:: Accueil du site > [ X Sciences ] > STONEHENGE et les Megalithes de Avebury

( Enquete )

STONEHENGE et les Megalithes de Avebury

( Sciences archéologiques ) *update*

Publié le 18 septembre 2004 - Modifié le jeudi 7 décembre 2006 :: 24186 visites robots/humains. ( Popularité: 24)

ScientoX

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression syndiquer le forum 1 réaction

Les légendes foisonnent autour des mégalithes, ces énormes blocs de plusieurs tonnes de pierre, provenant parfois de carrières très éloignées, disposés de place en place sur toute la façade atlantique de l’Europe ...

armées de géants pétrifiés, extraterrestres ...L’archéologie, quant à elle, a fourni de nombreuses réponses, sans toutefois dissiper totalement le mystère.

Mégalithe, en grec, signifie Méga (grand) + lithos (pierre).
Menhir, en breton, signifie Men (pierre) + hir (homme).
Dolmen, en breton, signifie Dol (table) + men (pierre).
Les menhirs et les dolmens sont des mégalithes.

Stonehenge

situé au Sud Ouest de l’Angleterre, est composé d’un ensemble de mégalithes formant un alignement particulier.

Dans son splendide isolement, sur l’étendue plate, herbue et venteuse de la plaine calcaire de Salisbury, à environ 130 km à l’ouest de Londres, Stonehenge pose bien des problèmes aux curieux et, en dépit de multiples recherches et théories, demeure, depuis des siècles, une énigme.

On ne sait même pas qui en furent les constructeurs. Les attributions variées à des Egyptiens, des Phéniciens, des Grecs, des Romains, des druides, des Danois, des bouddhistes, des Hindous, des Maya, des survivants du continent perdu de l’Atlantide ou même des êtres venus d’une autre planète ont toutes été démenties.

On estime que la moitié des pierres du monument a disparu, ne laissant dans le sol que des dépressions indiquant leur emplacement ; beaucoup d’autres sont renversées et brisées.


- peut-être un observatoire astronomique ?

- construit de 2800 à 1100 av. J.C, en 3 étapes, de l’extérieur vers l’intérieur. Dans un premier temps, un fossé circulaire de plus de 600 m de périmètre, un talus et un cercle de 56 trous entourent 4 poteaux de pierre.

Quelques siècles plus tard, deux cercles incomplets de pierres bleues sont dressés.

Dans la phase finale, les constructeurs érigent un anneau de 81 blocs de sarcen (grès brun), surmontés chacun d’une pierre plate qui touche la suivante ; au centre de l’ensemble, ils dressent en fer à cheval 5 gigantesques trilithes et déplacent les pierres bleues qu’ils disposent aussi en fer à cheval à l’intérieur des sarcens.

A l’extérieur, ils ajoutent 2 cercles de 59 trous. Il reste aujourd’hui les pierres du centre du monument.

"Des explorateurs américains de l’institut Smithsonien ont montré en 1965, par l’emploi d’un ordinateur, que cela reproduisait sur le terrain la configuration de la voûte céleste observée à une époque lointaine. Des astronomes ont montré qu’on pouvait s’en servir pour calculer les éclipses."

Stonehenge est un vestige atlante qui était utilisé comme carte astronomique et lieu d’Initiation. Les énormes pierres qui y sont présentes étaient appelées jadis " CHIOR-GAUR " : " la danse des géants ".

Les Anglais avaient remarqué depuis longtemps que leurs monuments mégalithiques étaient alignés suivant des lignes de courants magnétiques ou telluriques qu’ils appelaient des leys.

"Selon une certaine tradition, les monuments mégalithiques auraient été construits en utilisant les vibrations des sons. La gravitation aurait été neutralisée par des incantations musicales et par des baguettes magnétisées qui soulevaient les pierres dans l’air."

Dans la plupart des sites où il existe des témoins de pierre (Carnac, Ile de Pâques, Tiahuanaco, etc...) on relève des traces d’un culte solaire et d’un culte du serpent. Les deux allaient de pair. Le soleil étant considéré comme la manifestation visible de Dieu, et le serpent comme le Verbe qui appelait tout être à l’existence.

