ne savait pas s’il en avait encore pour longtemps à vivre. Quand ces scientifiques ont rempli leurs objectifs, le patch n’est plus remplacé et ils meurent en emportant le secret sur ce qui se passe dans la tombe.

D abord, a-t-il dit, le remède au cancer est connu depuis des décennies, mais ils ne veulent pas le rendre public parce qu’ils ne tiennent pas du tout à ce que les gens survivent. Ils gagnent beaucoup plus d’argent en droguant les mourants et en traitant les symptômes des maladies, qu’ils n’en gagneraient en les guérissant.

Il a dit qu’il existe une technologie qui peut faire pousser, sans eau, des cultures abondantes dans les déserts, en stimulant les champs énergétiques des plantes et, quand elle est employée à son maximum, c’est comme regarder un film en accéléré tellement les plantes poussent vite ! A elle seule, cette technologie pourrait éliminer la faim si elle était mise à disposition des humains. Mais elle fut, au contraire, utilisée pour tuer des milliers de personnes au cours d’un massacre dont il fut témoin. La CIA (agence illuminati) avait rassemblé une immense foule d’Éthiopiens pendant la famine. Il se trouvait dans un avion qui survolait une région sur laquelle, pensait-il, ils allaient jeter un champ vibratoire pour stimuler la pousse des plantes. Quand il regarda par le hublot, il vit des milliers de gens étendus sur le sol, morts. Ils avaient été tués par le pouvoir du champ magnétique, parce que la CIA testait sa technologie en tant qu’arme pouvant tuer les gens sans endommager les biens.

Il a dit aussi que l’on connaissait depuis des décennies une technologie non-polluante qui pouvait nous fournir à tous - et gratuitement - l’énergie et la chaleur dont nous avions besoin. (Je connais des gens qui produisent ces systèmes, mais ils ne peuvent les faire fabriquer parce que les Illuminati contrôlent les bureaux des patentes, l’argent, et les principales sociétés qui peuvent les produire en masse. Imaginez un simple kit qui vous procurerait gratuitement la chaleur et l’électricité chez vous, chaque jour de votre vie, et pour toujours... Cette technologie utilise le champ d’énergie vibratoire invisible qui nous entoure, et la transforme en électricité utilisable. Elle serait nôtre à présent, si les Illuminati ne l’avaient pas supprimée.

Mais c’est en abordant le problème de l’implantation de puces que l’homme de science de la CIA s’anima le plus. Il confirma que le projet des Illuminati visait bien à implanter des puces à tout le monde. D un côté, c’était pour nous marquer et savoir constamment où nous étions et ce que nous faisions, a-t-il dit.

Mais la raison essentielle, c’était de pouvoir manipuler à volonté nos processus émotionnels et mentaux. Il a dit que les gens ne devraient pas penser uniquement aux messages qui vont de la puce à l ordinateur. Le plus important, et de loin, ce sont les messages qui seraient envoyés de l ordinateur à la puce implantée.

Il a ajouté que les peuples n’ont absolument aucune idée du niveau de technologie des projets secrets des Illuminati, et que le jour où les puces sont implantées chez les humains, l’ordinateur pourra les rendre dociles ou agressifs, les exciter ou les réprimer sexuellement, et fermer leurs esprits au point d’en faire des zombies. Il m’a demandé de presser les gens de résister à l’implantation de la puce à tout prix, parce qu’une fois que nous en serions là, nous ne serions rien de plus que des machines dirigées par les aliens qui, confirma-t-il, se trouvent bien derrière tout cela.

Nous avons besoin d’une campagne mondiale qui dit NON A L IMPLANTATION DE LA PUCE , et nous en avons besoin MAINTENANT !

La puce se trouve dans quasiment chaque petit morceau de technologie et est incrustée dans les nouvelles voitures. Ils peuvent immobiliser le moteur à partir d un satellite ou suivre à la trace chaque voyage. Comme je l’avais prévu dans mes précédents livres, il est déjà suggéré aux gens de se faire implanter la puce afin de rendre le monde plus efficace .

Le professeur Kevin Warwick, de l’Université de Reading, en Angleterre, a été utilisé pour faire la promotion de la micro-puce humaine. On lui en a implanté une au milieu d’un énorme tapage publicitaire et il nous a présenté à tous les bénéfices du contrôle des appareils électroniques à distance. Aux dernières nouvelles, lui et sa femme, Irena, allaient se faire implanter une autre puce qui relierait leurs systèmes nerveux à des émetteurs de radio, des piles, et des processeurs. A ce qu’il paraît, leur fille adolescente, Madeleine, fut invitée à se joindre à eux. Elle a répondu : Pas question . Il y en a au moins une qui réfléchit, dans la famille.

Il s’agit de la prochaine étape pour fusionner l’homme et la machine , a dit le professeur Warwick, Nos deux systèmes nerveux vont pouvoir communiquer à travers Internet.

N’est-ce pas merveilleux ? D’après le Daily Mail, de Londres, de grandes sociétés américaines d’Internet lui versent un demi-million de livres sterling. Le professeur Warwick admet que sa femme et lui pourraient souffrir de dommages permanents aux bras, mais il ajoute qu’il espère qu’ il n’y aura pas de dommage cérébral . On se demande comment ils feront pour s’en rendre compte.

Des personnes se font maintenant implanter une puce contenant leurs dossiers médicaux et d’autres détails personnels. Le plan consiste à leur vendre cette puce comme un moyen de ne plus se faire agresser pour leur argent, puisque le moyen d’y accéder se trouverait sous leur peau. Prévenir la fraude des cartes de crédit est une autre excuse. Ils vont aussi faire de la pub pour implanter la puce chez les enfants, en déclarant qu’ils ne seront plus jamais perdus parce que, grâce à la puce, on pourrait toujours les localiser...

Plus des enfants sont portés disparus ou sont assassinés, plus ces gens font la promotion du danger des pédophiles dans la communauté, et plus les parents devraient avoir peur de faire implanter une puce à leurs enfants.

Car bien évidemment, les plus grands meurtriers et tortionnaires d’enfants sont ceux-là même qui vantent les mérites de la puce.

Problème / réaction / solution

Un certain David Adair, qui a travaillé sur des projets de haute-technologie à la NASA, a tourné pendant des années sur le circuit des conférenciers du new age en Amérique, louant les avantages de l’implantation de la puce à nos enfants. Je ne comprends pas qu’un homme - qui connaît aussi intimement la technologie secrète - puisse être à ce point inconscient de ce que la puce signifierait vraiment en termes de marquage et de contrôle mental. Des implants ont été découverts chez des gens qui disaient avoir été enlevés par des aliens . Et à combien de personnes a-t-on déjà implanté une puce sans qu’elles le sachent ?
Le scientifique de la CIA m’a dit, en 1997, que les puces des projets clandestins étaient maintenant si petites qu’elles pouvaient être injectées par l’aiguille d une seringue hypodermique au cours des campagnes de vaccination.

Quelques années plus tard, un journal anglais publia la photo d’une fourmi tenant une puce électronique entre ses pinces ; mais cette taille n’est que celle qu’ils nous autorisent à voir. L’une des autres approches pour faire accepter la puce, c’est de vendre le fait de pouvoir parler à son ordinateur et sur Internet.

