:: Accueil du site > [ X-Files ] > Ovni, le secret Américain

Remue-ménage dans le monde des médias et de l’ufologie.

Ovni, le secret Américain

Reportage vidéo

Publié le 20 mars 2005 - Modifié le jeudi 20 mars 2008 :: 5498 visites robots/humains. ( Popularité: 14)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 0 réaction

Un film documentaire de 1h35’, intitulé : " OVNI : le secret américain ", produit par France 2. L’auteur réalisateur est Vincent Gielly. Ce film, destiné a priori a être diffusé à une heure de grande écoute sur la chaîne publique, sera largement distribué en Europe et aux USA. En attendant, il a été projeté en avant-première le 24 avril dans une salle du Sénat, et ceci n’est peut être pas anodin . J’ai eu le privilège d’assister à la projection. La salle de 250 places était pleine. Une seconde projection est prévue pour la presse à une date ultérieure.

" Un officier de contre-espionnage français raconte comment il a percé le secret de l’astronome américain Allen Hynek, conseiller officiel de l’US Air-Force pendant vingt ans, et conseiller occulte du film " Rencontre du Troisième Type ". L’Américain est mort avec son secret, le Français en est aujourd’hui le dépositaire… et il ne dort plus très bien ". Cet officier de contre-espionnage existe réellement, il ne s’agit pas d’un artifice de narration. Mais, on le comprend aisément, son identité n’est pas révélée. Tout au long du film, il n’est vu que de dos.

Le film retrace donc l’historique du phénomène OVNI, phénomène qui a réellement pris naissance aux USA, pendant la Seconde Guerre mondiale, juste après la première explosion atomique. Les américains pensèrent alors qu’il s’agissait de nouvelles armes allemandes. Mais c’est à partir de juin 1947 que le phénomène prit de l’ampleur après le rapport du pilote Kenneth Arnold qui donna aux 9 objets qu’il avait observés le nom de " disques volants ".

Ce film examine également ce phénomène à travers son impact sur l’Amérique, dont le cinéma et la télévision ont définitivement inscrit les Extraterrestres dans notre " inconscient collectif ". Parallèlement, le film explore les quatre hypothèses qui peuvent nous ouvrir l’esprit : une urgence, au moment où nous nous apprêtons à conquérir le système solaire… et peut-être découvrir la vérité ".

Les Enquêtes

- Roswell

Comme le titre le suggère, une grande partie du film est consacrée à l’opération de camouflage qui aurait entouré le crash de Roswell. Une série d’enquêtes, très approfondies, montre que cette affaire a été une longue succession d’informations et de désinformations diffusées par l’Armée américaine depuis plus de cinquante ans. Le rôle de l’astronome Allen Hynek, consultant de l’AF de 1948 à 1966, est longuement développé ainsi que celui de Wendy Connors, spécialiste américaine des OVNI au cours de cette période.

Il est aussi rappelé que, après avoir attribué le crash de la soucoupe à celui d’un ballon météo, l’Armée a annoncé qu’il s’agissait en fait de celui d’un ballon Mogul, contenant des mannequins. Or, de tels mannequins n’auraient été utilisés dans les ballons Mogul que bien plus tard, dans les années 50. Cette hypothèse –ou cette rumeur- a donc pu être " dégonflée " a posteriori....

- Valensole

Le cas de Valensole (Alpes-de-Haute-Provence, 1er juillet 1965) a été retenu comme exemple de rencontre rapprochée en France. L’enquête nous amène au point de rendez vous incontournable de ce ravissant village provençal, le café, où l’on retrouve le témoin Maurice Masse entourés d’amis qui se souviennent... L’adjoint au maire raconte avec une certaine fierté que cette affaire amène régulièrement des touristes qui souhaitent voir l’endroit où s’est passé l’atterrissage bien qu’il n’existe plus aucune trace depuis longtemps. Quant à Maurice Masse, très perturbé par l’événement, il ne souhaite plus en parler.

- Jean-Jacques Velasco.

Nous assistons, en temps réel, à une enquête menée par Jean-Jacques Velasco qui explique sa manière de procéder. Un témoin se présente à une gendarmerie pour signaler l’observation d’un objet lumineux. J-J. Velasco se rend alors au centre de radar le plus proche pour vérifier effectivement, à l’heure et au lieu de l’observation, sur les écrans radar, la présence d’un objet qui n’est pas un avion et qui ne peut être identifié. J-J. Velasco mène une enquête sur la moralité du témoin puis, convaincu de la sincérité de celui-ci, il le rencontre pour l’interviewer et lui demander de dessiner ce qu’il a vu. Le témoin veut conserver l’anonymat. Après une analyse aussi pointilleuse, il est toujours aussi surprenant de constater que peu de chose soit sorti du SEPRA en matière d’analyse d’OVNI. IL faudra un jour que J.-J. Velasco nous en dise plus ...

- Témoignage de pilotes.