"Se pourrait-il que les Mayas, les anciens Egyptiens, les Babyloniens et d’autres peuples de l’Antiquité aient utilisé une certaine forme de lévitation qui leur aurait permis de mettre en place de gros blocs de pierre, tout comme ce qui est réalisé de nos jours sur une plus petite échelle grâce à la technique des ultra-sons ?’

Toutes les statues de l’île de Pâques représentent des personnages masculins, sauf une, représentant une femme, qui fut découverte face contre terre, dans le centre de l’île. Les visages des hommes sont tous différents. Mais ils ont les mêmes grands yeux et le même front proéminent. Presque tous ont de très longues oreilles. Ce détail présente un intérêt particulier car les Orejones -guerriers des anciens Incas- avaient eux aussi de longues oreilles.

De nos jours, on attribue aux mégalithes des forces mystérieuses. Les pierres levées, comme celle de Stonehenge, servirait de conducteurs à un courant inexpliqué, dit énergie tellurique. Certains y détectèrent des formes d’ultrasons et de radioactivité. En France, on a découvert que les régions où abondent les mégalithes sont également riches en uranium, ce qui expliquerait cette radioactivité.

Mais comment expliqué des phénomènes étranges comme des hallucinations que certains subissent proches des mégalithes ? Comment expliquer, également la décharge électrique que reçu un homme en pointant une antenne métallique façonnée en forme d’ankh (croix antique égyptienne) en direction de Stonehenge ? Bien des questions demeurent sans réponses et le seront probablement pour toujours. Qui sait combien de mystères cachent ces mystérieux mégalithes.

On n’a pas plus réussi à identifier les constructeurs de cet ouvrage qu’a en établir les fonctions exactes. Il est toutefois presque certain qu’il servit un moment de temple, comme beaucoup de monuments préhistoriques qui lui ressemblent. La plus forte concentration de mégalithes (environ 50 000 en tout ) se rencontre en Europe occidentale et en Afrique du Nord, mais plus spécialement en Grande-Bretagne, en Irlande, en France, en Espagne, au Portugal, en Scandinavie et en Algérie.

Ces monuments offrent une grande diversité d’aspects. Le plus simple est la pierre dressée, isolée, appelée menhir. Plus complexes sont les groupes de menhirs disposés, soit en cercles ou en demi-cercles, les cromlechs, soit en alignements s’étendant sur des kilomètres. Un troisième type de monument mégalithique est le dolmen qui forme une sorte de chambre fermée, tantôt édifiée à l’air libre, tantôt recouverte d’un tumulus de terre. Stonehenge se rattache à la deuxième catégorie, mais ce n’est nullement ni le plus grand ni même le plus ingénieusement conçu des ouvrages préhistoriques en pierres ou en terre de Grande-Bretagne. Mais il en demeure tout de même qu’il a été le site mégalithique qui a suscité le plus d’intérêts.

JPEG - 45.5 ko
stonehedge
Click sur l’image pour agrandir

Même si aujourd’hui on ne peut voir que les restes de ce que fut ce gigantesque ensemble, on peut quand imaginer l’effet que devait produire cet ensemble sur les populations de ces ères préhistoriques. Même aujourd’hui, 5000 ans plus tard, ce lieu reste pour tous un des endroits les plus impressionnant du monde.

Le début de la construction date d’environ 2800 avant Jésus Christ. Au départ il était simplement constituer de talus circulaire et de 56 trous formant un cercle interne à ce talus. Le talus ayant une ouverture en direction de trou et d’un bloc de roche de 35 tonnes le tout diriger ver le lever de lune. La seconde phase, il y en aura 5 en tout, consista a rajouter des blocs de pierre au centre en forme de croissant de lune, et deux autres blocs de roche pour indiquer le lever de soleil au solstice d’été, ainsi que certaine phase de la lune. Commença ensuite les 3 dernières phases qui produiront la création du cercle de pierre dont on peut voir les restes aujourd’hui. D’abord un cercle centrale puis plusieurs cercle concentrique.