Le Sunday Times de Londres a rapporté : " Le prochain ordinateur que vous achèterez sera peut-être le dernier dont vous aurez besoin. A l’avenir, les scientifiques veulent insérer une puce électronique dans notre tête afin que nous puissions nous brancher directement sur les autoroutes de l’information. Les chercheurs anglais font partie des équipes internationales qui travaillent sur un implant qui traduira la pensée humaine en langage informatique. Dans une génération, a dit un groupe, les gens seront capables de parler aux machines à l’aide d’une puce de la taille d un grain de poivre implantée dans leur nuque. "


Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que les machines seront, elles aussi, capables de leur parler. Dans ...And the Truth Shall Set You Free, je raconte l’histoire du Dr Carl W. Sanders, un ingénieur en électronique très réputé au Royaume-Uni, qui avait mis au point un implant à puce pour aider les patients blessés à la colonne vertébrale. Il a dit qu’il s’est rendu à 17 réunions avec la brigade mondiale, dans des endroits comme Bruxelles et Luxembourg, et qu’ils ont détourné son projet.

Voici ce qu’il a raconté à Nexus Magazine :
" Je me trouvais dans une réunion où la discussion portait sur : Comment peut-on contrôler les gens si on ne peut pas les identifier ? Des gens comme Henry Kissinger et ceux de la CIA participaient à ces réunions. Ils se demandaient : Comment faire pour que les gens se mettent à avoir besoin d’une chose comme cette puce ? Et tout soudain, l’idée jaillit : Donnons-leur à penser qu’ils peuvent perdre leurs enfants, etc. Ils discutaient de ces projets dans les réunions comme si les gens étaient du bétail. La CIA avança l’idée de mettre des photos d’enfants disparus sur des cartons de lait. C’est ce qu’ ils firent. Depuis que la puce a été acceptée, vous ne voyez plus ces photos, n’est-ce-pas ? Elles ont rempli leur objectif. "

Le Dr Sanders dit qu’ils veulent que la puce contienne le nom et la photo de la personne, un numéro de sécurité sociale (du gouvernement mondial) international, sa description physique, ses empreintes digitales, son passé médical et celui de la famille, son adresse, son métier, l’information sur ses revenus et ses impôts, et son casier judiciaire. On dira aux gens que, s’ils ont la puce implantée, ils n’auront plus besoin de passeport ni de papiers personnels d’identité ; et puis on diffusera une quantité d’autres avantages apparents, suffisamment pour persuader une population comateuse - et inconsciente de l’enjeu - d’accepter de remettre littéralement à d’autres la clé de leur psychisme. Ou, du moins, de leurs fonctions cérébrales.

Il est prévu que, dans un premier temps, les gens se portent volontaires pour se faire implanter la puce. Ils seront encouragés à apprécier les commodités que procure le statut de clone d’ordinateur. Puis elle deviendra obligatoire. Plus il y aura d’enfants portés disparus, de bombes terroristes, de massacres - et d’autres horreurs que peuvent fabriquer les Illuminati - et plus l’obligation de la puce sera justifiée et acceptée par le troupeau.

On dira de ceux qui refusent la puce qu’ils ont quelque chose à cacher, ou qu’ils se fichent des enfants disparus, de ceux qui sont estropiés ou tués dans les bombardements et les fusillades. On parlera aussi, bien évidemment, de la menace des terroristes avec des engins nucléaires dans leurs valises .

Le réseau mondial informatique auquel ces puces vont répondre est déjà en place dans de nombreux lieux souterrains. L’un de ceux-ci est à Bruxelles (Belgique), centre majeur des Illuminati et berceau de l’OTAN et de l’Union Européenne. L’un des autres se trouve aux États-Unis, sous les Montagnes Cheyennes.

Tandis que j’écrivais ce chapitre, une firme nommée Applied Digital Solutions (Solutions de la Numérique Appliquée) annonça le lancement d une puce humaine qu’elle avait appelée Digital Angel ( Ange numérique ).... Il s’agit d’un implant humain conçu pour surveiller la physiologie du porteur - par exemple le rythme du pouls, la température du corps, le lieu où il se trouve. La firme déclare que c’est la première puce humaine opérationnelle qui puisse être reliée au système de repérage par des satellites positionnés tout autour du globe. Elle permettra que chacun de nos déplacements, n’importe où sur la planète, soit suivi à la trace à partir du satellite. Elle est aussi conçue pour se connecter à Internet et pour devenir un dispositif d’identification de l’utilisateur pour le réseau. Elle est décrite comme un implant de la taille d’une pièce de 10 cents insérée juste sous la surface de la peau. La puce sera actionnée électromécaniquement par le mouvement des muscles et elle peut être activée soit par le porteur, soit par le centre technologique de contrôle. D’après les déclarations officielles, elle a été développée par le Dr Peter Zhou et son équipe de recherche, et ils sont bien en avance sur le programme .

Sachez que le plan illuminati ne dépend pas de la technologie nécessaire qui deviendrait disponible par hasard . Elle a été développée bien auparavant et est introduite au moment opportun, à la date prévue. Et donc, sur cette recherche, on nous dit que la technologie vient juste d’être découverte - alors qu’elle attend en fait dans les coulisses depuis des années.

Les fondations exemptées d’impôts, comme la Fondation Rockefeller, versent des sommes énormes à la recherche scientifique mais, comme l’a prouvé le Comité du Congrès Américain dans les années 50, elles veillent toujours à la façon dont l’argent est dépensé et font en sorte que la recherche serve les besoins du plan mondial.

L’Université de Princeton, dirigée par les Illuminati, et l’Institut de Technologie du New-Jersey sont impliqués dans le développement de cette puce. Le dr Peter Zhou est le scientifique en chef de DigitalAngel.Net Inc., filiale appartenant entièrement à la firme Applied Digital Solutions. Bien sûr, le dr Zhou insiste sur les avantages que nous aurions à devenir des robots humains connectés à un satellite. Il s’enflamme pour les capacités de la puce à sauver des vies grâce à la surveillance des conditions médicales et grâce à l’emplacement très précis qu’ elle peut localiser pour les équipes de secours.

C’est exactement ce que j’avais prédit il y a bien des années : cet argument serait l’un des moyens par lequel ils vendraient la puce aux gens quand le temps de son introduction serait venu. Il a dit que l’implant deviendrait aussi populaire que les téléphones cellulaires et les vaccins (les premiers grillent votre cerveau et les seconds diminuent votre intellect et affaiblissent votre système immunitaire). Le dr Zhou nous a sorti alors l’une des phrases les plus effrayantes et glaçantes qu’il m’ait été donné d entendre : "Digital Angel sera une connexion entre vous-même et le monde électronique. Il sera votre gardien, votre protecteur. Il vous apportera de bonnes choses. Nous serons des hybrides d intelligence électronique et de notre propre âme. "

Relisez juste encore ces mots, surtout la dernière phrase. C’est ce que nous, théoriciens de la conspiration, avons prédit pendant toutes ces années. Et maintenant, nous y sommes. J’ai entendu dire que l’introduction de cette puce particulière serait aujourd’ hui remise en question (ndt : plus maintenant ; voir l’article publié récemment par le journal Motus sur Digital Angel : www.motus.ch . ) mais elle vous donne une excellente idée de ce qui nous attend.