Le commandant de bord Jean-Charles Duboc raconte l’événement qui a marqué sa vie, au cours du vol d’Air France AF 3532 (28 janvier 1994, voir interview). De même, le pilote de chasse Jack Krine confirme avoir lui aussi observé un OVNI. Il rappelle que d’autres pilotes ont eu l’occasion d’observer des OVNI mais que, chaque fois, ils ont préféré se taire pour ne pas mettre en péril leur carrière professionnelle. Peu à peu, avec la retraite, les langues se délient…

- Interview de Jean-Claude Ribes.

Jean-Claude Ribes, astrophysicien, ancien directeur de l’Observatoire de Lyon, appartient à la commission Cometa.

Non seulement il est convaincu de l’existence d’extraterrestres mais, selon lui, ces extraterrestres pourraient appartenir à notre système solaire. Ils pourraient être basés sur la ceinture d’Astéroïdes qui est située entre Mars et Jupiter.

- Interview de Gildas Bourdais Gildas Bourdais relate la position du théologien italien, Monseigneur Corrado Balducci, face à une existence possible d’extraterrestres.

Je rappelle que, en tant que porte parole du Vatican, Monseigneur Balducci a affirmé en 1999 que les extraterrestres doivent être considérés comme des " Enfants de Dieu ", au même titre que les humains (http://www.orbsite.com/orbpressflas... ). Si on ajoute à ce que dit Mgr. Balducci, ce qui suit, force est de constater que les voies du Seigneur sont effectivement impénétrables...

-  Interview du Père Georges Coyne Georges Coyne est un Père jésuite, astronome, directeur de l’Observatoire du Vatican. Il a été interviewé à Castel-Gondolfo et son témoignage est capital. Georges Coyne dit être convaincu de l’existence d’extraterrestres qui pourraient appartenir à un autre système solaire que le nôtre. Evidemment, cela lui pose un problème vis à vis de Dieu, à qui il n’attribue pas de sexe d’ailleurs et qu’il nomme " Il " ou " Elle ". Mais G. Coyne considère qu’il ne faut pas essayer de comprendre Dieu et encore moins ses desseins.

Il est certain qu’une telle interview ne peut être diffusée sans l’accord du Vatican. C’est donc une prise de position nouvelle, radicale, de l’Eglise qui, il y a peu de siècles, conduisait au bûcher des personnes considérées hérétiques pour moins que cela (cf. Galilée !).

- Interview de Jennie Zeidman

Jennie Zeidman a côtoyé Allen Hynek pendant 30 ans et son témoignage final est inédit. Elle montre un morceau de papier sur lequel Allen Hynek avait griffonné cette affirmation : oui, il y a bien eu des cadavres d’extraterrestres à Hollman, en 1962. Il aurait obtenu l’information de l’US Air Force. Mais la question qui peut être posée est : n’était-ce pas encore une désinformation divulguée intentionnellement par l’AF ? Pour le moment, la question est sans réponse...

Rencontre du troisième " type "

Bien sûr, on peut relever quelques inexactitudes dans ce documentaire mais, comme pour le rapport Cometa, ce n’est pas important. Ce film ne s’adresse pas aux ufologues, mais au grand public. C’est un documentaire d’information générale sur le phénomène OVNI et à ce titre, il devrait atteindre son objectif. Mais il n’y a d’ailleurs pas de grande révélation si ce n’est la position de l’Eglise vis à vis du phénomène et le témoignage final de Jennie Zeidman.

Espérons que cette fois les médias réserveront à ce documentaire un meilleur accueil que celui qu’ils avaient accordé au rapport du Cometa. L’un des messages du film est : les OVNI, on ne sait toujours pas ce que c’est, mais une chose est certaine, le phénomène existent. Rejeter cette la réalité du phénomène est un manque total d’objectivité, pour ne pas dire plus.

Et puis, la pratique du "secret" n’est pas réservée aux Américains. En France, surtout depuis une dizaine d’années, nous observons aussi des opérations de camouflage concernant certaines affaires qui ont été soigneusement étouffées. Ces affaires là, le rapport du Cometa les a d’ailleurs "oubliées" !

Non, le plus important est peut être, comme pour le rapport Cometa d’ailleurs, que ce documentaire de qualité existe. Si on ajoute à cela qu’il a été montré en avant première dans les locaux du Sénat, et que les services du premier ministre ont été remerciés dans le générique, on peut légitimement se poser quelques questions, qui pour le moment restent sans réponse... D’autant plus qu’à l’heure de sa diffusion dans une salle du Sénat, France 2 - qui doit projeter ce documentaire - diffusait " Rencontre du troisième type ", film pour le quel il est dit que Hynek fut conseiller... mais il s’agit là d’un hasard de programmation, sans doute...

ovni secret Américain 1/5
ovni secret Américain 2/5
ovni secret Américain 3/5
ovni secret Américain 4/5
ovni secret Américain 5/5


Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article