On ne sait pas vraiment comment les anciens construisirent ce gigantesque ensemble, les blocs de pierres furent ramener environ 360 km plus loin. Chaque blocs pèsent plusieurs tonnes, et même aujourd’hui cela resterait un défit de construire un tel monument. On ne peut qu’imaginer comment ils purent ériger ces pierres dans un aussi grand ensemble. La construction dura environ 500 ans, et il fallut sans doute des centaines de personne pour le concevoir.

JPEG - 33.8 ko
Plan de STONEHENGE

Autrefois Stonehenge était appeler au moyen age la danse des géants, à l’époque certain y voyait un lieu de culte païen et aujourd’hui des groupes de Druide, chamane, paganiste le revendiquent. De nombreux spécialistes y voit un ancien lieu de culte sans doute lié à l’astronomie, certaine pierre indique le solstice d’été, des phases de la lune en créant des alignements avec certain rocher. Peut être était-ce un lieu d’astronomie et d’observation des étoiles, ou bien un temple dédier à des Dieux lunaires et solaires. Personne ne peut rien affirmer aujourd’hui, mais nous avons ici un des plus grand et plus impressionnant lieu datant de la préhistoire encore debout et construit par l’homme, c’est un formidable témoignage du passé qui durera encore de nombreux siècles...

JPEG - 24.7 ko
Ovni ? Stonehenge 1976

- pour finir, cette photo illustre bien les divers liens (crop-circle et autres) avec se site si mythique et énigmatique .


La cathédrale mégalithique de Avebury ...

JPEG - 46.1 ko
Avebury
vue aerienne

Où notre héros fait un pèlerinage dans un lieu peu connu et pourtant gigantesque...

Si Avebury était encore intacte, il serait la cathédrale et Stonehenge juste une petite Église.

De tout les restes mégalithiques que l’on peut trouver dans le monde le site de stonehenge est le plus connu, mais si on se déplace d’environ 25 km vers l’ouest on peut voir ce qui reste du plus grand ensemble d’Angleterre. C’était sans doute, si ce n’est pas le plus grand, l’un des plus grand cercle de pierre de la préhistoire. Il date d’environ 2600 avant Jésus Christ. Hélas au dix-huitième et dix-dix-neuvième siècles ce gigantesque site fut en partie détruit par certain puritain y voyant les restes de culte païen...

L’ensemble se composait à l’époque d’un gigantesque cercle de talus entourant 14 hectares. Formant un deuxième cercle intérieure juste après le talus se trouvait une fosse. 4 passages servait de porte, à l’intérieure 100 bloc de roche faisait le tour de cette fosse, il n’en reste hélas aujourd’hui que 28. A l’intérieur de ce cercle on peut voir deux cercles de mégalithes que l’on a nommé temple solaire et temple lunaire ces deux cercles sont de tailles identique. Les plus lourdes pierres pesaient jusqu’à 65 tonnes avec une moyenne de 15 tonnes.

JPEG - 56.2 ko
Avebury
Une vue des talus
JPEG - 52.9 ko
Avebury
Une vue des megalithes
JPEG - 92.5 ko
Avebury
Le serpent de Stukeley

A l’exterieur se trouve une vaste ranger de pierre connue sous le nom de Kennet Avenue d’une longueur d’environ 2,5 km où l’on a retrouver des sépultures. Certain pense que cette avenue se prolongeait autrefois jusqu’à un sanctuaire à Overton Hil.

Et de l’autre coté en traversant Avebery jusqu’à Beckhampton Long Barrow. D’après le Docteur William Stukeley cet ensemble aurait formé une sorte de serpent gigantesque qui traverserait Avebury.

Proche de ce temple on peut voir le plus grand tumulus d’origine artificiel d’Europe, Silbury Hill. Tout cet endroit est très riche, mais hélas peut connu car son petit frère Stonehenge est plus connu malgrès ses faibles dimension en comparaison avec celui d’Avebury.