Des groupes de pression se battent pour révéler la destruction de l’environnement, l’empoisonnement de la nourriture, les vaccinations, les cartels des médicaments, les cartels du pétrole, les sociétés transnationales de toutes sortes, la corruption des gouvernements, l’arnaque bancaire, la dette du Tiers-Monde, la manipulation des guerres, la pauvreté, le cancer, le sida, les sévices sur les enfants, les sacrifices des rituels sataniques, la répression des médias, les assassinats, l’érosion des libertés, les impôts élevés, et bien d’autres choses encore. Mais ce que nous avons besoin de comprendre pour que le brouillard se dissipe, c’est que ce sont toutes des parties d’un seul plan travaillant au même but. Toutes les arnaques ne sont qu’une seule et même arnaque. Nous pouvons nous opposer à ces fils individuels pendant des siècles, mais nous ne pourrons effectuer de changements fondamentaux que si nous cessons de nous focaliser sur les symptômes et que nous cherchions leur cause : les lignées des Annunaki et leur plan pour mettre en place un état mondial fasciste.

Lorsqu’un projet qui est demeuré caché pendant longtemps est sur le point de se manifester concrètement, il arrive toujours un moment où il affleure à la surface et devient visible. Nous en sommes exactement là. Nous voyons de grands mouvements, des fusions de groupes et d empires entiers - dans les banques, les affaires et les médias. Parallèlement, nous assistons à la concentration du pouvoir politique dans l’Union Européenne, les zones de libre échange , et les Nations Unies.

Ce sont les mêmes qui contrôlent depuis très longtemps tous ces aspects de notre société, mais c’est maintenant que nous pouvons les voir, alors qu’ils mettent en place les dernières pièces du puzzle de l’état fasciste mondial ou Nouvel Ordre Mondial. "

"Un être humain averti en vaut deux, faites circuler cette information."


biopuce

Un peu d’Histoire !

- 24 Novembre 1998 La carte ..." VITALE ", le nom de baptême des cartes d’assurance maladie Françaises, au format des cartes bancaires.
La carte est dotée d’un microprocesseur, d’un code à barres, d’une photographie, d’une empreinte numérisée, d’une piste magnétique... de renseignements visuels comme le nom du porteur, son adresse, son statut, son groupe sanguin, son numéro d’identification.
D’un point de vue éthique, il est plus qu’ironique qu’à notre époque " moderne " de progrès, il faille parfois payer des taxes, elle-même indexées sur des taxes (TVA sur TVA précédente dans le commerce de services ou de certains articles de seconde main...) ou payer des systèmes de paiement (chèques ou de manière plus généralisée les cartes à puces bancaires) et un nombre grandissant de services, autrefois délivrés gratuitement à un guichet, que nous " offrent " les banques, les serveurs télématiques, la SNCF, les TELECOM...

JPEG - 5.3 ko
Légende Photo
- Antenna coil : bobine antenne
- Glass tube : tube de verre
- Size : a " grain of rice " : taille : un " grain de riz "

- 13 mai 1997, le brevet immatriculé 5,629,678 a été accordé à un " système d’observation, de repérage et de recouvrement personnel" consistant en un émetteur-récepteur microscopique (aussi appelé "puce électronique miniaturisée "), assez petit pour permettre l’implantation chez les humains. Cette puce peut emmagasiner son énergie grâce à un système intégré électromécanique contrôlant l’ensemble de la puce ainsi que son activation. Ces particularités permettent une survie de plusieurs années à la puce implantée, sans avoir à recourir à toute autre forme de maintenance ou à son remplacement. L’émetteur-récepteur intégré dans la puce peut envoyer et recevoir constamment des données et des commandes, et ainsi permettre sa localisation constante et immédiate par la technologie G.P.S. " Global Positioning Satellite".

Les premières expériences d’implantation de puces dans l’organisme satisfont leurs promoteurs.
SERONS-NOUS, dans quelques années, des êtres obéissant au clavier et à la souris, localisables à toute heure du jour et de la nuit ?
Les expériences d’implantation de puces sous-la peau se multiplient et leurs initiateurs prennent rarement la peine de clarifier leurs objectifs, entre prévention médicale et surveillance de nos faits et gestes.

- 1998, les chercheurs d’IBM à Yorktown Heights (New York) ont produit un circuit électronique minuscule composé d’une seule de ces molécules. En 2001, ils ont fabriqué un circuit logique composé de deux transistors moléculaires. (Courrier International)
L’autre voie suivie par les physiciens est la puce électronique "moléculaire". Ces dernières années, la course à la miniaturisation a poussé les chercheurs à utiliser des nanotubes de carbone, des structures cylindriques dont le diamètre est 100 000 fois plus petit que celui d’un cheveu. Ces tubes d’environ un milliardième de mètre sont constitués d’atomes de carbone liés entre eux.

GIF - 1.8 ko
Légende Photo
La bobine enroulée fermement autour d’un piston en ferrite, les antennes, les composants électroniques à base de silicium (circuit imprimé, microprocesseur...) sont encapsulées dans un tube de verre stérilisé et hermétiquement scellé. La fréquence la plus fréquemment utilisée (125 kHz) est celle que l’on rencontre sur les radios sur la bande des ondes moyennes (A.M.).
Le numéro d’identification est composé de 10 chiffres pour Destron à 19 pour Texas Instruments. Le système antimigratoire de cette capsule bioélectronique conçu pour la vie est en polypropylène. La récupération de l’implant relève d’une opération chirurgicale complexe et non encouragée. " Biochiper " un animal de compagnie revient à environ 180 F.

- 15 décembre 1999, la société américaine " Applied Digital Solutions " qui déclarait ainsi à grand renfort de superlatifs avoir acquis les droits d’exploitation D’un brevet pour le " premier dispositif électronique implantable chez les êtres humains ".
Le système " Digital Angel tm ", assurant la sécurité électronique en affaires, toute localisation d’urgence en recherche et sauvetage et le contrôle médical constant.
Nommé " Digital Angel ", c’est-à-dire " ange numérique ", cet émetteur-récepteur présenterait l’avantage de se recharger tout seul, tirant son énergie du mouvement des muscles. L’idée n’est pas incongrue puisque les influx nerveux circulent jusqu’aux muscles par dépolarisation des membranes, c’est-à-dire par inversion des charges le long des neurones et des cellules musculaires.
Le Digital Angel, explique Applied Digital Solutions dans un communiqué, pourrait générer plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaires en apportant des solutions dans des domaines aussi variés que le commerce électronique, la sécurité des transactions, la santé ou la justice. Les premières applications évoquées sont ainsi l’authentification Dun client sur Internet, la localisation des sportifs perdus dans la nature ou la surveillance de l’état de santé Dun patient à risque. Toutes utiliseraient le système GPS (Global Positioning System) pour la transmission des données. Mais, si Applied Digital System, enthousiaste, signale que son dispositif peut être contrôlé par le porteur comme par un système extérieur, elle note aussi, prudente, que le précieux " ange gardien " pourrait être caché dans un objet personnel, Cyborg, mais pas trop ! Quelques semaines plus tard, c’est Kevin Warwick, un scientifique anglais de l’université de Reading, qui enfonce le clou. Dans le numéro de février du magazine américain Wired, il expose en détail la prochaine expérience qui fera de lui le premier cyborg. Warwick n’en est pas à son coup d’essai.

