:: Accueil du site > [ X Sciences ] > [ NASA ] Ascenseur spatial ... Science Fiction (...)

(Informations)

[ NASA ] Ascenseur spatial ... Science Fiction ?

Space Elevator 2010 (en cours)

Publié le 1er avril 2004 - Modifié le jeudi 11 mai 2006 :: 3043 visites robots/humains. ( Popularité: 12)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 0 réaction

L’ascenseur spatial intéresse de plus en plus les Etats-Unis !!!

Qui maîtrisera l’ascenseur spatial maîtrisera l’espace et qui maîtrisera l’espace maîtrisera le monde.

C’est en des termes très voisins que différentes équipes aux Etats-Unis ont repris le travail sur le projet d’ascenseur spatial. On en connaît le principe. D’une station spatiale en orbite géostationnaire, on déroule un câble vers la Terre et simultanément un câble vers l’espace, attaché à un poids.

La force centrifuge découlant de la rotation de ce dernier permet d’équilibrer le poids du câble vers la Terre, et de maintenir l’ensemble en géostationnaire à la verticale du point d’ancrage sur Terre, lui-même situé quelque part à l’équateur. L’ensemble une fois réalisé permet d’acheminer vers l’orbite géostationnaire, puis vers l’espace profond, des charges diverses, avec des coûts très réduits par rapport à ceux de fusées traditionnelles.

L’idée avait germé en 1960 dans la tête d’un scientifique soviétique (il ne s’appelait pas Popof) mais avait été longtemps considérée comme irréalisable. La principale difficulté tient à la technologie du câble, qui doit être assez résistant et assez léger pour diminuer les coûts. Il doit pouvoir être tissé à le demande, à partir de la station spatiale. Les perspectives offertes par les nanotubes de carbone semblent à cet égard prometteuses. De multiples autres difficultés sont à résoudre. Nous vous renvoyons au mini-dossier ci-dessous.

Le point important est que les experts et les politiques américains commencent à considérer qu’il s’agira là du méga-projet du siècle. L Institute for Advanced Concepts (NAIC) de la Nasa a confié des préétudes de faisabilité au Dr. Bradley Edwards, directeur de recherche à l’Institute for Scientific Research. Le Los Alamos National Laboratory est également sur le coup, avec une dizaine de chercheurs (no data on line from LANL).


Pour en savoir plus :

- Dossier du Flight Projects Directorate de la Nasa :


[*Updates/Mises à jours !*]

(07.09.04)

Space Elevator 2010

La Fondation Spaceward lance une compétition internationale qui vise à démontrer d’ici 2010 la faisabilité technologique de la construction d’un ascenseur spatial. Le projet, appelé Space Elevator 2010, se concentrera sur les innovations dans les domaines qui pourraient ouvrir la voie à ces technologies capables de placer dans l’espace des charges utiles tirées par un câble installé sur des plates-formes spatiales. De telles plates-formes, également connues sous le nom de "climbers" (grimpeurs), se déplaceraient le long de rubans ultra-résistants jusqu’à 100.000 km au-dessus du sol.

Le concept de l’ascenseur spatial ne date pas d’aujourd’hui. Les premières études remontent au début des années 60 quand le Russe Yuri Artsutanov lança l’idée et reprise par Arthur C. Clarke, en 1981. L’idée est de remplacer les lanceurs traditionnels par un câble reliant une plate-forme spatiale à la terre, le long duquel on pourrait hisser sur orbite des véhicules spatiaux de transport de passagers et de fret ou des charges utiles, à moindres coûts. Il s’agit d’un projet estimé à plusieurs milliards de dollars. Les prévisions actuelles prévoient un budget de 7 à 10 milliards sur 15 ans. Ce plan prévoit 2 ans de recherches sur les matériaux, 3 ans de définition du design, suivi de 7 ans pour la construction des différents éléments. 3 ans seront ensuite nécessaires pour le lancement, l’assemblage en orbite et l’intégration finale.

La NASA étudie la faisabilité d’un tel système. Toutefois de nombreuses difficultés et caps technologiques demanderont à être franchis. La principale d’entre elles tient à la technologie du câble. Celui-ci doit être assez résistant, léger et capable de résister à son propre poids. Il devrait mesurer jusqu’à 36000 km si l’on souhaite placer des charges utiles sur une orbite géostationnaire.

La solution envisagée requiert l’utilisation de nanotubes de carbone que les scientifiques ont récemment mis au point. Ces molécules composées de plusieurs milliers d’atomes de carbone sont 50000 fois moins épaisses qu’un cheveu, 100 à 200 fois plus solides que l’acier et six fois plus légères.

- Note

La NIAC (Institut des Concepts Avancées de la NASA) a publié une étude fin 2002 sur tous les aspects d’un système d’ascenseur spatial, de la construction aux opérations. Premièrement, l’ascenseur serait constitué d’un câble d’une longueur de 91000 km et d’un diamètre variant de 1 micron à 11.5 cm. Ce filin serait mis en orbite à l’aide d’une navette spatiale aidée de quelques propulseurs supplémentaires, qui, une fois en orbite géostationnaire, serviraient de contrepoids. Les forces centripètes repousseraient alors la partie haute du filin vers l’espace tandis que la partie basse serait attirée par la Terre, mettant le tout en tension. Ce premier lien serait capable d’envoyer plus d’une tonne en orbite. Il suffira ensuite d’utiliser ce premier câble pour en mettre en orbite de nouveaux.

[*A suivre ...*]



Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article