:: Accueil du site > [ X-Files ] > [ E.T ] L'homme extraterrestre ? Part.03 (Les (...)

(Dossier d’enquetes : Les EBE’S dans l’histoire.)

[ E.T ] L'homme extraterrestre ? Part.03 (Les origines)

( Origines génétiques extraterrestres & Histoire humaine )

Publié le 25 septembre 2003 - Modifié le samedi 31 mars 2007 :: 6660 visites robots/humains. ( Popularité: 50)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 0 réaction

Origines génétiques extraterrestres de l’être humain : l’apport des Pléiadiens, des Sirians, des Nordiques, des Arcturiens et des Zétas...

Origines génétiques extraterrestres de l’être humain

l’apport des Pléiadiens, des Sirians, des Nordiques, des Arcturiens et des Zétas...

Quelles forces ont poussé le primate à sortir des forêts pour bâtir des villes, et à explorer l’espace nous isolant sur notre petite perle bleue et verte ?
Voici un dossier traitant des possibles origines de l’homme, incluant des hypothèses autant probables les unes que les autres...

Création de l’humanité du point de vue de la Paléontologie actuelle

D’après la théorie de l’évolution (érigée par Darwin), les changements chez les êtres vivants résultent de mutations survenues par hasard au soin de leur équipement génétique. Ces changements sont soumis aux pressions de la sélection naturelle, qui élimine les situations nocives. L’héritage des changements utiles est soumis aux lois de la génétique. On nous enseigne cette théorie comme le nec plus ultra des vérités historiques. Et très peu de gens (parmi ceux qui n’ont jamais fait de recherches dans le domaine, pas les autres...) osent remettre en cause cette théorie car, à priori, elle "fait" vraie... La lignée humaine se plie donc aussi à cette théorie.

Il existerait un chaînon manquant entre l’homo erectus et l’homo sapiens... L’homo erectus aurait vécu en même temps qu’un autre humanoïde cousin appelé homo neanderthalensis qui aurait disparu progressivement suite à la croissance de la population d’homo sapiens.

Donc voila la version officielle, se qui suit nel’est pas du tout ... :surpris

Ceux qui s’intéressent à l’astrologie holistique savent que nous subissons en permanence l’influence non seulement des autres planètes de notre système solaire (Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, etc.), mais également des êtres qui les habitent et dont la plupart vivent au-delà de la troisième dimension, dans ce que certains nomment « le plan éthérique ».

Lorsque les astrologues parlent, par exemple, d’un aspect ou d’un influx de type martien ou vénusien, ils se réfèrent à une gamme de caractéristiques et de spécifications qui ne traduisent pas uniquement l’incidence des planètes Mars ou Vénus par elles-mêmes, mais qui prennent également en compte celle des créatures qui les peuplent et dont on sait par ailleurs qu’elles disposent d’une immense avance spirituelle et technologique sur l’humanité terrestre.

Mais que sait-on, en revanche, de la contribution génétique et historique apportée à notre humanité par les représentants des civilisations appartenant à d’autres systèmes de notre galaxie ? en réalité, très peu de choses... Pourtant, il semble bien que nous ne soyons nous-mêmes en définitive que le résultat d’une sorte de « pot-pourri génétique » issu des manipulations successives de différents peuples galactiques.

L’apport des Pléiadiens

Dans ses livres « Les Messagers de l’Aube » et « Famille de Lumière », la grande clairvoyante américaine Barbara Marciniak a réuni différents messages transmis au fil des années par des êtres appartenant au Collectif de l’Étoile Bleue, c’est-à-dire des extraterrestres provenant du système des Pléiades, qui fait partie de la constellation du Taureau.

L’humanité pléiadienne serait beaucoup plus ancienne que la nôtre ; elle aurait été créée à partir de souches génétiques provenant d’un autre univers il y a des milliards d’années, bien longtemps avant que notre Terre ne se matérialise sous sa forme actuelle. La civilisation pléiadienne aurait ainsi atteint depuis des éons un niveau d’évolution incommensurablement supérieur au nôtre : l’Amour altruiste y serait l’unique fondement du pouvoir et la technologie y aurait pour seul objet de favoriser le développement harmonieux de la Fraternité au sein de notre galaxie.

Selon Barbara Marciniak, les Pléiadiens représentent l’une des souches fondamentales de notre famille originelle : ils seraient en effet intervenus activement au cours des phases initiales d’ingénierie génétique qui ont abouti à la formation de l’humanité terrestre, et ils auraient jadis participé en grand nombre à l’établissement de notre patrimoine génétique primordial, c’est-à-dire à la mise au point de notre ADN à segmentation variable (12 segments actifs à l’origine, 2 actifs et 10 désactivés actuellement, puis de nouveau 12 actifs à partir de 2012). En tant que co-géniteurs de l’humanité terrestre, il semble qu’ils soient aujourd’hui investis d’une nouvelle mission : faciliter notre accès à la quatrième dimension et nous assister dans le processus d’accélération vibratoire qui doit nous mener à l’éveil, à la Connaissance supérieure et à la redécouverte de notre véritable identité.


- L’ADN cosmique de l’être humain comporte 12 filaments actifs et non pas seulement 2.

- « Il existe un Dessein ou Plan Divin dont vous faites partie. Ceci est dû à l’évolution de l’ADN. Lorsque les 12 spirales de votre ADN seront en place, ces spirales commenceront à se connecter sur le système des 12 chakras. Et vous pourrez vous élever bien au-delà de ce que vous avez jusqu’à présent établi comme votre limite du possible. »

(Collectif Pléiadien, canalisé par Barbara Marciniak)

- NOTA : Les centres énergétiques de l’homme, les chakras sont effectivement au nombre de 12 (7 internes + 5 externes) et non pas de 7 comme on l’a longtemps supposé, en correspondance avec les 12 luminaires et planètes de notre système solaire, si l’on y inclut Nibiru, la dixième planète.

La responsabilité génétique de l’humanité pléiadienne envers l’humanité terrestre aurait depuis des temps immémoriaux amené les Pléiadiens à s’investir dans une longue et vaste mission de guidance des Terriens. C’est pourquoi ils auraient choisi de revenir vers nous, au terme de notre longue expérimentation dans l’isolement de la matière, et de révéler progressivement une partie de leur immense savoir aux canaux du monde entier, afin de nous aider à reconquérir notre rang primordial au sein de la Fraternité Galactique.

D’après la plupart des médiums, les Pléiadiens sont blonds, fins, élancés et d’une très grande beauté. Leur contribution au patrimoine génétique de l’humanité correspond au côté doux, aimable, délicat, attentionné, impersonnel et quasi-angélique que l’on peut observer chez les êtres les plus avancés dans leur évolution.
Ils appartiennent à une race en laquelle notre humanité peut et devrait faire totalement confiance.

Mais ils ne sont pas les seuls à avoir participé à la création de l’humanité terrestre, ni à avoir influencé son évolution. Bien d’autres civilisations ont contribué à l’avènement de la race humaine, telle que nous la connaissons aujourd’hui, et principalement quatre d’entre elles. Il s’agit des Sirians, des Nordiques, des Arcturiens, et des Zétas.

Création de l’humanité du point de vue de Barbara Marciniak
(Canal du peuple des Pléïades)
Certains êtres de l’espace ("dieux" créateurs), mi-humains, mi reptiliens (appelées "Lizzies"), ont créé des "systèmes fondés sur l’ignorance parce que telle est la façon dont ils croient devoir fonctionner". Ils ont envahit la Terre il y a 300 000 ans et modifié l’ADN de l’homme pour mieux pouvoir le contrôler.(Messagers de l’Aube, Barbara Marciniak)

Création de l’humanité du point de vue des Cassiopéens
(Source de même nature que les Pléïadiens, des Arcturiens ou des Orions... c’est la même source que celle qui s’exprime à travers le canal B. Marciniak)
Avant l’homme, existaient plusieurs populations d’humanoïdes. C’était de grands singes. De nombreuses âmes désiraient une existence physique. Elles ont donc transformé les grands singes en se transférant dans des corps ensemencés. Le résultat de ces incarnations engendrèrent l’homme de Neandertal. Après quoi des extraterrestres venus d’Orion, altérèrent l’évolution de l’homme nouveau, le Neandertalien. D’autres extraterrestres comme les Lézards unis avec les Gris et les Néfilims renforcèrent l’action de l’Union d’Orion afin de bouleverser cette évolution. La Terre au moment du Neandertalien était connue sous le nom de l’Eden. La légende très ancienne Lucifer, l’Ange déchu se rapporte à la race humaine. La Chute que l’homme a connu dans l’Eden est la tentation auxquelle a cédé le Neandertalien face à l’Arbre de la connaissance des Lézards. C’est à ce moment que ces derniers obtinrent le pouvoir d’influencer l’homme selon leur bon vouloir. L’homme est devenu Homo sapiens.
(http://www.cassiopaea.org)


L’apport des Sirians et des Vegans

Comme les Pléiadiens, les Sirians sont d’apparence humanoïde et principalement bienveillants envers l’humanité terrestre. Ils ont eux aussi été impliqués dans l’histoire de la Terre à différentes époques. Cependant, il semble qu’ils n’aient pas contribué directement à l’établissement de notre ADN, en raison d’une incompatibilité génétique entre leur race et la nôtre. Ils sont du reste peu nombreux, en regard des Pléiadiens, à s’occuper directement de l’évolution de l’humanité, mais ils participent néanmoins à la mission d’éveil des Pléiadiens, au même titre que les Vegans de la constellation de la Lyre.

