:: Accueil du site > [ X Sciences ] > M42 - La nébuleuse d'Orion

M42 - La nébuleuse d'Orion

Publié le 24 août 2004 - Modifié le dimanche 24 octobre 2004 :: 5447 visites robots/humains. ( Popularité: 19)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 0 réaction

M42 - La nébuleuse d’Orion

La grande nébuleuse d’Orion est une des nébuleuses les plus brillantes du ciel, et peut être observée facilement à l’oeil nu. Elle fut découverte par Nicholas Peiresc en 1610 (auparavant, elle n’était cataloguée que comme une étoile - Theta Orionis). Il y a un certain nombre d’autres nébuleuses (moins brillantes) qui entourent celle d’Orion, et beaucoup d’étoiles en formation dans cette région du ciel. La nébuleuse d’Orion est sans doute la nébuleuse la plus activement étudiée du ciel.

JPEG - 54.9 ko
Hubble Probes the Great Orion Nebula
A NASA Hubble Space Telescope image of a region of the Great Nebula in Orion.
This is one of the nearest regions of very recent star formation (300,000 years ago). The nebula is a giant gas cloud illuminated by the brightest of the young hot stars at the top of the picture. Many of the fainter young stars are surrounded by disks of dust and gas that are slightly more than twice the diameter of the Solar System. The great plume of gas in the lower left in this picture is the result of the ejection of material from a recently formed star.
The brightest portions are "hills" on the surface of the nebula, and the long bright bar is where Earth observers look along a long "wall" on a gaseous surface. The diagonal length of the image is 1.6 light-years. Red light depicts emission in Nitrogen ; green is Hydrogen ; and blue is Oxygen.
The Orion Nebula star-birth region is 1,500 light-years away, in the direction of the constellation Orion the Hunter. The image was taken on 29 December 1993 with the HST’s Wide Field and Planetary Camera 2.
Credit : C.R. O’Dell/Rice University ; NASA

Les nébuleuses associées à celle d’Orion

On trouve beaucoup de nébuleuses dans la région d’Orion. Voici une liste des principales d’entre elles, quoi qu’en fait ce ne soit bien souvent que des zones particulièrement brillantes de grandes régions nébuleuses qu’on trouve dans toute la constellation d’Orion. Dans cette table, on a donné à toutes les nébuleuses la distance standard de 1300 années lumière, en réalité elles sont probablement étalées sur plusieurs centaines d’années lumière.

  1                  2              3          4     5       6      7        8
Numéro          Coordonnées   Coordonnées  Taille  Type  Distance Taille  Autres noms
Catalogue        Equatoriales  Galactiques (arcmins)        (al)    (al)
               AD (2000) Dec     l°     b°
------------------------------------------------------------------------------------------
IC 2118        05 04.5  -07 16  207.1  -27.1  180'    R     1300     70  Tete de sorcière
NGC 1788       05 06.9  -03 21  203.5  -24.7    8'    R     1300      3
IC 423         05 33.4  -00 37  204.3  -17.6    6'    R     1300      2
NGC 1973       05 35.0  -04 44  208.4  -19.1    5'    RE    1300      2
Sharpless 264  05 35.2  +09 56  195.0  -12.0   60'    E     1300     25  Lambda Orionis
NGC 1975       05 35.2  -04 41  208.3  -19.1   10'    RE    1300      4
NGC 1976       05 35.3  -05 23  209.0  -19.4   66'    RE    1300     25  M42, Néb. d'Orion
NGC 1977       05 35.4  -04 50  208.5  -19.1   42'    RE    1300     15
NGC 1980       05 35.4  -05 54  209.5  -19.6   14'    E     1300      5
NGC 1982       05 35.5  -05 16  208.9  -19.3   20'    RE    1300      8  M43
NGC 1990       05 36.2  -01 12  205.2  -17.3   50'    R     1300     20
NGC 1999       05 36.5  -06 43  210.4  -19.7   16'    R     1300      6
IC 426         05 36.8  -00 14  204.4  -16.7    5'    R     1300      2
IC 430         05 38.5  -07 05  211.0  -19.4   11'    R     1300      4
IC 431         05 40.3  -01 28  206.0  -16.5    5'    R     1300      2
IC 432         05 41.0  -01 30  206.1  -16.3    8'    R     1300      3
IC 434         05 41.0  -02 25  206.9  -16.7   60'    E     1300     25  Tete de cheval
NGC 2023       05 41.6  -02 14  206.8  -16.5   10'    R     1300      4
NGC 2024       05 41.9  -01 51  206.5  -16.3   31'    RE    1300     12  Néb. de la flamme
IC 435         05 42.9  -02 19  207.1  -16.3    5'    R     1300      2
Sharpless 276  05 45.2  +02 03  203.4  -13.7  840'    E     1300    320  Boucle de Barnard
NGC 2064       05 46.3  -00 01  205.4  -14.5   12'    R     1300      5
NGC 2067       05 46.5  +00 06  205.3  -14.4    8'    R     1300      3
NGC 2068       05 46.7  +00 03  205.4  -14.3    8'    R     1300      3  M78
NGC 2071       05 47.1  +00 18  205.2  -14.1    5'    R     1300      2

- Colonne 1 : Numéro du catalogue standard de la nébuleuse.
- Colonne 2 : Ascension Droite et Déclinaison pour l’époque 2000.
- Colonne 3 : Longitude Galactique (l) et Latitude (b).
- Colonne 4 : Taille angulaire de la nébuleuse en minutes d’arc.
- Colonne 5 : Type de la nébuleuse : E = émission, R = réflexion.
- Colonne 6 : Distance approximative de la nébuleuse.
- Colonne 7 : Taille approximative de la nébuleuse en années lumière.
- Colonne 8 : Autre nom de la nébuleuse.