- Août 1998, il s’est déjà fait poser sous la peau une capsule de verre contenant une bobine électromagnétique et quelques microprocesseurs. L’ensemble, qu’il a porté une dizaine de jours, lui permettait d’être reconnu dès son entrée au laboratoire, de commander l’ouverture des portes et l’éclairage.
Cette fois-ci, il veut aller plus loin et faire dialoguer son système nerveux avec un ordinateur en reliant l’implant aux neurones de la partie supérieure de son bras. Chaque signal, produisant un mouvement, serait enregistré par l’ordinateur, avant d’être retourné à l’envoyeur pour test. Ainsi, Warwick espère déterminer des figures, des modèles d’influx nerveux correspondant à des mouvements spécifiques.
Dans un deuxième temps, il voudrait se livrer à la même expérience avec les émotions. Et, si tout se passe bien, il envisage d’implanter le même dispositif dans le bras de sa femme, qui s’est portée volontaire. Seraient-ils alors capables d’échanger leurs sentiments via Internet ? Warwick l’espère. Car, au-delà des perspectives pour la médecine - " les aveugles et les sourds pourraient-ils un jour voir ou entendre avec des ultrasons ou des infrarouges ? " -, le professeur de cybernétique de l’université de Reading perçoit, dans son expérience de cobaye, un moyen de donner aux humains quelques outils pour rivaliser avec des machines qui ne tarderont pas à être très intelligentes.
Soit. Mais le spectaculaire ne doit pas voler la vedette au rationnel. L’électronique dans la peau, pour la plupart des scientifiques, ce sont, pour l’instant, plutôt ces microsystèmes, voire ces nano systèmes, que nous pouvons avaler pour nous soigner. Des chercheurs du MIT imaginent un dispositif qui, sur une puce de silicium, disposerait de microréservoirs recouverts dune feuille d’or. Un courant de faible intensité permettait de dissoudre la pellicule. Contrôlés à distance, ces nano systèmes libéreraient des médicaments à heure contrôlée. Une véritable pharmacie dans la peau.

- 07 janvier 2000 Le CNET, centre de recherche et développement de France Télécom, participe au lancement du consortium i-Wear. Spécialisé dans le secteur des vêtements, i-Wear rassemble des entreprises évoluant dans des domaines variés : l’informatique (Vasco Data Security), les télécommunications (France Télécom), l’électronique (Recticel), la chimie, le textile (Bekintex), la fabrication de vêtements (Adidas, Levi Strauss Europe) et la mode (Courrèges). Ce partenariat sera dirigé par le laboratoire de recherche prospective Starlab. Les thèmes prioritaires sur lesquels travaillera i-Wear dans les cinq prochaines années concerneront les sports, les loisirs et les affaires. L’enjeu des recherches sera d’obtenir une technologie miniaturisée, dans le but de l’intégrer aux vêtements. Sous l’impulsion de Starlab, les premières applications devraient par exemple aboutir courant 2000 à un survêtement "intelligent", capable de détailler les performances physiques d’un sportif. Ce laboratoire prépare également un pantalon stockant en mémoire des données relatives aux activités de la journée. Le monde médical, les média, les professions libérales, les secteurs de la défense, de la protection civile et de la sécurité ou ceux nécessitant des activités de maintenance complexes comptent parmi les secteurs potentiellement concernés par l’arrivée de ces vêtements de nouvelle génération. Le Cnet prépare par ailleurs pour l’été 2000 des maquettes de blousons comprenant toutes les fonctions d’un téléphone mobile ou avec un système de localisation (type GPS) intégré. A terme, ce type de vêtements devraient également donner accès à des fonctions audiovisuelles et vidéo. En apportant son expertise dans le domaine des mobiles, des réseaux logiciels et de l’Internet haut débit, le Cnet optimisera cette collaboration pour suivre l’émergence de ce secteur d’activités et anticiper la conception de produits et services appropriés. Au delà des expérimentations, chacun des partenaires pourra se nourrir de la réflexion commune pour définir ses futurs marchés et favoriser le développement des technologies qui lui seront propres. Le consortium envisage enfin des participations à des manifestations professionnelles (salons Première Vision, Tech Textile, défilés de mode...) et des collaborations avec des universités.

- 29/08/2001 Allemagne, (On vient de mettre un point un circuit intégré en connectant des microprocesseurs avec des neurones d’escargot.)
- Une équipe de biochimistes allemands a réussi à faire fonctionner une puce en silicium avec des cellules cérébrales.
Les chercheurs, Günter Zeck et Peter Fromhertz, de l’Institut allemand de biochimie Max Planck à Munich, ont prélevé une vingtaine de neurones sur un gastéropode, le Lymnaea stagnalis, puis les ont insérés dans des transistors à effet de champ, amplifiant de petits voltages et reliés à une source d’énergie. Ils ont ensuite connecté entre elles les cellules cérébrales.
Selon les scientifiques, le signal électrique produit par la puce s’est propagé dans les différents neurones avant de revenir au semi-conducteur, établissant la connexion. Le premier circuit hybride était créé.
Les résultats de ces expériences, publiés dans les comptes-rendus de l’Académie nationale des sciences du 28 août 2001, donne à penser que la neuroélectrique a un bel avenir devant elle. Elle permet d’envisager la fabrication de prothèses médicales qui remplaceront les neurones endommagés, par une combinaison de cellules cérébrales et de microprocesseurs. Cette science pourrait également engendrer une nouvelle génération d’ordinateurs.

- entre 2000 et 2001 : Applied Digital Solutions (ADS), qui développe des systèmes de surveillance miniaturisés. Elle a acquis plusieurs brevets, pour la modique somme de 130millions de dollars, afin de pouvoir disposer des dernières technologies en matière d’implants sous-cutanés et de transmission de données.

- Wednesday 19th December 2001
Voici un article en anglais qui nous avait averti depuis l’an passé que cette "carte d’identité" serait en vigueur avant 10 ans, et l’auteur trouve cela excellent, normal quoi ! Cela sera tellement utile pour ma médecine, pour lutter contre le kidnapping...
Microchip id on way
" A US company says it has developed a microchip identity card which can be implanted under the skin.
The tiny electronic chip can carry information on a person’s identity or medical needs.
It can also be used in combination with global position system (GPS) technology to track down kidnap victims.
The first chips are to go on sale in South America within three months and the company, Florida-based Applied Digital Solutions, expects to have permission to fit the systems in the US within six months.
The chips are so small they are put under the skin using a surgical needle and "read" by scanners which pick up the radio waves they emit and translate the information they contain.
And today experts predicted they could be used to replace car keys and credit cards within 10 years.
The chips can contain up to 60 separate pieces of information and Applied Digital Solutions intends to sell them to people with artificial limbs and organs, the Los Angeles Times reports.
Doctors treating patients will scan them for the chip, which would warn them about the presence of artificial limbs or organs to avoid treatments which could be harmful.
The system has been tested by Richard Seelig, a consultant surgeon from New Jersey, who injected himself with two chips, one in his left arm and one beside his artificial hip." ( http://www.ananova.com/yournews/sto... )