L’apport des « Nordiques »

Les géants blonds de Procyon, sont parfois aussi appelés « Nordiques » en raison de leur côté guerrier et conquérant et de leur aspect de colosses à l’abondante tignasse dorée. La fougue et la puissance qui les caractérisent ne sont pas sans évoquer certaines divinités du panthéon celtique. On peut les comparer également au Colosse de Rhodes ou encore aux dieux du Mont Olympe, tels que les sculptèrent jadis Phidias et Praxitèle. Ce sont de véritables forces de la nature !


- Le Colosse de Rhodes, œuvre monumentale d’inspiration « nordique »

Ils ont, au même titre que les Pléiadiens, largement contribué à l’établissement du patrimoine génétique de l’humanité, et on retrouve leur influence dans tout ce qui concerne le côté actif, dynamique et impétueux de l’être humain. Cette influence peut également se manifester à travers certaines particularités physiques de l’homme, telles que sa capacité d’atteindre un extraordinaire niveau de développement musculaire. Leur mission consistait initialement à éveiller en nous le côté solaire, noble, généreux et chevaleresque. Mais ils ont actuellement tendance à prendre des distances par rapport à l’humanité, afin que notre expérimentation karmique puisse être menée le plus rapidement possible à son terme et que la possibilité nous soit enfin offerte de tirer une bonne fois pour toutes la leçon de toutes nos erreurs passées.

Ils sont moins patients envers les humains que la plupart des autres races d’extraterrestres auxquelles nous sommes liés génétiquement. Ils ont tellement hâte de nous voir atteindre le palier vibratoire correspondant à l’accès à la quatrième dimension, que peu importe en définitive, selon eux, l’engagement préalable de l’humanité sur la voie spirituelle. Ils se contentent aujourd’hui d’aider quelques humains au cœur particulièrement pur et vaillant et veillent à ce qu’ils puissent triompher des obstacles et des difficultés placés sur leur chemin.

Ce désengagement relatif et passager des Nordiques se traduit cependant par une perte temporaire d’influence des âmes les plus nobles, les plus généreuses et les plus héroïques incarnées à la surface de notre planète. Sur la Terre en effet, les actes personnels de bravoure et de chevalerie ont aujourd’hui tendance à se raréfier, voire à disparaître et à se fondre au sein d’un vaste programme de redéfinition des valeurs humaines incluant l’identification progressive de l’âme humaine à un idéal collectif et impersonnel de fraternité et de solidarité.

Mais dans une octave fréquentielle supérieure, ce réalignement sur les valeurs cosmiques et multidimensionnelles prépare notre accès à la quatrième dimension. Les Nordiques en sont parfaitement conscients. Et c’est à cette réintégration de l’humanité au sein de la Fraternité Galactique, à ce « retour au bercail » qu’ils travaillent désormais, en collaboration étroite avec nos autres géniteurs.

L’apport des Arcturiens

Les Arcturiens ressemblent aux Nordiques de Procyon : ce sont également des humanoïdes à la longue chevelure dorée et à l’aspect majestueux. Ils ont la maîtrise totale de leur énergie et sont parfaitement androgynes. Ils ont eux aussi contribué à l’élaboration de notre patrimoine génétique en insufflant à l’humanité une partie de leur génie organisateur, planificateur et constructeur. Ce sont des rois de la stratégie et de grands architectes. Actuellement, ils interviennent, entre autres, dans la création de corridors interdimensionnels et dans la formation de crop circles. Ils travaillent en étroite collaboration avec les Vegans de la Constellation de la Lyre.

Les Arcturiens sont en relation directe avec le peuple des Cétacés (dauphins, marsouins et baleines), dont ils assument une partie de la guidance, l’un de leurs objectifs étant d’attirer notre attention sur l’extraordinaire sagesse de certaines créatures non humaines incarnées dans notre espace de troisième dimension. Ils nous préparent ainsi à accepter l’idée que l’intelligence ne soit pas l’apanage de la seule humanité terrestre et que les échanges et la collaboration futurs avec d’autres créatures puissent devenir pour nous une réelle source de progrès et d’enrichissement spirituel.

La plupart des formations de crop circles apparues au cours des années écoulées à proximité des sites sacrés de notre planète, notamment celui de Stonehenge dans le Wiltshire, ont été réalisées par des missions arcturiennes basées à la périphérie de Saturne à bord d’un gigantesque vaisseau supra-luminique.

Les Pléiadiens, les Nordiques et les Arcturiens sont considérés par les médiums comme étant « d’apparence humaine ». Mais en fait, ce sont les humains qui ressemblent aux Pléiadiens, aux Nordiques et aux Arcturiens, et non l’inverse, car ces derniers ont précédé les humains ! Non seulement ils ont contribué à l’établissement du patrimoine génétique de l’humanité, mais ils ont supervisé depuis des temps immémoriaux son long parcours d’involution dans la matière, et maintenant son ascension programmée vers les plus hautes cimes spirituelles de la multidimensionnalité.

L’apport des Zétas

Contrairement à une idée répandue selon laquelle les Zétas de Reticulum ne seraient venus nous visiter qu’en tant que prédateurs, afin de s’approprier notre patrimoine génétique, ce peuple étrange et mystérieux a au contraire contribué jadis génétiquement à la création de la forme humaine actuelle. Et c’est pour cette raison qu’ils ont reçu l’autorisation de revenir nous visiter aujourd’hui, car, même s’il nous est désagréable de l’admettre, nous leur sommes en réalité redevables !

Il est vrai qu’ils sont très calculateurs, réfléchissent froidement et manquent totalement de compassion. Ils considèrent les humains un peu comme nos fermiers considèrent leurs vaches, c’est-à-dire comme du bétail, des êtres très inférieurs. Mais ce ne sont pas pour autant des ennemis de l’homme ! Les Gris ont eu une influence déterminante sur la constitution de notre patrimoine génétique, principalement au tout début de la phase de notre histoire qui s’achève aujourd’hui et qui a nécessité l’apport de nouveaux gènes destinés à nous permettre d’explorer et de conquérir la matière en développant l’intellect.

La contribution réticulienne à la formation de l’ADN humain a concerné essentiellement les gènes du cerveau, des connexions neurologiques et plus précisément des cellules incluses dans l’hémisphère gauche de notre cerveau. Ces gènes, grâce auxquels nous sommes aujourd’hui en mesure de calculer, de raisonner et de comprendre proviennent d’un apport conjoint des Zétas de Reticulum (ou petits Gris) et des grands Gris d’Orion.

Certains se sont demandé si les races asiatiques avaient reçu une contribution génétique de la part des Gris à cause de leurs yeux bridés. De nombreuses races humanoïdes ont les yeux plus ou moins en amandes, y compris les Nordiques, et les gènes agissant sur les yeux ne font pas partie du tribut réticulien aux races humaines, mais plutôt d’un apport régulien.

Le système de Reticulum est aujourd’hui en train de s’éteindre. Il ne permet plus aux Zétas de continuer à y vivre comme auparavant. La manipulation génétique est l’une des solutions imaginées par eux pour permettre à leur race en voie de disparition de survivre.

Ils acceptèrent jadis, à la demande des Pléiadiens, de compléter l’apport génétique des Nordiques à notre ADN par des souches favorables à l’intellectualisation de la race humaine, car ils savaient déjà qu’ils auraient besoin de revenir un jour sur la Terre pour y trouver une solution génétique à la menace qui commençait déjà à poindre sur leur civilisation. C’est pour cette raison qu’ils firent don de cette contribution génétique à notre humanité. Ils espéraient pouvoir utiliser un jour « l’homme nouveau » qu’ils avaient ainsi créé dans leurs propres laboratoires et l’utiliser afin de mettre au point un clone humano-réticulien, sensé leur permettre de coloniser génétiquement l’humanité terrestre. C’est également pour cette raison qu’ils reviennent nous visiter depuis plus d’un demi-siècle.

Il semble qu’ils n’aient pas réussi à solutionner le problème de la survie de leur espèce dans notre environnement, mais l’expérimentation qu’ils viennent de mener sur la Terre les a enrichis de manière inattendue, comme le confirme Monique Mathieu, canal d’Êtres de Lumière : « Ils sont venus, car ils étaient sur des sphères en péril ; ils ont voulu recréer une nouvelle race, mais sans aucune base spirituelle, sans aucun respect de la vie. On ne peut pas recréer la vie sans respect de la vie. Ils n’ont aucune conscience de l’Amour et de Dieu, ils sont totalement dans le matériel, dans la technologie. Le temps qui nous reste sur cette sphère de manifestation leur sera aussi grandement profitable car, comme nous, ce sont des enfants du Père, d’une autre réalité certes, d’une autre existence, mais ils sont les enfants du Père, et au travers de leurs actes qui sont parfois déroutants et même assez éprouvants pour l’humanité, ils se transformeront également, et grâce à cette transformation, l’Amour finira par prendre racine en eux. »

Une preuve de ce début d’évolution des Zétas est le message codé en langage binaire qu’ils ont laissé l’an dernier sur le crop circle de Winchester, dont ils sont plus que vraisemblablement à l’origine. Ce message, décrypté par Linda Moulton Howe, peut se traduire ainsi :

- ’’Prenez garde au porteurs de faux cadeaux et aux promesses bafouées. Beaucoup de souffrance mais il est encore temps. Il y a du bon ici-bas. Nous nous opposerons à la tromperie.’’