Amas d’étoiles associés à la nébuleuse d’Orion

Il y a huit amas d’étoiles associés aux nébuleuses de la région d’Orion. Ceci inclut l’amas du Trapèze, qui illumine la grande nébuleuse d’Orion, M42. Un des amas de cette liste - NGC 2232 - se trouve à environ 300 années lumière de la nébuleuse d’Orion, mais il se peut qu’il se soit formé dans cette région, il est certainement assez agé pour avoir dérivé sur cette distance.

  1                2              3          4        5       6          7
  Nom         Coordonnées    Coordonnées   Taille  Distance   Age    Autres noms
Catalogue      Equatoriales   Galactiques  (arcmins)  (al)  (million
             AD (2000) Dec     l°    b°                     années)
-------------------------------------------------------------------------------------------
Collinder 69 05 35.2  +09 56  195.0 -12.0    70'     1400      11    Lambda Orionis
NGC 1981     05 35.2  -04 26  208.1 -19.0    28'     1300       ?
NGC 1976     05 35.3  -05 23  209.0 -19.4    47'     1300      13    Le Trapeze
NGC 1977     05 35.3  -04 49  208.5 -19.1    20'     1300       ?
Collinder 70 05 35.5  -01 06  205.0 -17.3   140'     1300      10    Ceinture d'Orion
NGC 1980     05 35.5  -05 55  209.5 -19.6    20'     1300       ?
Lund 1158    05 38.8  -02 36  206.8 -17.3    10'     1200       ?    Sigma Orionis
NGC 2232     06 28.1  -04 51  214.6  -7.4    45'     1200      53

- Colonne 1 : Numéro du catalogue standard de l’amas.
- Colonne 2 : Ascension Droite et Déclinaison pour l’époque 2000.
- Colonne 3 : Longitude Galactique (l) et Latitude (b).
- Colonne 4 : Taille angulaire de l’amas en minutes d’arc.
- Colonne 5 : Distance à l’amas en années lumière.
- Colonne 6 : Age approximatif de l’amas en millions d’années.
- Colonne 7 : Autre nom de l’amas.

References : Dias W, Alessi B, Moitinho A, Lépine J, (2002). New catalogue of optically visible open clusters and candidates. Astron and Astrophys, 389, 871.

JPEG - 19.3 ko
Close-up of "Proplyds" in Orion
A Hubble Space Telescope view of a small portion of the Orion Nebula reveals five young stars. Four of the stars are surrounded by gas and dust trapped as the stars formed, but were left in orbit about the star. These are possibly protoplanetary disks, or "proplyds," that might evolve on to agglomerate planets. The proplyds which are closest to the hottest stars of the parent star cluster are seen as bright objects, while the object farthest from the hottest stars is seen as a dark object. The field of view is only 0.14 light-years across.
The Orion Nebula star-birth region is 1,500 light-years away, in the direction of the constellation Orion the Hunter.
The image was taken on 29 December 1993 with the HST’s Wide Field and Planetary Camera 2.
Credit : C.R. O’Dell/Rice University ; NASA
JPEG - 52.8 ko
une carte de la région d’Orion établie au radio-télescope.
Cette carte (qui refléte l’émission de la molécule de monoxide de carbone) indique l’emplacement des nuages moléculaires les plus denses dans Orion, et comment on les trouve dans toute la partie gauche de la constellation. Il est clair que les régions de M42 et de IC 434 sont les zones les plus denses parmi ces nébuleuses.

La nébuleuse d’Orion

Cette carte des nébuleuses brillantes de la constellation d’Orion nous montre en quoi la grande nébuleuse d’Orion (M42) n’est qu’une petite partie d’une immense zone nébuleuse.

Les nébuleuses les plus importantes sont indiquées.

La région de IC 434 au dessus de la nébuleuse d’Orion est une autre région de formation d’étoiles et abrite la fameuse nébuleuse sombre de la ’Tête de Cheval’. M78 est une petite nébuleuse remarquable par le fait qu’elle est une des nébuleuses à réflexion les plus brillantes du ciel.

La Boucle de Barnard est une nébuleuse semicirculaire géante qui encercle pratiquement l’ensemble de la constellation - cette nébuleuse très peu lumineuse ne peut se détecter que sur des photographies à longue pose. La nébuleuse de Lambda Orionis en haut de la constellation est une pale nébuleuse associée à un amas d’étoiles. Enfin, IC 2118 est une nébuleuse à réflexion peu lumineuse probablement illuminée par l’étoile Rigel (Beta Orionis). IC 2118 est parfois appelée ’Tête de sorcière’ à cause de son aspect sur les photographies ! Nébuleuse dans Orion

La position de la nébuleuse d’Orion

Grace aux nombreux amas d’étoiles présents dans cette zone, la distance à la nébuleuse d’Orion est connue de manière précise. Elle se situe à 1300 années lumière de nous. C’est parce que la constellation d’Orion est riche en nébuleuse et en étoiles brillantes que le bras local de la Galaxie est baptisé Bras d’Orion.



Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article