- 16 avril 2002 (ASP) - La puce informatique que d’aucuns rêvent d’implanter dans chaque enfant vient d’obtenir l’approbation des autorités américaines.
" La VeryChip ne pourra toutefois pas contenir d’informations médicales, comme le souhaitait son fabricant, la compagnie Applied Digital Solutions, mais elle pourra bel et bien être implantée sous la peau d’un enfant - afin de les retrouver dans des cas d’enlèvements, par exemple. Ou sous la peau d’adultes -notamment pour servir de "carton" d’identification à ceux qui travaillent dans des installations à haute sécurité, ou aux prisonniers. Elle pourrait envoyer un signal radio, ce qui permettrait de localiser son porteur, via satellite, où qu’il se trouve.
Le code d’identification de la VeryChip pourra aussi être lu par un appareil approprié, à la manière des codes-barres.
La compagnie réclamait de l’Administration américaine des aliments et drogues (FDA) une autorisation pour vendre son produit sur le territoire américain. L’autorisation, bien que limitée, lui permettra donc de commercialiser son bidule, dont elle fait la promotion depuis environ trois ans. Coût d’achat : 200$ US.
Mais en dépit des hauts cris poussés par les défenseurs de la vie privée, la puce n’avait même pas besoin d’une telle autorisation, a souligné le Washington Post. Si elle avait contenu des informations médicales, l’autorisation de la FDA aurait effectivement été requise. Par contre, dès le moment où elle n’est qu’un instrument d’identification, comme les colliers électroniques que portent déjà certains détenus lorsqu’ils bénéficient d’une sortie, la puce est légale.
Un code-barre pour humains. Non, ce n’est pas un récit de science-fiction..."
Prochaine étape : la puce obligatoire pour tous, à quelle date ?

- 2003, Au programme, donc : "quelque 15 millions de mouchards de la taille d’un grain de sable commandés à Royal Philips Electronics. La célèbre marque prévoit d’équiper ainsi tous ses vêtements d’une valeur supérieure à 14 euros." Les magasins du monde entier seront bientôt concernés. Si Royal Philips Electronics se vante déjà, sur son site Internet, de la vente de ses puces à Benetton, sur celui de la marque, on n’évoque pas encore le sujet...

- Le 21 mai 2003, La puce d’Hitachi, plus petite qu’un grain de sable.
le journal quotidien Bangkok Post International a publié cette photo, sous le titre "Smallest IC chip".
" Hitachi ltd’s prototype super micro wireless automatic recognition IC chips, or mu-chip are shown on a finger in Tokyo yesterday. The class 0.4-mm IC chips, the world’s smallest, can be attached to materials such as paper, and will make new business development possible in data management, assessing the guenuineness of products to curn counterfeiting and medical treatment, among other uses."
Ce circuit intégré, objet émetteur-récepteur sans fil, est un système d’identification (c’est-à-dire une carte d’identité) composé d’une base de donnée immense, il peut être attaché à toutes sorte de matériaux, comme le papier, et est certainement aussi traçable partout au monde grâce au réseau des satellites. Il n’est pas la peine d’épiloguer sur tous les usages démoniaques qui peuvent en être faits.

- Octobre 2004, "Big Brother :" La biométrie bientôt utilisée dans les passeports ? les Etats-Unis ont fixé le délai qu’ils imposeraient pour les contrôles par recours à la biométrie des titres d’identité et de transport nécessaires à l’entrée sur leur territoire.
La biométrie, méthode de reconnaissance basée sur les caractéristiques biologiques propres à chaque individu, qui permettrait de lutter plus efficacement contre le terrorisme, a été l’un des principaux sujets abordés lundi par le G8 à Paris, mais ses pays membres doivent trancher entre plusieurs techniques.
Une décision sur ce point est urgente, les ministres de l’Intérieur et de la Justice des pays les plus industrialisés ont décidé la création d’un "groupe de travail d’experts de haut niveau, co-présidé par la France, qui préside le G8, et les Etats-Unis", qui lui succèderont en janvier, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy.
Ce groupe rendra ses conclusions "avant la fin de l’année", a-t-il ajouté. La biométrie permet d’inclure dans le passeport d’une personne, "sous forme de puce ou de code-barre une caractéristique biologique qui lui est unique", comme l’empreinte digitale, l’iris de l’oeil ou la reconnaissance faciale.
Lors d’un contrôle, il suffit alors de comparer la personne et le passeport qu’elle présente pour s’assurer qu’elle en est bien le titulaire. Par rapport aux contrôles actuels, la biométrie ferait "passer de l’âge de pierre à des méthodes bien supérieures", a estimé Nicolas Sarkozy. "Nous sommes tous décidés à faire appel à la biométrie et tous convaincus qu’il y a urgence à le faire", a-t-il ajouté, et c’est en particulier pour faire un choix entre les trois techniques possibles qu’a été créé le groupe de travail. "La France propose qu’on (en) retienne deux", a indiqué M. Sarkozy, en rappelant que "la tradition française, c’est l’empreinte digitale", tandis que l’Allemagne, elle, préfère utiliser l’iris de l’oeil.
L’urgence d’un accord, du fait du délai américain, a été soulignée, lors de la conférence de presse finale, par le ministre britannique de l’Intérieur, David Blunkett et le commissaire européen aux questions de sécurité, Antonio Vitorino.
Cela "pourrait avoir des conséquences délétères sur la libre circulation, nous devrons faire oeuvre de précurseurs", a relevé David Blunkett. Le projet américain "aura des implications dans la délivrance des visas", a pour sa part reconnu Antonio Vitorino, qui a indiqué que la Commission "est en train de préparer des propositions de passeports et de visas émis par l’Union européenne" avec des éléments biométriques.
La biométrie doit également être évoquée mardi, au Canada, pendant la réunion de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci). (Source AFP)

- à partir de 2004 : Certains fabricants devraient commencer à recourir aux étiquettes à puce (Radio Frequency Identification [RFID, identification par radiofréquences]).

A suivre ...


JPEG - 3.7 ko
(seringue d’implantation sous cutanée avec une micro chip)
Injecteur TX-1406L
- D’un poids léger, de type crosse de revolver, il permet une insertion facilitée de l’aiguille..
- Le conditionnement d’origine stérilisé élimine le besoin dune stérilisation manuelle.
- La stérilité est assurée parce que le pistolet d’injection de type piston poussoir n’entre pas en contact avec le transpondeur lui-même stérile.
- Le transpondeur comporte un bout anti migration afin de capturer le transpondeur sous la peau et ce à vie..
- Conçu aussi bien pour les droitiers que les gauchers.
- Le numéro d’identification unique est fourni sous forme de code à barres sur l’emballage d’origine.

La technologie biométrique

Concepts de plus en plus sophistiquée, fiable et en correspondance avec les buts recherchés pour officiellement augmenter le bien être et le confort des citoyens du monde... La numérisation permet à présent d’encoder en 3D une empreinte digitale par exemple. L’identification d’un individu peut s’appuyer sur la mémorisation optique, thermique, sonore... et peut donc être faite à partir d’une signature vocale (unique pour chaque être humain), un schéma rétinien (unique ...), l’imagerie digitale (unique ...), un thermogramme facial voire même une détection olfactive !
L’implantation de micro chips peut être faite sur d’autres supports, inertes et remplacer le système mondial actuel de code à barres facilitant ainsi la traçabilité du produit tagué et ce pour un coût qui tend à se rapprocher de la norme commerciale économiquement acceptable.
Ils sont équipés d’une antenne cellulaire de réception et d’émission qui permet l’activation de la mémoire du composant, l’énergie étant générée par la borne d’identification et les échanges d’information étant instantanés.