On peut en conclure que les valeurs morales et spirituelles ne sont plus l’apanage des seules civilisations humaines de notre galaxie, et que d’autres y ont probablement désormais accès, car tout, dans notre univers, a été organisé avec une infinie Sagesse, et tout tend vers le perfectionnement de l’ensemble de ses habitants, afin que chacun puisse découvrir un jour les clés du véritable Bonheur et de la véritable Fraternité.

Création de l’humanité du point de vue des Zétains
(Groupes d’ET contactés par channeling)
Les extraterrestres furent ils appelés à des moments clés de l’histoire de l’humanité, et jouèrent ils un rôle ? Absolument, tout comme ils sont appelés aujourd’hui, et ont un rôle à jouer.

Les scientifiques cherchent encore le chaînon manquant et débattent entre eux pour savoir s’il y eut une origine unique, en Afrique, ou bien des origines multiples. Il y eut des origines multiples. Chaque race, et il s’en créa six, a une origine différente. Nous y avons pris part en observateurs et cela dès le début. Nous avons été continuellement présents depuis cette époque, en tant que visiteurs, pour répondre à l’Appel dès qu’on nous en priait.

La Terre a reçu la visite de nombreux groupes d’extraterrestres depuis les tout débuts de l’évolution humaine, bien avant que l’humanité ne bénéficie de l’ingénierie génétique qui lui donna son intelligence, sa forme actuelle. Les empreintes que cela a laissé sur les cultures humaines sont si nombreuses que cela nous empêche d’en faire la liste. Certaines de ces influences sont bien connues, chez les Egyptiens et les Sumériens de l’Antiquité, ou dans les écrits Védiques, où l’on trouve des traces des visites dans la 3ème Densité des humanoïdes de la 12ème Planète, ou bien dans les livres saints comme la Bible ou le Coran, qui montrent un champ de bataille entre les auteurs initiaux du Service-Envers-Autrui et le Service-Envers-Soi qui a fait des amendements ultérieurs. Beaucoup moins connues sont les influences laissées sur la culture chinoise, pourtant les généticiens qui créèrent l’homme de Chine marquèrent la culture de l’époque. Savoir profiter des instants de paix dans la nature, montrer du respect pour l’homme sage et envers les autres en général, et apprécier les choses simples de la vie telles que le chant d’un oiseau, voilà les traces qu’ils laissèrent. On connaît assez peu aussi la culture indienne, qu’on suppose s’être développée par elle-même au fur et à mesure de l’existence des indiens, qui étaient isolés du reste du monde. Les Indiens ne savent pas trop ce qu’il en est de ce qu’ils appellent le déplacement spontané du corps. Leurs légendes qui parlent d’esprits rencontrés dans les forêts et de leurs propres envols sont fondées sur de véritables rencontres, et des sorties hors du corps qu’ils ne pouvaient oublier par la suite.

Les Nordiques et les Pléiadiens sont jugés d’apparence humaine alors qu’en fait, ce sont les humains qui sont d’apparence Nordique et Pléiadienne, car ceux-ci sont venus les premiers ! Les Nordiques contribuèrent en effet au patrimoine génétique de l’humanité, comme le firent aussi les Pléiadiens et beaucoup, beaucoup d’autres races extraterrestres. La race que nous appelons Dieux du Mont Olympe, et certaines races Reptiliennes, ont été de notables donateurs, et cela tout au début. Chacune d’entre elles ont laissé leur marque sur les humains.

L’homme, dans chacune des 6 races, se développa par étape, et entre ces étapes de développement on autorisait une période de temps permettant aux choses de se mettre en place et au produit de l’ingénierie génétique d’être testé sur le terrain. Et s’il ne fonctionnait pas ? Cela arrivait fréquemment, et cela donnait lieu à une intervention, un réglage du produit pour corriger ce que l’on estimait être la cause du problème, quoi qu’il fut. Les archéologues découvrent des os, tels ceux de l’homme de Neandertal, et se demandent ce qu’il est advenu de celui-ci. A-t-il disparu ? A-t-il évolué ? Il semble qu’il ait disparu assez rapidement, un solide gaillard comme il était !

L’homme de Neandertal fut pris en main pour corriger un problème. Tous ? Oui. On influa sur la chose en rendant les hommes stériles par une petit coup de bistouri, pour ceux qui vivaient en liberté, et en pratiquant de l’ingénierie génétique pour ceux qu’on avait pris en laboratoire. Qu’il n’y ait ici pas de malentendu, laissez nous vous expliquer que les laboratoires ne consistaient pas en des cages, mais au contraire dans ce cas précis, il s’agissait d’une île, d’un petit paradis en l’occurrence. Le laboratoire était un environnement contrôlé, mais sans plus de contrôles que nécessaire. Donc quel était le problème de l’homme de Neandertal et qu’est il devenu ? L’homme de Neandertal, toute grosse brute qu’il était, avait un problème digestif. On pense souvent qu’il a disparu parce qu’il était stupide ou belliqueux, mais il n’était rien de tout cela et il n’a subi des modifications que parce qu’il avait des troubles intestinaux. Il ne vivait pas sa vie jusqu’à son terme, et certains mouraient jeunes du fait de leur incapacité à digérer les aliments à leur disposition, de profiter de la faune et de la flore qui constituaient forcément leur alimentation. Au sortir de cette correction génétique, et au retour dans son milieu, il avait une autre apparence, un peu celle de l’homme de Cro-Magnon.
Les os d’Homo Erectus tracent en fait l’évolution de plus d’une race à une étape donnée. Où est il allé ? Dans les laboratoires pour devenir l’étape suivante.
(http://www.zetatalk.com)


Autres points de vue ...


Création de l’humanité du point de vue de Drunvalo Melkizedek
(dont les sources sont Thôt -channeling- et Zecharia Sitchin)
- Il y a 500 Millions d’années :
Emergeait sur la planète la première civilisation : elle venait des Etoiles !
- Il y a 5 Millions d’années :
Un événement colossal dont la nature est inconnue est intervenu et a profondément affecté la Terre.
- Il y a 450 000 ans environ :
La Terre se remettait de son trauma passé et vivait pleinement sa petite enfance. Dame Nature avait créé de nombreux groupes, classes, espèces d’êtres vivants sur la planètes... dont un être bipède aux caractéristiques humanoïdes.
Pendant ce temps, sur Nibiru : l’atmosphère se raréfiait et leur couche d’ozone s’abimait. La solution que ces habitants choisirent fut de répandre des particules d’or dans la partie supérieure de leur atmosphère (ce qui réfléchirait la lumière comme un miroir et maintiendrait la température) afin de retenir la chaleur sur leur planète lorsque celle-ci s’éloignait trop loin du soleil. Ils avaient donc l’intention d’obtenir une grande quantité d’or, de la pulvériser et de la répandre dans l’espace au dessus de leur planète. Etant capables de voyager dans l’espace (comme nous actuellement), les Néfilims décidèrent (faute de pouvoir chercher hors du système solaire à cause d’une technologie peu avancée) de venir sur Terre car elle possédait de grandes quantités du précieux métal. Il y a un peu plus de 400 000 ans, une équipe de Néfilims fut envoyée dans le but d’extraire un maximum d’or (600 travailleurs encadrés par 12 chefs dont le patron se nommait Enlil), tandis que 300 d’entre eux restèrent en orbite dans un vaisseau mère. L’attérissage des premiers travailleurs eut lieu dans la région du monde qu’on appelle aujourd’hui l’Iraq et ils commencèrent à bâtir leurs premières villes... pour aller par la suite miner dans une vallée du sud-ouest de l’Afrique. Tous les 3600 ans, lorsque Nibiru se trouvait au plus proche de la Terre, ils transféraient l’or vers leur planète d’origine. Les Néfilims creusèrent le sol entre 100 000 et 150 000 ans, c’est alors qu’une rebellion survint (il y a environ 200 000 ans) : les travailleurs ne voulaient plus travailler !
- Il y a 200 000 ans environ :
Les chefs Néfilims prirent alors la décision de se servir d’une forme de vie pré-existante sur la Terre et de la "croiser" avec la forme de vie Néfilim. Pour celà, ils ajoutèrent une partie de leur ADN à celui du bipède pour obtenir une espèce plus avancée que celle déjà présente sur la Terre à ce moment là. Et les Néfilims avaient bien l’intention de contrôler cette nouvelle espèce dans le but de la faire travailler dans les mines. Après quoi ils comptaient se débarrasser de nous : car ils s’agissaient bien des premiers Homo Sapiens. Les premiers specimens d’Homo Sapiens furent créés et "élevés" sur un continent aujourd’hui disparu, mais qui limitait leurs déplacements, parce que délimité par les eaux de l’atlantique : le Gondwana. Lorsque les sapiens furent assez évoluer pour travailler dans les mines, ils furent transportés jusqu’à la région minière de l’Afrique et on les utilisa non seulement pour chercher l’or, mais pour beaucoup d’autres tâches. Et c’est ainsi que nos ancêtres évoluèrent sur l’île Gondwana pendant 50 000 à 70 000 ans.
Adam et Eve furent donc les noms d’un des couples de Sapiens (Géants par leur croisement) créés par génie génétique, et ils étaient stériles. Une mésentente entre deux des représentants Nefilim qui gardaient Adam ainsi qu’Eve dans l’actuel Iraq, l’ancien Jardin d’Eden, conduit cette dernière à "manger le fruit de l’arbre de la connaissance". Elle ne tarda pas à partager cette expérience avec son compagnon, et tous deux recouvrirent leur faculté de procréation mais se dotèrent d’autres sentiments humains, tels la pudeur ou la honte...
On ne sait aujourd’hui ce qu’étaient ces "arbres" mais il semble que cela soit plus une interprétation symbolique d’une forme de conscience aquise grâce à un quelconque moyen technologique Néfilim... qu’un véritable arbre ! A partir de là, il y eut une séparation des humains : les stériles/esclaves et les non-stériles/libérés ! Les premiers furent détruits soi-disant par le grand "Déluge de l’Atlantide" environ 11000 ans avant JC, ce qui porte à croire qu’ils restèrent esclave jusqu’il y a quelques milliers d’années seulement ! (L’Ancien secret de la fleur de Vie Tome 1, Drunvalo Melchizedek)