Si beaucoup de gens pense encore que le but de ce site était astronomique, certain pense dont l’archéologue Michael Dames qu’il servait à une sorte de scène, plus ou moins théâtrale d’origine religieuse, pour représenté des scènes de la vie agricole et du cycle de la vie des hommes.

En tout cas si le site était encore totalement intacte nous aurions aujourd’hui le plus grand ensemble, au vue des croquis, que l’on est pu voir au niveau préhistorique, hélas la plus grande partie à été détruite et l’on peut qu’imaginer ce que ce temple aurait été.

JPEG - 52.6 ko
Avebury
Silbury Hill

A suivre ...



Publicité :

Répondre à cet article

[ Forum ] de l'article

2 Messages de forum

  • http://www.scientox.net/defaut-gravatar.gif

    STONEHENGE et les Megalithes de Avebury

    3 décembre 2006 12:16, par Pillot Guy (pharmacien)

    STONEHENGE N’A JAMAIS ETE TERMINE

    L’émission sur Stonehenge transmise à la télévision Française sur ARTE ( la cinq ) le 02 Décembre 2006 , m’a interpellée et une analyse ( hypothèse ) ,n’a pas été envisagée qui est la suivante. Rappel rapide des faits ; 2000 ans avant Jésus Christ soit 300 ans avant la construction des pyramides des hommes commencent à construire un édifice de pierre pour des raisons certainement « religieuse » Pour cela ils déplacent d’énormes blocs, de plusieurs tonnes ( de 4 à 40 tonnes ) sur des kilomètres , sans utiliser la roue uniquement avec la force humaine. Puis ils taillent ces blocs colossaux fait d’une pierre très dure et enfin ils élèvent certains blocs à hauteur de 10 mètres approximativement. On observe actuellement en 2006 Que l’ensemble cohérent en théorie ( cercle préétabli) est amputé de blocs mégalithiques, c’est-à-dire que le cercle est parfait mais il manque des blocs de pierre de 40 tonnes environ, introuvables, bien que des emplacements existent. ( emplacements préparatoires) On observe qu’un des emplacements autour du cercle est « rempli » par un mégalithe de faible hauteur. Enfin des blocs (partie supérieure) jonchent le sol .

    L’HYPOTHESE EST LA SUIVANTE ;

    Les emplacements existent , mais , ces blocs de quarante tonnes sont introuvables, ils n’ont éventuellement jamais été réutilisés , on ne les retrouve nulle part.

    tout simplement parce que l’homme même sur des siècles, na pas terminé l’édifice !!!!!,

    soit parce que le monument était disproportionné par rapport aux objectifs des générations , et le temps a usé les civilisations, donc leur intérêt de le faire. Soit parce qu’ils manquaient de matériau Soit parce que la technologie évoluait mais le site devenant un sanctuaire pour les générations qui se succèdent ,personne n’éprouvait ou n’oserait plus terminer l’édifice avec des blocs de pierre, témoignage de notre passé d’humain. Cela est justifié par la reconstitution en polystyrène sur un autre lieu de l’édifice complet début du XXI ème siècle . Ainsi les théories du son qui se répercute sur les mégalithes ( avec un édifice complet ) ne sont réelles que sur une maquette mais n’ont jamais pu exister, puisque le monument n’a jamais été terminé !!!! Enfin le mégalithe de faible hauteur a été posé là pour confirmer mon hypothèse, on ne retrouvera aucun trou, autour de ce « mini bloc », il « fermait » , esthétiquement ou symboliquement un cercle , pour des raisons de satisfaction mystique, mais ce n’était pas ce que les premiers hommes, les premiers concepteurs, avaient envisagés ( un bloc monstrueux à l’échelle du reste ).

    G.Pillot pillot.guy@9business.fr

    Répondre à ce message

    • http://www.scientox.net/defaut-gravatar.gif

      STONEHENGE et les Megalithes de Avebury

      9 janvier 2007 05:24, par charmes

      bonjour, pourrais-je savoir comment me procurer des photos de la fabrication ,en polystyrène,du site de Stonehenge ? merci pour le tuyeau ! cordialement, charles.

      garnier.charles@gmail.com

      Répondre à ce message