La mémoire programmée de la puce peut être de type [PROM] , dite " morte " et donc inviolable ou de type [EPROM] , donc " effaçable ", pouvant être reprogrammée (Pour limiter les vols, des véhicules sont à présents livrés avec des puces électroniques cachées dans la structure et peuvent être détectés à une vitesse supérieure à 240 Km/h par des balises noyées dans la chaussée).

Ainsi par exemple, pour une vache laitière comme c’est le cas en Europe : état sanitaire, maladies, production laitière sur la durée de vie de l’animal... le but principal est, entre autres de suivre le cheptel de la naissance à l’abattage final, de dresser un bilan phytosanitaire, d’assurer un " tracking " génétique, d’éviter les fraudes à la prime...
Des expériences sont menées actuellement aux USA avec un système de collier personnalisé suspendu au cou des vaches et géré par un micro-ordinateur installé dans la ferme et lui-même connecté à des serveurs ou des ordinateurs à tâches dédiées de complémentarité et d’optimisation (rotation des types de culture, répartition des fertilisants selon la nature et la configuration d’un terrain, étude chimique, suivi des pentes de ruissellement, taux d’humidité...).
Ainsi, dés l’approche d’un poste d’alimentation par un des ruminants, une lecture sélective du collier de l’animal met en marche une vis sans fin afin de lui délivrer la quantité de nourriture spécifique programmée et tenant compte de l’état général de l’animal, de ses besoins estimés en fonction du cycle de productivité qui lui est attribué.
Des capteurs aux fonctions pilotées par ordinateur, une fois insérés dans l’épiderme, peuvent traiter des informations comme le degré d’hygrométrie, le niveau de luminosité de l’environnement où évolue l’animal, opérer des tests sanguins, urinaires, gastriques... et ainsi déclencher un système asservi combinant un ventilateur et un brumisateur à proximité de l’animal, éteindre ou allumer des points d’éclairage dans son environnement direct et selon une assistance télématique de la part du vétérinaire, traiter immédiatement les informations et adjoindre des médicaments, des sels minéraux dans le lot de nourriture qui lui est électromécaniquement alloué...

JPEG - 1.7 ko
Destron IDI transponder TX 1400 LX
Le nom exact de l’un de ces types de transpondeurs.
DESTRON est le nom de la firme qui les fabrique pour moins de 10$ pièce, dans le Colorado. Il existe en fait plusieurs fabricants de ce type de puce électronique (Texas Instruments en produit depuis 1990, Hugues company...).

"Destron IDI transponder TX 1400 LX "

Un [PIN]

numéro d’identification personnel infalsifiable et unique, (ID = Identification Device, Information Device... plusieurs traductions ont été timidement données) correspondant à une suite de (3 x 6) 18 chiffres, permettant de couvrir l’ensemble de la population mondiale (le numéro d’identifiant selon la nomenclature de la Sécurité sociale en France est de 15 chiffres), assure la traçabilité de n’importe quel être vivant et de lire les informations de base le concernant.

Transpondeur TX 1400

JPEG - 2.4 ko
Transpondeur TX 1400
Lecteur manuel portable (avec écran de visualisation du numéro d’identification de la micro chip

Caractéristiques générales :
- Taille : 11.5 mm x 2.1 mm
- Poids moyen : 0.06 g
- Fréquence de travail : 400kHz
- Distance de lecture : 8 cm (avec le lecteur HS-5101)
- Taille de l’aiguille d’injection : calibre 12
- Injecteur recommandé : MK-5/125
- Sécurité prouvée : des tests ont prouvé que les animaux ne manifestaient aucune réaction négative une fois le transpondeur injecté.
- 35 milliards de numéros de code d’identification personnelle unique et inaliénable sont disponibles. (un trillion bientôt).
- Injection facile.
- Mode opératoire de type passif : le transpondeur ne nécessite pas l’usage de batterie..
- Flexibilité d’enregistrement des données : Les numéros d’identification peuvent être facilement saisis sur ordinateur.
- Durée de vie importante : On peut compter sur une durée de vie équivalente à celle de l’animal porteur.
- Température de fonctionnement : -40 à 70 C (-40 à 158 F)

Un standard mondial étant à l’étude, les lecteurs de la compagnie pouvaient reconnaître leurs propres tags
Les premiers tags, à base de codes à barres, expérimentés en externe sur des hommes nous prouvent qu’il ne s’agit pas d’une utopie !

JPEG - 2.4 ko
autre type de lecteur manuel portable (marque est déposée

L’implantation commence en effet à se faire sur des cas " isolés " comme les héritiers royaux (pour éviter les rapts crapuleux), les enfants de parents divorcés où un cas de kidnapping (affectif) a été exécuté par l’un des conjoints, les trisomiques, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer... la liste ne fait que s’ouvrir.
L’étape suivante concerne bien sûr, les êtres humains (vaccinations, [état de santé], justice, comptes bancaires, carrière professionnelle...) et actuellement, elle est implantée sous la peau de quelques nourrissons, dans les maternités de plusieurs Etats Américains. Cela concerne un nouveau-né sur 3 dans certaines d’entre-elles et ce, à l’insu des parents dans la majorité des cas ! (Certains individus sélectionnés selon des critères encore mal définis, ont fait l’objet d’expériences analogues en Europe, dans les pays Scandinaves notamment).
Des [puces auxiliaires de santé] ont été injectées, pendant un cycle de temps défini, dans le corps de dirigeants Soviétiques depuis l’époque de [Brejnev] pour émettre des informations (de diagnostic tel le rythme cardiaque, le taux de cholestérol, la pression sanguine...) distribuer des apports chimiques (insuline), assister de manière électrique des organes défaillants (de type pacemaker)... et soutenir les fonctions organiques déficientes ou en dérive, de manière parfois aléatoire ou plus souvent, programmée.

Les derniers prototypes ont diminué de taille et ne dépassent pas le deux centième (0.40 micron) de la section d’un cheveu sur quelques mm de longueur. Il faut cependant maîtriser les problèmes d’incompatibilité biologique avec l’épiderme dans lequel ce type de transpondeur est implanté afin d’éviter tout phénomène de rejet comme c’est le cas pour ces cheveux synthétiques qui permettront de connaître l’identité et recenser le nombre d’individus exact sur une zone définie. A propos de cheveux, nul homme ne peut connaître le nombre exact de ses cheveux :

Le Ministère de la Marine Américaine a mis en place une carte d’identification individuelle pour son personnel. Ils n’ont rien trouvé de mieux que de la baptiser du nom de " MARC " (Multi-Technology Automated Reader Card). Cela permettra entre autres d’y stocker toutes les données médicales, familiales, civiles, individuelles (sur lesquelles pourront être " greffées " d’autres informations moins " vitales " mais tout aussi intéressantes pour tous ceux qui les consulteront selon leurs intentions et leur mentalité, comme les convictions religieuses, le niveau d’éducation, le cursus professionnel qui sont considérées comme étant des informations " légales ".