Création de l’humanité du point de vue d’Anne Givaudan
(à travers les dires d’Entités supérieures lors de voyages astraux dans différents ouvrages)

- Plusieurs Millions d’années en arrière :
Plusieurs êtres ont décidé d’aider la Terre via leur propre planète. Mais d’autres, dont les planètes finirent par mourir faute de respect et d’humilité envers ces dernières vinrent s’installer sur la planète bleue après avoir erré longtemps dans l’espace à bord d’astronefs. Nombreux furent ces peuples qui arrivèrent sur notre Mère. De vastes scènes de cours de récréation qui suivirent ces arrivées successives poussèrent les Conseillers des Planètes Unies à proposer aux peuples nomades d’élir des émissaires pour aider, conseiller et éviter qu’une catastrophe ne se produise là aussi. La Terre allait donc devenir la planète école la plus particulière du Cosmos ! La variété due aux origines diverses de la population, les apports de ces nouveaux réfugiés, alliés à ceux qui arrivaient dans le but d’aider, firent de cette planète un modèle unique. Dès ce moments, beaucoup d’interventions eurent lieu : certains peuples voyaient en celà une expérience d’Amour unique à apprfondir tandis que d’autres trouvaient déjà une opportunité visant à des fins personnelles.
Avant que Venus ne prennent la Terre sous son aile, les nouveaux Terriens avaient en eux les connaissances et les vibrations de leurs planètes d’origine. C’est ainsi que dans les légendes, on trouve des personnages aux capacités surhumaines et aux possibilités de durée de vie très grandes.

- Il y a environ 18 Millions d’années en arrière :

Les grands êtres de la planète Venus nouèrent un pact d’Amour avec la Planète Bleue et ses habitants. La planète Venue régie par l’Amour décidé de prendre la Terre sous sa protection. Certains être de Venus, gonflés d’Amour s’installèrent sur Terre pour disperser ce sentiment par leur seule présence.
Dans le même temps, des êtres de la planète Orion, souhaitant contrecarrer ce projet vénusien, décidèrent d’intervenir de façon beaucoup plus autoritaire. Il agirent sur l’évolution des habitants de la Terre pour les limiter dans leur avancée. Il y eut une influence des brins d’ADN de tous les êtres de la Terre, au niveau subtil [NDONCT : il y a 300 000 ans ?]. C’est à cause (ou plutôt grâce) à cette intervention d’Orion que les habitants de planètes telles Jupiter et Mars, décidèrent d’aider au développement de ces êtres devenus Terriens. Jupiter apporta sa forte technologie. D’autres êtres apportèrent la connaissance de toutes les stratégies et les Terriens employèrent toutes ces connaissances, selon leur niveau de compréhension et d’évolution. Ce fut au service d’eux-même et de leur besoin de conquêtes qu’ils se servirent avant tout de ces cadeaux de l’espace. Les Planètes Unies savaient ce risque et l’acceptaient.
Durant cette période qui dura des millénaires, des expériences furent tentées pour créer d’autres formes de vie adaptées à la Terre avec de multiples possibilités. Le peuple de Venus participait aussi avec Amour à ces expériences génétiques. Certaines créations durèrent pendant de longues périodes d’humanité : les géants et les cyclopes des légendes en font partie. D’autres créations furent moins heureuses : les yetis sont des créatures de ce type... Peu des mélanges se firent entre tous ceux qui habitaient la planète. Ainsi, des races aux connaissances diverses, aux capacités variées, aux aspects physiques différents, virent le jour. La vie de la Terre commençait à intéresser plus qu’elle n’intriguait.
Le temps passa et Dame Nature imposa à tous les nouveaux Terriens ses règles de vie et la vibration de la planète figea les capacités ainsi que la longévité...(Alliance, Anne Givaudan)

Dans notre cycle d’humanité actuel, "il y a plus de 18 millions d’années que les Grands Frères des Etoiles se sont fixés sur notre Terre. Cet évènement eut lieu près de l’actuel Pôle Nord puis se poursuivit dans la contrée physique correspondant à Shambhalla. Il n’y avait pas la même densité avant.
Ils habitent le cœur de la Terre de nos jours.
Il y a plus de 10 millions d’années que les humains ont perdu leur chemin...
Certains de Shambhalla viennent de Vénus (il y a très longtemps). Tous les hommes viennent de multiples mondes et systèmes solaires autres que la Terre. L’île blanche est le lieu précis du premier dépôt de Vénus en ce monde. Les lignes directrices des civilisations à venir y sont esquissées.
Le "Char d’Ezéchiel" est un objet matériel. Les Aelohim étaient des êtres de chair mais ils sont une manifestation de la Puissance divine. Leur mission a un caractère spirituel.
"Les arrivées des êtres d’outre espace sur Terre ont débouché sur des unions entre les hommes et les "dieux" de chair. Ces unions étaient au départ destinées à créer des êtres capables de régner sur des humains et de les diriger avec sagesse.
Elles eurent lieu un peu partout sur la planète et donnèrent naissance à une race de géants (ils régnaient sur des hommes de notre taille environ).
David et Goliath datait de cette époque.
Le géant Atlan (nommé Atlas par les grecs) a donné son nom à l’Atlantide dont il fut le fondateur.
Certains géants étaient tyranniques, d’autres apportèrent des connaissances que les terriens ne pouvaient correctement utiliser. Certains dieux de la mythologie grecque sont des faux dieux ; ils sont issus de l’espace, non pas dans un but généreux mais à des fins égoïstes.
Lucifer est un être de chair, d’outre espace, venu sur Terre pour imposer sa loi, face aux représentants de la Lumière. Il fut un jour un être élevé. C’est son amour pour sa propre puissance qui a déclenché une catastrophe cosmique, l’explosion de sa planète." (Récit d’un voyageur de l’astral, Anne Givaudan)
Il y a depuis fort longtemps sur Terre un peuple d’êtres dont l’ego est comparable à un bloc de pierre non encore dégrossi. Ils sont semblables à nous et vivent un peu en nous par la puissance de leur psychisme. Ils sont issus des confins de notre univers, et la déstabilisation de leur sphère de vie les a contraints à s’incarner sous d’autres cieux pour parfaire leur évolution.
Ils ont un autre passé que nous mais une même destination.
La force de leur intellect est plus épanouie que la notre.
En Alaska, à demi enfoui dans les glaces, ils ont conçu un laboratoire et un centre d’étude. Il y en a plusieurs sur la planète qui ont pour but la domination psychique de la population humaine et le contrôle d’éléments naturels tels les climats.
Des petites îles perdues en plein océan et des bases souterraines ont été secrètement investies dans le seul but d’asservissement des énergies planétaires et humaines. Quelques navires ont été également affrétées en ce sens et sillonnent toutes les mers. C’est récemment derrière l’étiquette nazie que leur projet fut jusqu’à présent le plus élaboré.
(Par l’esprit du soleil, Anne et Daniel Meurois-Givaudan)


Création de l’humanité du point de vue de Kryeon
(Entité supérieure contactée par channeling/Propos de différents ouvrages)
Lors de la mise en place du réseau magnétique, des types biologiques humains à très haut taux vibratoire en provenance d’autres planètes sont venus aider les terriens.
(Aller au delà de l’humain, Kryeon).
Il y a fort longtemps, le monde a été visité par des grands êtres d’autres planètes. Ils venaient y insuffler la vie. Ces hommes n’étaient pas matériels comme nous, ils étaient moins denses. Les humains de cette planète les virent comme des dieux. Ils ont implantés de nouvelles espèces végétales et animales pour parfaire l’évolution de ceux-ci. Certains êtres lumières ont voulus expérimenter la vie terrestre, l’ont fait et sont devenus des êtres de ce monde. Ils ont eu ensuite la possibilité d’aider les humains sans prendre leur apparence. Leurs âmes ont habité des dauphins.
Kryeon rajoute que nous portons tous la semence des étoiles. Elle a été placée volontairement dans nos corps biologiques par des êtres d’ailleurs. La légende d’Adam et Eve, bien que symbolique, est vraie. Ceux qui ont déposé la semence se rendirent en différents endroits de cette planète. Le chaînon manquant arrivera un jour du ciel et se présentera à nous. Nos ancêtres nous ressemblent. Il y en a certains sur Terre. (Partenaire avec le divin, Kryeon)
Dans un autre ouvrage, Kryeon rajoute "ceux qui sont à l’origine de la Terre proviennent du groupe d’étoiles que vous appelez les "Sept sœurs" (Les Pléiades). Ce sont les ancêtres biologiques. Ils viennent de temps en temps sur Terre." (Aller au delà de l’humain, Kryeon).


Création de l’humanité du point de vue de Graham Hancock
(Eminent chercheur sur les anciennes civilisations et leurs liens avec les peuples du Ciel)
Un individu nommé Viracocha a aidé l’homme au commencement. Il enseigna la science, était guérisseur et avait beaucoup de pouvoirs. Cette civilisation (celle des géants) fut détruite par un déluge. (L’empreinte des dieux, Graham Hancock)



Création de l’humanité du point de vue d’une source inconnue
(dont le contenu des propos est résumé sur le site http://perso.wanadoo.fr/ciel-a-la-t...)
Du point de vue de cette source, la Création serait un Grand soleil qui contiendrait deux énergies complémentaires : l’énergie masculine et l’énergie féminine. Ce serait l’union/la fusion de ces deux énergies/polarités qui formerait les âmes. Il y eut ainsi 3 créations successives d’âmes : la première fusion conduit les premières âmes à s’éloigner trop loin de la source et d’en oublier l’existence ; la deuxième fusion créa des âmes ayant pour mission de gérer (étant plus conscientes de la Source) toutes les autres âmes de la première naissance et projetées trop loin ; enfin la troisième engendra des âmes beaucoup plus proches de la Source (et pleinement conscientes de celle-ci) afin que celles-ci rapportent à la Création toutes les activités de la Hiérarchie ainsi créée.
La Terre a été créée. Ses fondateurs sont les premiers Créateurs.
La Terre est une école dont tous les premiers élèves étaient des visiteurs. Et ces élèves vivaient sur une Terre beaucoup plus éthérée dans des corps célestes adaptés à cette ancienne vibration de la Terre Mère. Ces âmes venant des 4 coins de l’Univers pour commencer l’implantation de ce que pourrait expérimenter par la suite ceux qui choisiraient de vivre dans la densité : ce travail terminé ces êtres s’en retournèrent. Leurs opérations durèrent des millions d’années.
Vinrent ensuite (après les Créateurs de la Terre puis ceux de "l’implantation") les troisièmes créateurs, dans une densité encore moins éthérée que les premiers. Ceux retèrent sur Terre aussi très longtemps afin d’implanter litéralement la Vie végétale et animale.
Après quoi beaucoup d’êtres de l’Univers furent attirés par la Terre. Alors ils ont fait ni plus ni moins que ce que vous pouvez faire actuellement, c’est-à-dire du clonage par rapport à eux-mêmes, des répliques de ce qu’ils étaient, et aussi de ce que pouvaient aussi être beaucoup d’enfants venant d’autres coins de l’univers.
Dans ces répliques, ils ont mis une grande partie d’eux-mêmes, de leur génome. Cependant il fallait, pour que l’expérience puisse être menée jusqu’au bout, qui est une coupure avec ce qu’ils étaient, avec la conscience de la Création dans son amplitude. Alors ils firent ce que vous savez, ils mutilèrent leur création, afin qu’elles puissent expérimenter un niveau qu’ils ne pouvaient pas expérimenter eux-mêmes.
Au fil des milliers d’années, vinrent sur ce monde des êtres appartenant à tous les coins de la galaxie, des êtres qui n’avaient absolument pas connu l’Amour ou qui n’en n’avaient pas connaissance. Ces êtres là agir en fonction de ce qu’ils étaient au niveau de leurs âmes, au niveau de leurs connaissances, de leurs acquis, ils amenèrent leurs énergies et beaucoup de souffrance, beaucoup de douleurs, car ils voulaient expérimenter, mais ils ne pouvaient le faire que par rapport à ce qu’ils connaissaient au tout début. Il ne pouvait pas expérimenter quelque chose qui n’était pas en eux, il fallait qu’ils apprennent, et ils ont appris bien souvent au grand détriment des êtres qui étaient déjà sur ce monde. (http://perso.wanadoo.fr/ciel-a-la-t...)


Création de l’humanité du point de vue de l’entité d’un Crâne de Cristal
(connectée par Channeling)
Nous comprenons que vous soyez en quête des débuts de l’humanité. Nous voulons vous dire que vos propres origines ont été pensées dans leur forme et que vous devez diriger vos yeux vers le haut et non vers le bas. Il y aura de nombreuse découvertes dans le sens de cette reconnaissance au cours des 5, 10, 15 prochaines années... Et les origines de ce que vous appelez votre civilisation se situent à plus de 15000 ans avant la reconnaissance de l’Atlantide. Car il reste encore bien des signes de notre civilisation sous vos océans. Déjà il y a eu les découvertes près de Bimini. Mais il y en aura bien d’autres au cours des 5, 10, 15 prochaines années, qui vous indiqueront la bonne direction... Il y aura d’autres découvertes en Amérique du Sud, en Australie et en Egypte. Dans ce que vous appelez vos déserts, vous trouverez de grandes connaissances. Mais vous trouverez des traces de notre civilisation sur la plupart de vos continents et il y en a beaucoup sous vos mers, spécialement sous les océans que vous appelez "Atantique" et "Indien" et sous ce que vous nommez la "mer morte". Là, tout près de la surface de votre terre, et proches d’être découverts, il y a des vestiges de noter civilisation... Ces découvertes causeront beaucoup de désaccords, cependant elles seront nécessaires pour réduire l’esprit de séparation.
Mais beaucoup de ces découvertes ne seront pas permises dans ce temps. Nous ne pouvons autoriser que celles qui ne causeront pas trop de trouble dans vos esprits. Nous sommes venus sur votre Terre d’un monde différent. Nous sommes venus d’autres dimensions. Nous sommes venus pour connaître. Il nous fallait connaître la densité. Celle que nous avions à l’origine n’avait rien de la densité ce que vous appelez "un corps". La vie sur ce plan terrestre était primitive dans sa forme, mais nous avons pris la forme physique qui vous est reconnaissable. Nous ne cherchions qu’à connaître la densité matérielle et à apporter le savoir et la lumière. Mais nous ne nous sommes pas confinés dans un seul "lieu géographique", comme vous dites. Ils étaient nombreux, et beaucoup de nos vestiges et de nos enseignements restent encore à découvrir au sein de vos masses terrestres et océaniques.
Mais ils sont encore nombreux parmi vous, ceux qui cherchent à savoir où nous trouver dans votre univers. Pourtant vous vous accrochez à l’idée que nous sommes de la 3ème dimension et vous ne parvenez pas à comprendre que nous venons d’autres dimensions, au-delà de votre relativité rudimentaire de l’espace-temps. (Le Mystere des Crânes de Cristal, Chris Morton & Ceri Louise Thomas)