JPEG - 1.9 ko
AVID (American Veterinary Identification Devices) avait un plan ambitieux : : " biochiper " tous les animaux de compagnie " à valeur affective ajoutée " (Pets en anglais) sur le territoire des Etats-Unis. Le programme InfoPet mis en place en 1987 se changea quatre ans plus tard en " International InfoPet Systems "

Un livre américain écrit par un journaliste américain - Terry J Cook - traite de ce sujet en particulier avec les micro chips implantés sous l’épiderme des animaux domestiques aux USA. Le titre est " Implantation bio-chip technology ". Ces micro chips sont des transpondeurs passifs, gros comme un grain de riz non cuit (2 mm x 11 mm) et possèdent une bobine qui peut être activée à distance et répondre en écho à une onde radio selon un code prédéterminé.

La santé financière des sociétés concernées par la production, la diffusion et la promotion de ces implants est florissante.
Mis en place aux USA, " B666 " est un super ordinateur doté d’un programme informatique policier de contrôle humain, LUCID (extrait du mot Lucifer + Identification Device) qui gère des cartes biomètriques de type universel. Parmi les 2000 pages d’informations stockées sur ces cartes figurent l’ADN, l’empreinte digitalisée des doigts et des orteils, ou la photographie numérisée de l’iris. Le langage utilisé est celui des nombres donc...
Le transpondeur baptisé " BT952000 " (signifiant " entre 1995 et 2000 "), est appelé " Emergency Intrusive Identification Locator ". (" Localisation et identification d’urgence à caractère intrusif "). Ce tube de verre contient 250,000 composants électroniques. Il s’agit d’un micro processeur multicouches très sophistiqué comportant à la fois un transmetteur et un récepteur.
Il possède deux antennes distinctes. _Le code d’identification correspond à un schéma comme suit : (000000 000000)

_Il peut se mainteniren relation constanteavecdes satellites par émissions séquentiellesparvoiehautefréquences. Le transpondeur possède son propre circuit de charge et une batterie au lithium.. Les fluctuations de température du corps suffisent à alimenter le circuit thermique interne de charge du transpondeur. La batterie au lithium se recharge continuellement et ce à vie..
Le docteur "Carl Sanders" qui fut à l’origine, le concepteur de ce type de micro chip a abandonné ses recherches et en tant que chrétien parcourt le monde à présent pour mettre en garde les populations contre ce qu’il considère comme étant le prototype de la future marque de la Bête du Nouvel Ordre Mondial.

Liste non exhaustive des " avantages " manifestement acceptables et apparemment irréfutables pour en accélérer l’intégration :

- Un seul transpondeur/tatouage pourrait servir de carte d’identité, de passeport, de visa, de livret médical, de carte de crédit ou de débit, de journal de bord, une boîte noire " Net plus ultra " donc... et gérer des nano machines et autres navettes cristallines New Tech dans le réseau sanguin ou toute autre localisation dans le corps humain de son porteur, propriétaire à vie.
- Vol et utilisation frauduleuse des cartes de crédit rendus inopérants.
- Bénéfices instantanés et immédiatement tangibles...
- Coûts fortement diminués pour les services bancaires par rapport au traitement relativement élevé des chèques classiques.
- Argent électronique nettement plus facile à gérer et à manipuler pour le citoyen.
- Débits " autorisés " à partir de comptes approvisionnés.
- Disparition des transporteurs de fonds, proies de prédilection des malfaiteurs ;
- Absence de problèmes d’émission d’espèces pour subvenir aux besoins du marché comme le laisse prévoir la panique provoquée par l’arrivée du Bug informatique et le retrait massif d’espèces qui s’enclenchera au cours des semaines précédentes.
- L’usure physique des espèces serait pratiquement nulle et seulement liée au traitement des images électroniques et du matériel hardware utilisé.
- Traitement immédiat évitant ainsi les avances de trésorerie, les périodes de mise en recouvrement...
- Caractère confidentiel optimisé des transactions commerciales.
- Les personnes atteintes d’incapacités intellectuelles (trisomie, maladie d’Alzheimer...) pourraient effectuer leurs achats sans avoir à se soucier de la gestion de leurs comptes bancaires.
- Les enfants perdus seraient retrouvés dans l’heure de mise en alerte de la police.

- Diminution de la criminalité :
- Les injonctions du type " La bourse ou la vie " ne seraient plus d’actualité.
- Trafic de stupéfiants, matières illicites, œuvres d’art... impossible " Pots de vin " et " dessous de table "... appartiendraient au passé.
- Fraude fiscale éliminée.
- Disparition d’une économie dite " souterraine ". Opérations de recouvrement et/ou litiges engendrées en diminution
- désengorgement des flux de procédures judiciaires.

La société Française Gem plus, N° 1 de la carte à puce, située à proximité de Géménos près de Marseille nous en présente une image plutôt idyllique :

et par voie de conséquences directe :

- Sécurité accrue sur les lieux publics
- Accroissement des rentrées financières pour l’Etat.
- Une justice sociale plus équitable pourrait être mise en place pour mieux séduire avec augmentation des revenus minimums d’insertion et autres systèmes d’aide sociale.
- Diminution des hospitalisations liées à la criminalité.

Risques encourus et inconvénients majeurs :

- Surinformatisation entraînant une confusion accrue, une course contre le temps et une diminution de la disponibilité intellectuelle des individus.
- Séduction trop manifeste et valorisation indiscutable des arguments avancés. L’argent, intrinsèquement universel, est de plus en plus présent dans notre environnement et paradoxalement de moins en moins localisable !
- " Crash " possible du système affectant à la fois les Institutions et les individus.. Le Bug de l’An 2000 en est une préfiguration. Peu de gens savent qu’il a été en fait planifié pour accélérer le processus de globalisation mondiale et de mise en place d’un système totalitaire élaboré par les pools financiers et les tireurs de ficelles qui ouvrent en coulisses et de façon occulte.
- Chaos micro ou macroéconomique " inouï " envisageable avec les conséquences que l’on ne saurait seulement imaginer.
- Erreurs de programmation, de traitement et autres défaillances d’origine humaine pourraient avoir des conséquences désastreuses, voire même inimaginables à très court terme. Au lendemain des fêtes, aux premiers jours de janvier 99, le système informatique des Postes des Bouches du Rhône s’est " gelé par surcharge des requêtes de débit sur les comptes entraînant le mécontentement des usagers, la fermeture des bureaux de distribution et finalement le saccage et la destruction de quelques uns d’entre eux. La prime de Noël forfaitaire octroyée en fin d’année aux chômeurs longue durée était presque trois fois plus élevée dans ce département que sur le reste du territoire.
- Effet domino incontrôlable des fluctuations et instabilité chronique des parités monétaires.
- Débits "autorisés" ou "paramétrables" selon les revenus et/ou le bon vouloir des services bancaires.
- Corruption possible de ceux qui gèrent les systèmes de gestion électronique.
- Clivage accentué entre les classes sociales, les possédants et les pauvres, dû à la sophistication technologique du système à mettre en place. Naissance d’une nouvelle délinquance liée au piratage informatique, viol et/ou destruction de données " sensibles " ou non.
- Coûts liés au renouvellement nécessaire des systèmes d’encryptage et de protection des réseaux et de leurs terminaux.
- Approvisionnement électrique indispensables pour maintenir les réseaux en état de fonctionnement.
- Catastrophes naturelles accentuées par la défaillance des systèmes de contrôle et d’asservissement.