Création de l’humanité du point de vue de l’entité de représentants d’Indiens d’Amérique
Voyez-vous, ce sont des extraterrestres, comme vous les appelez, qui ont apporté les crânes de cristal. Mais nous les nommons « les dieux du ciel » ou « le peuple du ciel ». Ce peuple du ciel est venu sur Terre pour la première fois à la fin du Troisième Monde de l’Eau. C’était il y a très, très longtemps, avant la dérive des continents, quand toutes les terres du monde ne formaient qu’un seul continent appelé île de la tortue. Les dieux du ciel ont visité cette Terre dès le commencement et y sont revenus plusieurs fois depuis. On les connaissait comme des grands maîtres qui se nommaient Quetzalcoatl en Amérique centrale ou Viracocha en Amérique du Sud. Souvent, ils arrivaient un moment où l’humanité était en difficulté, quand nous menions des vies sans loi ou misérable pour quelque autre raison. Il venait pour nous aider, pour nous apprendre, pour nous soigner, ils ont essayé d’enseigner à l’humanité comment vivre en paix. Ce sont ses dieux du ciel qui ont aidé les premiers peuples à créer les merveilles de l’ancien monde. Et ce n’est pas tout ce qu’ils ont fait pour nous. L’humanité a été transformée par son contact avec ces êtres venus d’autres planètes de notre galaxie. Ils ont joué un rôle essentiel dans notre développement, un rôle plus déterminant que vous ne l’avez jamais imaginé.
Et ce que je m’apprête à vous raconter nous ramène à notre source, à nos premiers ancêtres. Je vais vous raconter la vraie histoire de la création comme les anciens me l’ont racontée. Au commencement, il y avait la paix sur Terre. Les hommes qui vivaient à l’époque n’était pas des Homo sapiens tel que nous les connaissons aujourd’hui. Ils étaient comme ce que vous appelez les Néandertaliens mais nous disons le « peuple de la Terre ». C’était un âge d’or ou le peuple de la Terre et les animaux pouvaient communiquer et vivre ensemble en harmonie. Il y a beaucoup de légende qui parle cet âge d’or primitif partout dans le monde. C’est la même chose dans votre Ancien Testament, où lil est question du jardin d’Eden. Et maintenant, si ça peut vous mettre à l’aise, il est possible aussi d’avancer une preuve scientifique. Parce que même vos propres hommes de sciences ont découvert que nos ancêtres n’étaient pas des carnivores agressifs comme vous aviez précédemment tendance le croire. Tout récemment, des scientifiques de la Johns Hopkins University ont examiné les dents sur des crânes fossiles ils ont découvert que nos premiers ancêtres étaient presque entièrement végétariens et qu’ils ne tuaient pas les autres animaux. Le problème était que le peuple de la Terre commencait à évoluer et à se développer, la taille du cerveau augmentait et la tête des hommes devenait de plus en plus grande. C’est parce que leur cerveau emmagasiner tous les souvenirs génétiques qui croissait avec chaque génération et, dans la mesure où leurs mémoires s’agrandissaient, leur tête aussi augmentait de volume. Comme leur tête devenait plus grosse, les mères de l’espèce avaient de plus en plus de difficultés à leur donner naissance. Au fil du temps, le nombre de femmes mortes en couches se multipliait et la survie de l’espèce était menacée. Maintenant, vous avez dû entendre parler du « chaînon manquant » dans notre évolution, que les scientifiques n’arrivent pas à expliquer ni à comprendre. C’est ce grand bond en avant, très soudain dans notre développement humain, qui ne sont pas à même d’expliquer. Ils ne peuvent pas imaginer pourquoi un si grand pas a été fait et pourquoi si vite. Eh bien c’est parce que c’est précisément ce moment où la population de la Terre était en crise que les dieux du ciel, ce que vous appelez extraterrestres, sont venus du ciel, des Pléiades, d’Orion, de Sirius. Ils cherchaient une nouvelle demeure, ici sur Terre, sur cette belle planète bleue et verte. Ainsi les dieux du ciel sont venus ils ont apporté avec eux les crânes de cristal comme présent pour le peuple de cette Terre.

Mais les crânes avaient aussi une autre fonction. Il devait servir de modèle pour une nouvelle espèce. La mémoire génétique que nous conservions dans nos cerveaux avait été ensuite transféré dans notre ADN. Il n’était plus nécessaire que nos cerveaux grandissent.Les crânes de cristal étaient une représentation de cette nouvelle forme que nous allions devenir, un projet d’humanité. Ici encore, c’est une chose à laquelle il est fait allusion dans votre livre de la Genèse, où il y est dit que « les fils de Dieu, virent que les filles des hommes étaient belle ». Vous comprenez, quand les extraterrestres sont arrivés, ils ont su qu’ils ne pourraient pas vivre dans notre atmosphère. Ainsi, comme le peuple de la Terre, les dieux du ciel, aussi, étaient en train de mourir. Alors il y eut un échange. Ce « peuple du ciel » assembla les gènes du peuple de la Terre avec les siens pour aider les deux espèces à survivre, mais sous une forme nouvelle, différente de l’une comme d’autres. Cette espèce qu’ils ont créée c’était l’Homo sapiens, où les êtres humains, comme nous nous désignons. Car c’était le seul moyen pour que les espèces puissent survivre, nos ancêtres extraterrestres et nos ancêtres pré-humains, et nous avons trouvé une manière de vivre ensemble sur cette terre, en ne faisant qu’un.

(...)

Et c’était vraiment un don (les crânes de cristal) précieux et très impressionnant que les enfants de cette Terre ont reçu, car c’était le don de la connaissance. C’était le plus grand des dons, car il était à la racine de tout ce qui pourrait s’épanouir, il était la base sur laquelle nous pourrions tous nous développer. Et c’est ce qui se passa à l’origine. Ce fut une période de grands progrès. Les anciens venus des autres planètes éduquèrent les enfants de cette Terre et leurs donnèrent ce qu’on appelait « les enseignements des boucliers sacrés ».

Les anciens trouvèrent un moyen de communiquer avec le peuple de cette terre à partir de leur propre planète, à l’aide de deux grands dômes, l’un rouge et l’autre bleu, qui se trouvait sous l’océan. Ils aidèrent le peuple de la Terre à construire quatre grandes civilisations. Les civilisations de Lémurie, de Mû, de Mieyhun et de l’Atlantide. Ils se sont servis des connaissances des crânes pour créer les écoles des grands mystères, les écoles de la sagesse ésotérique et les sociétés de médecine secrète. Ils ont commencé à disséminer cette information. L’information était arrivée il y a environ 750 000 ans et a commencé à être distribuée sur la Grand-Mère Terre il y a 250 000 à 350 000 années. Pour faciliter ces enseignements, d’autres crânes furent créés ici sur Terre, mais même s’ils étaient grandeur nature, leurs mâchoires ne bougaient pas. (Le Mystere des Crânes de Cristal, Chris Morton & Ceri Louise Thomas)



Création de l’humanité du point de vue de François de Sarre
(Zoologiste et Ichtyologue)
Les singes sont tellement spécialisés dans l’arboricolisme qu’on ne saurait leur faire jouer le rôle d’ancêtres. D’ailleurs, plus les découvertes paléontologiques se succèdent, plus il devient évident que les australopithèques ont un jour évolué à partir de bipèdes, ils ne sont pas « descendus de l’arbre »... Au contraire, ils étaient juste en train d’y grimper ! En tout cas, le dernier fossile en date, vieux de 6 millions d’années, Orrorin tugenensis (alias « Millenium Ancestror »), semble plus humain que « Lucy », même s’il est deux fois plus âgé... La paléontologue Yvette Deloison s’était d’ailleurs fait l’écho en 1999 de primates bipèdes très anciens antérieurs à la diversification actuelle des grands singes. Pour en revenir maintenant au passé aquatique de l’homme, il est juste de faire référence aux travaux de l’anatomiste allemand Max Westenhöfer. Il parlait en 1923 d’une sorte d’amphibien à stature érigée, ancêtre en ligne directe de l’homme.

Vers la fin de la phase embryonnaire (deuxième mois de gestation), il se produit chez les petits humains en plein développement quelque chose d’assez extraordinaire : c’est la multiplication accélérée des neurones jusqu’à un nombre estimé à 100 milliards ! Les cellules nerveuses occupent leur place et tissent leurs connexions dans l’espace imparti, c’est-à-dire l’intérieur de la boîte crânienne, avant ossification. Chez le chimpanzé, qui dispose à ce stade du même potentiel de place, la multiplication des neurones ne se fera que pendant quelques jours. C’est la toute la différence (énorme !). Ainsi, le bébé chimpanzé naîtra avec le même type de crâne que l’homme adulte (regardons-nous dans la glace !), ce qui n’est pas si mal... Mais au lieu des 100 milliards de neurones (et leurs connexions), le chimpanzé n’aura que quelques milliards à sa disposition. Au lieu des huit semaines, sa phase embryonnaire complète ne dure guère que deux semaines. C’est pourquoi l’explication classique de la néoténie (l’homme est un « foetus de singes devenu mature ») ne tient pas. En fait, le chimpanzé est hyperadulte par rapport à l’homme, puisque le crâne du bébé est le même que celui d’un adulte humain ! La position du trou occipital sous le crâne fait que le petit singe est naturellement bipède. Au fil du temps, cette bipédie ira en s’atténuant, car le trou occipital (où s’articule la colonne vertébrale) régresse à l’arrière. Mais les bonobos peuvent passer 5 à 10 % de leur temps debout. En résumé, la croissance du crâne du chimpanzé (et plus encore, du gorille) est accélérée ici. Les dissociations constatées, présente dès le stade embryonnaire, sont amplifiées au cours de la croissance jusqu’à l’âge adulte (le chimpanzé grandit trois fois plus vite, et le gorille sept fois plus vite que l’homme). On peut dire que les singes ont évolué au-delà du point d’aboutissement de l’homme, Homo sapiens. L’homme est un processus évolutif en cours, comme l’écrit très justement la paléontologue Anne Dambricourt. C’est aussi simple que cela...

En résumé, l’homme provient bien du monde animal, mais d’une lignée qui lui est propre. Dans un océan, peut-être celui de la terre à l’ère précambrienne (ou bien sur une toute autre planète), la diversification des formes vivantes a conduit des organismes dotés d’une tige dorsale semi-rigide à développer une sorte de flotteur céphalique. Conjointement à la migration des cellules nerveuses vers cette « bulle » et à l’ossification des parois de la tête, se produisit un blocage de la partie antérieure de la tige vertébrale, sous le plancher crânien, formant comme une crosse. Ainsi l’axe visuel, en position verticale, était-il dirigé vers l’avant. L’homoncule primitif était tout naturellement bipède il faut se représenter des être à la fois intelligents (gros cerveau !), dotés de mains préhensiles et aptes à marcher debout ! Certaines populations continuèrent à prospérer dans l’océan : elles sont à l’origine des cétacés actuels (dauphins et baleines). Chez les homoncules qui gagnèrent la terre, la marche plantigrade était nécessaire pour garder un tronc bien vertical, et la tête en aplomb sur le coup. D’où l’importance d’une structure comme celle du talon. Dans l’enseignement traditionnel de la zoologie, on néglige de préciser que les amphibiens et reptiles n’ont plus de talon... Et qu’il régresse chez tous les mammifères quadrupèdes ! C’est, à n’en pas douter, l’un des meilleurs arguments en faveur du bipédisme initial... Comment expliquer maintenant la radiation et la diversité des vertébrés ? Qu’il s’agisse d’ailleurs des formes fossiles ou contemporaines, cela revient au même ! Dans un contexte darwinien, l’évolution résulte d’une sélection naturelle des variations héréditaires favorables à la survie. Il faut bien sûr ajouter à ces perspectives divers éléments supplémentaires. Tout d’abord l’évolution ne se fait pas obligatoirement dans le sens du « progrès », au sens anthropomorphique du terme. Ainsi, les parasites, réduits parfois à une simple enveloppe et à leurs organes sexuels, sont-ils plus évolués que les formes généralistes qui leur ont donné naissance... Chez les mammifères, l’évolution s’est faite à partir du prototype bipède et plantigrade vers les formes quadrupèdes (ou aquatiques) courantes.

Et puis, dans le sens que leur donnait le paléontologue Cuvier, il nous faut parler des catastrophes et révolutions du globe. Les extinctions de faunes sont suivis de périodes stables, pendant lesquelles de nouvelles espèces apparaissent. L’homme n’est sans doute pas étranger à ce processus... Les dernières modifications fauniques remontent à la période juste avant le « grand âge glaciaire », voici quelques milliers d’années (et non quelques « millions » d’années, comme veulent nous le faire croire les géologues). Beaucoup d’espèces sont alors été créés par les hommes du Tertiaire, férus d’écologie et de biodiversité... Après la grande catastrophe du début de l’air quaternaire (impact météoritique ? guerre atomique ?). L’humanité fut réduite comme peau de chagrin, mais survécut au refroidissement de la planète, sinon nous ne serions pas là pour le raconter... (Le Monde de l’Inconnu n°293 : Septembre/Octobre 2001 ; source : François de Sarre, fondateur de l’association CERBI (Centre d’Etudes et de Recherches sur la Bipédie Initiale))


Créationde l’humanité du point de vue du Livre du Nouveau Paradigme
Vous avez besoin de connaître certains faits incontestables inscrits dans l’histoire de la partie de l’humanité qui s’est incarnée sur cette planète et nous allons vous les présenter de manière concise et compréhensible.
- Il y a plusieurs planètes habitées dans ce système solaire et dans d’autres systèmes.
- Plusieurs supportent des formes de vie intelligentes et conscientes.
- Plusieurs de ces formes présentent un niveau de conscience très élevé de qui et de ce qu’ils sont dans la Création telle qu’elle existe présentement.
- Le voyage interplanétaire existe maintenant et il date de très très longtemps.
- Cette planète a été visitée et continue de l’être.
- Ces visites effectuées par des représentants de diverses planètes ont des objectifs variés.
- Ces visiteurs ont eu une interaction à différents niveaux avec les formes de vie sur cette planète et ils en ont toujours.
- Il y a effectivement des êtres bienveillants, de conscience plus élevée, qui se sont engagés par le passé - et ils le sont encore - à aider l’humanité sur terre non seulement à faire face aux difficultés qu’elle a maintenant devant elle et qui mettent son avenir en jeu, mais aussi à les transcender.
- Dans cet ordre d’idées, nous vous présentons ci-après un résumé de plusieurs milliers d’années d’histoire de la branche de l’arbre généalogique humain que vous représentez.
Il fut un temps où l’être humain menait une existence insouciante, à la manière des enfants. De même que vos enfants sont d’abord des bébés dépendants qui progressent par étapes, en jouant à la vie dans leur propre réalité,endépitdesadultesquivaquent à leurs affaires autour d’eux, l’homme était ce genre d’être : ouvert, naïf, espiègle et très influençable. Comme nous l’avons expliqué auparavant, la création s’explore en voyageant entre les pôles positif et négatif, en un mouvement de balancier qui s’éloigne et revient au point d’équilibre entre ces pôles. L’agression et la soumission peuvent faire partie des expériences vécues entre les deux pôles. Il réside dans l’âme de toutes les formes de vie conscientes d’elles-mêmes, un sens de l’équilibre entre les deux pôles. Vous l’appelez la « légitime défense », ou la réaction innée du « ou je me défends, ou je décampe » déclenchée par un influx automatique d’adrénaline dans le corps. Il y a longtemps, un certain groupe d’êtres modifièrent leur forme pour éliminer cette fonction ; ils y arrivèrent par le procédé que vous appelez la manipulation génétique. Cela leur permit de demeurer dans l’expérience de la conscience positive, une façon définitivement très agréable de vivre. Cependant, cela les laissait vulnérables à toute forme d’agression potentielle. Plutôt que de rétablir cette fonction d’équilibre, ils optèrent pour l’utilisation d’une espèce moins évoluée qu’ils allaient transformer afin qu’elle leur serve de système de défense. Vous l’avez deviné : un groupe d’humanoïdes moins évolués !
Cependant, afin de bien s’assurer que ces derniers allaient faire leur travail, on les transforma génétiquement de manière à augmenter la production d’adrénaline pour qu’ils réagissent avec plus d’agressivité que la normale. Pour faire une longue histoire courte, cette modification physique a causé un déséquilibre qui a changé la personnalité de cette espèce altérée et a limité sa capacité à reconnaître sa connexion innée avec la création. Ceux qui instaurèrent ce changement constatèrent alors qu’ils avaient créé des êtres instables et menaçants plutôt que les protecteurs dont ils avaient besoin. La solution à leur problème n’incluait pas la réorganisation génétique des humains modifiés afin que les générations suivantes reviennent à la normale, étant donné que cette expérience n’avait fourni aucune solution immédiate à leur supposé problème. Au lieu de cela, ils les expédièrent par vaisseaux spatiaux sur une planète peu habitée, dans un coin reculé de la galaxie, où il y avait de bonnes chances que personne ne les découvre de sitôt, et où le blâme pour cette expérience manquée ne serait vraisemblablement pas placé sur eux, même si les futures générations mutées de force allaient un jour être découvertes. Pour assurer le succès de la supercherie, toute mémoire de cette expérience fut effacée et les humains modifiés qui devaient venir sur la terre ne reçurent pas la permission d’emporter avec eux des registres de l’expérience. En d’autres mots, cette branche de l’humanité fut déportée vers ce qui pourrait s’appeler une planète-prison et ils furent laissés à eux-mêmes pour s’entretuer ou peut-être pour régler éventuellement leur déséquilibre génétique par le mécanisme de l’adaptation. Impossible ? Rappelez-vous la colonisation de l’Amérique ou de l’Australie. Les Anglais s’emparèrent de l’occasion pour vider leurs prisons ; ils répétèrent l’histoire en espérant le même résultat. Est-ce que cette mise en esclavage perturba le libre arbitre de ce segment de l’humanité ? Bien sûr. Alors pourquoi les manipulateurs furent-ils autorisés à agir ainsi ? La planète qui porta offense posa les gestes de son plein libre arbitre, mais en vertu de la loi d’attraction, elle s’attira une expérience complémentaire. La loi d’attraction marche et on ne peut y échapper en ignorant les faits et en cachant les évidences.
Une fois que vous acceptez cette prémisse, vous commencez à comprendre la situation qui vous entoure maintenant. Cependant, il y a plus à cette histoire. Cette cargaison transgalactique n’est pas passée inaperçue. D’autres êtres humains évolués étaient au courant de l’histoire et ils vous ont rendu visite au cours des millénaires qui suivirent. Il devint évident que le processus d’adaptation n’éliminait pas la modification génétique. Donc une expérience supplémentaire fut mise en marche. Votre bible rapporte que des visiteurs trouvèrent les filles des hommes belles et ils se marièrent avec elles. Ces visiteurs bienveillants espéraient que l’introduction de nouveaux gènes dans le bagage de l’humanité abandonnée, arriverait finalement à corriger la modification génétique dans les générations subséquentes. Sinon,l’apport d’intelligence supplémentaire par le processus de l’hybridation pourrait leur permettre de corriger la modification en découvrant leur propre solution au problème. De temps en temps, une nouvelle introduction de gènes dans le bagage humain fut réalisée suivant un choix soigneux de partenaires. Il y a eu progrès. Cependant, la conséquence accablante fut de voir l’intelligence supplémentaire rehausser la tendance agressive chez beaucoup d’êtres humains ; ces tendances agressives chez ceux qui n’étaient pas affectés positivement par le nouvel apport génétique renforcèrent leurs capacités de développer des armes incroyables. Ils utilisèrent l’intelligence additionnelle pour s’organiser de manière sophistiquée dans le but de créer une hiérarchie de pouvoir et de contrôle sur les membres de l’humanité qui, eux, ont évolué vers une structure génétique plus équilibrée. Ces deux résultats négatifs ont cours en ce maintenant.
Cela soulève la question à savoir si les apports génétiques subséquents sont considérés comme une forme d’interférence dans les affaires de la planète, en violation de la loi universelle qui se rapporte au libre arbitre. Rien de tout ceci ne fut fait sans être ratifié par les conseils souverains d’êtres galactiques qui focalisent l’énergie créatrice et surveillent l’équilibre de la galaxie. Si vous êtes pensée focalisée qui pense - et c’est ce que vous êtes - alors sachez qu’il y a des niveaux à la pensée focalisée qui pense, et à ces niveaux, elle pense des pensées plus élaborées que ce que vous pourriez jamais imaginer. Il y a des êtres bienveillants qui font partie du plan de création et dont la responsabilité est de surveiller la maintenance galactique et le processus d’expansion. Comme le développement génétique avait été approuvé pour cette planète-ci, d’autres visiteurs y sont venus chercher du matériel génétique pour améliorer le bagage génétique de leur planète. Cela fut fait avec la collaboration d’individus soigneusement sélectionnés qui avaient au préalable donné leur approbation, suivant un processus dont nous ne pouvons discuter pour le moment. (Le Manuel du Nouveau Paradigme, en libre téléchargement sur ce site)