Menaces potentielles :

Une préoccupation légitime n’ayant rien à voir avec des accès de parano, - l’histoire ne se répète-t-elle pas ? - est la moindre des fonctions de vigilance dont Dieu a doté Ses créatures intelligentes.
L’invention du chemin de fer fut à ses débuts considérée par beaucoup comme étant d’origine diabolique. Les tunnels allaient permettre les pires débauches... Le temps a prouvé qu’il n’en était rien et que le métro est un moyen de transport aussi abordable que populaire. Les resquilleurs ne sont pas explicitement dangereux pour le voyageur mais comme l’accident ferroviaire en banlieue Londonienne l’a mis récemment en évidence, la privatisation des compagnies et la course aux gains ont relégué la sécurité des passagers en fin de chapitre des cahiers des charges.
Le principal danger serait une centralisation mondiale informatisée de toutes les données traitées et enregistrées. Les ordinateurs actuels associés aux réseaux sont capables de gérer ce capital d’informations et les flux engendrés. Des "New Agiens" comme le couple Clinton sont particulièrement favorables pour ce type de technologie de contrôle et soutiennent toutes les démarches, recherches et développements entrepris dans ce sens.
Mise en place de régimes Orwelliens à la " Big Brother " propre à l’environnement dénoncé par le roman d’anticipation 1984 de George Orwell.
Comme nous le serine une publicité nippone, si les nazis n’avaient pu seulement rêver du tatouage électronique, les Américains eux, l’on fait. N’oublions pas cependant que c’est un Français, Roland Moreno, qui inventa en 1974 la carte à puce, l’idée géniale étant au départ d’associer un circuit intégré (IC) et un support plastique à pistes. 150 millions de ces cartes sont actuellement en circulation en Europe pour seulement 2 millions aux USA.
Les contraintes de faisabilité ne relèvent pas des avancées technologiques mais du pouvoir d’imagination de ceux qui ont le projet de l’appliquer à l’homme. Les banquiers sont les principaux intéressés. On ne s’en étonnera point.
Sous couvert de démocratie accrue, de consultation de l’opinion publique en temps réel, des référendums seraient facilement mis en place pour faire voter le citoyen équipé d’un ordinateur ou tout système affilié et connaître ainsi ses options...avec toutes les dérives envisageables. L’Audimat dans le paysage audiovisuel Français est explicite puisque l’on parle de chaînes et non de bandes ou de canaux de diffusion.
Traçabilité à la seconde près de l’individu. Pour chaque achat effectué, on connaît l’identité du débiteur.
Augmentation considérables des données et des informations concernant chaque citoyen (santé, profil social, financier...) accessibles à un certain nombre d’individus bienveillants ou non, potentiellement corrompus ou corrupteurs et/ou à des organismes susceptibles de correspondre à ces attributs.

- Manipulation facilitée de l’individu.
- Prolifération de nouveaux systèmes " déviants ".
- Cyberterrorisme.
- Caractère d’irrésolvabilité à court terme et d’irréversibilité à plus long terme des nouvelles équations et dysfonctionnements micro ou/et macroéconomiques générés par les services mis en place.

Remèdes " purement utopiques "
Dans une société idéale, utopique donc pour l’instant, une stricte observance des points suivants devrait être assurée et ce de manière infaillible :
- Sécurisation des transactions financières.
- Confidentialité de tout type d’échange (le nom du payeur doit être distinctement et définitivement délié de toute traçabilité par rapport à un montant).
- Autonomie sans allocation géographique prédéfinie.
- Connections facultative à un réseau et non de caractère on-line " incontournable "comme c’est le cas actuellement.
- Transferabilité possible :
- D’individu à individu, d’individu à un commerçant, d’un commerçant à un individu, d’un individu à un organisme....
- de la plus petite unité financière comme un centime et intégrité maintenue des sommes entre leurs sources d’émission et les terminaux de réception. (excluant toute commission bancaire incontrôlée).
- Caractère unique et non duplicable d’une somme (qui pourrait par exemple être reroutée, détournée ou bien être créditée à deux ou plusieurs endroits différents.

SERONS-NOUS, dans quelques années...

des êtres obéissant au clavier et à la souris, localisables à toutes heure du jour et de la nuit ?
Les expériences d’implantation de puces sous-la peau se multiplient et leurs initiateurs prennent rarement la peine de clarifier leurs objectifs, entre prévention médicale et surveillance de nos faits et gestes.

... Un Cyb.Org !


Quelques sites Web anglo-américains sur les applications industrielles :

- http://www.animal-id.com.au/ Animal Electronic I.D. Systems Pty Ltd. markets Lifechip in Australia
- http://www.anitec.com/ Anitech Enterprises, Inc., markets PETNET™ in Canada
- http://www.identipet.com/ Identipet in South Africa
- http://www.merial.com/ Merial, markets Indexel™ in Europe
- http://www.bmds.com/ BioMedic Data Systems, Inc. markets our systems in the laboratory animal business worldwide.
- http://www.electronicidinc.com/ Electronic ID
- http://www.biomark.com/ Biomark, Inc. markets Destron Fearing systems to the fish and wildlife markets.
- http://www.rme.es/ Raytheon Microelectronics España,

[PROM] Programmed read Only Memory = (lecture seule de mémoire programmée).

[EPROM] Erasable Programmed read Only Memory (lecture seule de mémoire programmée effaçable).

[PIN] Le mot PIN est à l’origine " l’épingle "

- (dans lequel on retrouve le segment pin en français)

- qui permettait de suspendre une photo au mur. Avec l’essor technologique et trois points, le mot P.I.N. signifie " Personal Identification Number ", le numéro d’identification personnelle dont l’utilisation relève principalement du domaine virtuel.

[état de santé] capital santé (consultable, on peut en être sûr, par les employeurs,) devrait-on plutôt dire en ce qui concerne les nouvelles générations au moment de leur arrivée sur le marché du travail...

[puces auxiliaires de santé] Une nouvelle pilule, La presse REUTER rapporte que les chercheurs testent l’utilisation dune nouvelle puce qui s’avale ou pour placer sous la peau. Cette puce peut être programmée pour relâcher de minimes quantités de drogues dans le système. Ses inventeurs de l’institut de technologie du Massachusetts l’appelleront la puce intelligente ou puce à pharmacie. À multiples autres usages, ses auteurs ne se privent pas de dire qu’elle peut aussi être utile à d’autres usages !

[Brejnev] évoluant dans une atmosphère de parapsychologie avancée, d’occultisme et de médecine holistique New Age prodiguée par la sorcière-voyante attitrée du Kremlin dont je ne citerai pas le nom, histoire de contrer quelque peu sa mégalomanie.



Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article

2 Messages de forum

  • http://www.scientox.net/defaut-gravatar.gif

    > BioChips & CYB"er."ORG

    18 janvier 2004 14:44

    pourquoi dans quelques années - cela existe en France depuis de nombreuses années. nos Laboratoires français sont également très compétents en la matière. et savent à l’heure actuelle comment réparer le mental de l’homme par l’intermédiaire de microprocesseurimplantée sous cutanée : par exemple un capteur implantée sous cutanée dans le poignet droit et un transpondeur implantée sous cutanée dans l’épaule oposée.

    Répondre à ce message

  • http://www.scientox.net/defaut-gravatar.gif

    > BioChips & CYB"er."ORG

    14 juin 2004 15:19

    Bravo pour cet excellent article !

    Ceci pourra sans doute vous intéresser :

    http://www.stop-puce.be http://jameh.snoozland.com/

    Répondre à ce message