Création de l’humanité du point de vue d’Edgar Cayce
(Célèbre Médium parcourant les vies antérieures lors de transes) interprété par W.H.Church
"Nous trouvons (l’entité) au commencement, quand furent donnés les premiers éléments et les puissances qui ont graduellement engendré la sphère appelée Terre, et que les étoiles du matin chantaient en chacun, et que les murmures du vent annoncaient la nouvelle de la venue en l’homme du Créateur, et que l’homme, lui, devint une âme vivante." (lecture 294-8)
Une âme vivante, oui. Mais pas encore mortelle, avec les limites d’un mortel. Ceux qui choisirent d’arriver sur Terre lors de cette première migration d’âmes étaient des êtres célestes. Ils étaient (avant leur chute) les fils et les filles de Dieu, Cause Première et Créateur. Au début, ils ressemblaient plus à des formes pensées qui pouvaient, selon leurs désirs, être projeté ou cristallisé dans une manifestation corporelle. Ce n’était qu’une question de visualisation. Étant co-créateurs eux-mêmes, ils pouvaient puiser aux forces créatrices pour traduire des images mentales en formes et en substances matérielles, par un changement ou un abaissement du taux vibratoire de la matrice mentale. Ils étaient pleinement conscients de l’Esprit Universel comme constructeur. Non seulement cette application de la loi spirituelle gouvernait-elle leurs propres projections physiques, mais encore rencontrait tous leurs besoins et désirs terrestres. (Car, en vérité, les pensées sont des choses.)
Ces androgynes divins étaient capables de se séparer comme l’amibe et de créer un double à volonté. C’est ainsi qu’ils maintenaient, au début, leur pureté spirituelle, perpétuant leur forme céleste sous un état visible, transformé, conformément aux besoins de la Terre et de son bas taux de vibrations. Ils n’avaient pas encore choisi de s’adonner aux attrayantes délices des amours charnelles, comme ils le voyaient faire tout autour d’eux dans les activités sexuelles des créatures variées du règne animal, dans la venue sur terre avait précédé la leur. Bien que séparés en partie de leur source divine, ils maintenaient un contact physique étroit et continuaient de manifester la puissance divine. Leurs actions sur Terre allaient devenir une source de légende pour ceux qui viendraient plus tard. Alors qu’ils engendraient eux-mêmes l’homme adamique qui devait les suivre dans une époque ultérieure, lors de la deuxième migration d’âmes (cette vague incluant plusieurs des leurs), l’humble état de l’homme futur n’était pas encore dans le quotidien de ces ancêtres extraterrestres semblables à des dieux. Leur forme originelle était encore essentiellement éthérique, mais ils pouvaient se matérialiser où se dématérialiser à volonté. L’innocence, une noblesse innée, rayonnait sur leur front. Ils n’étaient pas encore enchâssés dans des formes matérielles tangibles, comme ce serait leur lot plus tard. Les tentations de la chair ne les avaient pas encore corrompus et ils ne s’étaient pas encore égarés dans les voies de l’égoïsme. Ils ne connaissaient pas le péché. Du moins, pas encore... (Les Retours d’Edgar Cayce, W.H.Church)


Conclusion de Peter Tavy
(Rédacteur & Assistant-Webmaster sur site Onnouscachetout.com)
Il semble qu’il y ait un tracé similaire qui se retrouve dans tous ces points de vue et qui ressemblerait à cela :
Il y a bien longtemps (plusieurs millions d’années), une civilisation des Etoiles est venue sur Terre (en s’y matérialisant) pour une raison ou une autre et y ont fondé une civilisation hautement évoluée spirituellement. Cette première civilisation n’avait rien à voir avec l’homme mais y "prépara" semble-t-il son arrivée prochaine. Cette civilisation disparut on ne sait où !
Certains d’entre eux revinrent, accompagnés par d’autres êtres venus de tout l’univers, et décidèrent de s’incarner (cétacés ou humanoïdes) sur Terre pour consolider les premières ébauches de l’homme - à l’état de grands singes.
Des incarnations (d’âmes célestes) dans les corps de grands singes humanoïdes auraient donné naissance à l’homme néandertalien qui aurait vécu durant une période considérée comme un "Âge d’Or" sur la Planète... A ce moment (quelques centaines de milliers d’années, entre 250 000 à 300 000 ans) un peuple des Etoiles est venu se servir de nous, en nous croisant à eux (Esclavage, Défense...), puis a abandonné sa création : le Sapiens imparfait - être issu de la "Tentation" expliquée symboliquement dans la Bible.
Alors d’autres peuples vinrent pour "réparer" cette intervention, grâce à leur génie génétique et/ou à leur influence spirituelle et technologique. Ils prirent les quelques Sapiens de la Terre et leur ajoutèrent conjointement certains de leurs gènes pour créer les 5/6 peuples de la race humaine. Ces peuples se mêlèrent progressivement les uns aux autres impliquant la disparition de certaine race initiale et l’apparition de nouvelles.
Ainsi durant son Histoire ou Préhistoire l’être humain a subi l’influence plus ou moins subtile de différents peuples célestes. Ainsi il aurait existé (parmi d’autres) l’Empire de l’Atlantide dont les connaissances viendraient directement des Etoiles... Et dont les agissements technologiques, devenus incontrôlables, les auraient en partie anéantis, avant leur effacement partiel ! Mais ceci est une autre histoire !

Dans cette intervention il y eut 2 camps qui se rivalisaient : ceux du Service-Envers-Autrui (Venus & Co) et ceux du Service-Envers-Soi (Orion & Co). Les premiers cherchant à rétablir la connexion naturelle de l’homme à l’Esprit Source (permettant à ce même Homme de comprendre qu’Il est complet, qu’Il est un Créateur et qu’Il possède le Libre-Arbitre) et les seconds visant la Séparation totale entre l’homme et son âme... Afin de mieux pouvoir le dominer (et ainsi continuer de se nourir de l’énergie négative qu’il développe toute sa vie) ! Ce combat se poursuivrait toujours à l’approche des bouleversements planétaires (de 2012 ?) provoqués par un changement de pôle (Pole Shift ou PS), le passage d’un astre ou ensemble d’astres (planète ou astéroïdes) et/ou l’arrivée d’une onde envahissant l’univers - touchant tous les mondes habités sur son passage et proposant une opportunité d’ascension vers une dimension supérieure... en l’occurence la 4ème dimension ou densité pour la Terre. Car ce sont après ces bouleversements que l’Homme décidera de son statut : soit rester dans l’ignorance et sous la domination des êtres d’Orion (ou d’ailleurs), soit prendre conscience de son pouvoir de Libre-Arbitre et d’en profiter pour retrouver sa Liberté.

Le mot de la fin : "C’est cela la Création, tout est créé pour faire évoluer le tout"


- Sources
- Les Retours d’Edgar Cayce, W.H.Church
- Messagers de l’Aube, Barbara Marciniak
- Le Mystère des Crânes de Cristal, Chris Morton & Ceri Louise Thomas
- L’Ancien secret de la fleur de Vie Tome 1, Drunvalo Melchizedek
- L’Empreinte des Dieux, Graham Hancock
- Aller au delà de l’humain, Kryeon
- Partenaire avec le divin, Kryeon
- Alliance, Anne Givaudan
- Par l’esprit du soleil, Anne et Daniel Meurois-Givaudan
- Récit d’un voyageur de l’astral, Anne Givaudan
- Le Manuel du Nouveau Paradigme
- Le Monde de l’Inconnu n°293 : Septembre/Octobre 2001
- http://www.zetatalk.com

>>> lire la suite : [ E.T ] L’homme extraterrestre ? Part.04 (origine.. suite)



Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article