:: ScientoX - Web ::
http://www.scientox.net/AREA-51-Dreamland.html
[ AREA 51 ] "Dreamland"
(*Enquete en cours*- Part. 01) / (Dossier non classé)
mercredi, 3 octobre 2007
/ ScientoX /

(Admin. & RedaKtor ScientoX)

Certains pensent que là-bas on travaille à l’aide d’une technologie obtenue grâce aux soucoupes volantes qui se sont écrasées, comme celle de Roswell (1947).

En 1994, le Pentagone aurait dépensé plus de 14,3 milliards de dollars rien que pour ses programmes noirs, soit une moyenne de 100 millions de dollars par jour !

JPEG - 50.9 ko
AREA 51
Dreamland

Les Lieux ?

- Vous êtes sur le territoire de Nellis air Force Range et du site nucléaire du Nevada, communément nommé

"Zone 51"

.

- elle est une base située dans le désert du Nevada d’une superficie aussi grande que le département de la Gironde 10.000 km² représenté sur aucune carte officielle des États-Unis.

- A 150 km au Nord Ouest de Las Vegas, se situe un territoire étendu sur 6 miles du Nord au Sud et 10 miles d’Est en Ouest et bordé par la chaîne de montagne Nellis Bombing et Gunnery Range, soit un territoire aussi vaste que le Connecticut.

- Surnommé la fourmilière, elle recèlerait, en plusieurs endroits, des bases souterraines de la taille de Manhattan auxquelles on accède par des tunnels de 3000 pieds de profondeur permettant de circuler jusqu’à 42 niveaux.

- La zone 51 fut crée pour servir de base secrète a une société d’aéronautique qui mettait au point des avions-espions pour le compte de la CIA et le pentagone. Ce site d’essai servait encore récemment aux projets de défense les plus avances mis en oeuvre par les E U.

JPEG - 113.9 ko
AREA 51 Dreamland
Cette photo prise le 17 juillet par un satellite espion soviétique,montre le lac Groom, et le plan de la base qui,selon l’aviation américaine n’existe pas,On pense que la hangar 18 abrite la nouvelle génération d’avions appelés Aurora.
JPEG - 70.7 ko
AREA 51 Dreamland
carte photos satellites

C’est en 1968 que, pour la première fois, les soviétiques révélèrent des photos satellites d’installations américaines au milieu de nulle part.
Cela ne déclencha aucune réaction particulière jusqu’en 1983, date à laquelle de nouvelles photos montrèrent que la base avait grandi dans des proportions considérables et s’étendait désormais sur un périmètre entre 10 et 16 km autour des installations aériennes.

- On peut remarquer, sur les vues satellites, une piste d’atterrissage qui coupe le lac salé et qui mesure plus de 10 km de long (la plupart des pistes des aéroports civils n’en faisant même pas le tiers).

- Groom Lake détient aussi un autre record : celui de la plus grande antenne de contrôle de trafic aérien au monde.

- Depuis, de nombreux bâtiments volumineux ont été bâtis
ce qui, s’ajoutant aux témoignages d’une intense activité ces dernières années à proximité du site, confirme le développement et l’exploitation de nouveaux projets secrets.

- La Zone 51 n’est qu’une partie de l’immense espace militaire.

On y trouve :

- le Nellis Bombing and Gunnery Range où l’on expérimente les armes à grandeur nature.

- le Tonopah Test Range où l’on expérimente d’autres armes enfin la Zone 51...

- le Nevada Test Site où l’on a fait 928 essais nucléaires.

JPEG - 44.3 ko
carte photos satellites
champ de tir

- Les photos satellites (zoom sur la partie nord) de la zone de test du Nevada montrent l’impressionnante quantité de tirs nucléaires souterrains.

- Quand on regarde ces photos on imagine que c’est normal, que la recherche et l’amélioration des têtes nucléaires nécessitent de nombreux tirs et mises au point. Cependant on sait que des pays comme la Suède ou le Japon ont la capacité et la compétence intellectuelle pour faire une bombe du premier coup, que l’Afrique du Sud, et Israël ont secrètement développé des bombes et quelles sont opérationnelles.
Leur tirs d’essais se comptent sur les doigts de la main, pareil pour l’Inde ou le Pakistan. Je veux bien croire que des bombes dites à neutron ou des modèles spécifiques (Charges creuses pour la perforation de poste de commandement dans une montagne par exemple) demandent plus d’essais, mais la quantités de tirs et de cratères visibles laissent quand-même planer un doute.
60 ans de recherches nucléaires pour faire des armes nucléaires ? La recherche de la miniaturisation, du maintien des connaissances et de la fiabilité des têtes étaient les arguments pour la poursuite des essais. La miniaturisation des charges a pour conséquence directe un dissimulation sismique plus facile. Peut-être une fabrication industrielle d’antimatière à partir d’armement nucléaire reconditionné a existé jusqu’à aujourd’hui, l’avenir étant de passer par la compression de matière au moyen de lasers de puissances comme l’installation Mégajoule.

Sur les photos satellites que vous avez vu il manque une zone importante qui est au nord-est de ces photos dans une région reculée du "range" , il y a un cratère gigantesque et isolé, et quelques batiments ?.


JPEG - 28.9 ko
AREA 51 Dreamland
Restricted

"Usage des armes à feu autorisées."

... "Use of deadly force authorized."

La base est si protégée que l’armée à le droit d’ouvrir le feu sur quiconque essayerais d’y pénétrer !

(des panneaux places a la limite de cette zone avertissant les visiteurs trop curieux de ne pas franchir cette limite sous peine d’être arrêter ou même de se faire malmenés "L’utilisation de la force armée est autorisée a l’encontre des intrus")

Si on pense que c’est dur de s’approcher de la zone,ça l’est encore plus par l’espace aérien,c’est l’endroit le plus inviolable des Etats Unis.C’est le territoire le plus protégé au monde, aucune loi n’y a cours. La question de la nature des activités de la zone 51 reste posé du fait de l’impossibilité d’y pénétrer.

Son enceinte est toute entière hérissée de détecteurs électroniques, des équipages de sécurité à bord d’hélicoptères ultrasophistiqués répondent vivement à toute intrusion.

Les abords du site qui n’existent pas sont protégés par une armée de gardes de sécurité n’existant pas non plus : les "Cammo Dudes", qui ne portent ni insigne, ni nom, mais des armes bien réelles avec de vraies balles, et qui patrouillent à la limite de la zone interdite et dans la partie publique adjacente, avec des Jeep Cherokee dotées de plaques gouvernementales.

Ils surveillent les quelques visiteurs qui osent approcher à moins de quelques kilomètres de la zone interdite (la franchir entraînerait une arrestation immédiate et une amende minimum de 6000 dollars), mais surtout évitent soigneusement tout contact.

Ils sont avertis par un réseau de détecteurs installés dans les 11 derniers kilomètres de routes et de chemins qui mènent vers la zone interdite, et par des tours équipées de senseurs très performants (installés par EG & G) différenciant les êtres humains des autres créatures peuplant le désert. Certains ont essayé de s’introduire clandestinement dans la Zone 51 : ils ont été arrêtés dans les 10 à 15 minutes suivantes.

Jusqu’en avril 1995, il y avait deux points de vue, "White Sides mountain" et "Freedom Ridge", à 19 km de distance sur les montagnes environnantes, d’où les visiteurs pouvaient observer directement la base secrète à l’aide de jumelles. Mais depuis, les militaires ont étendu la zone franche autour de Groom Lake en annexant purement et simplement les terrains adjacents (sans aucune autorisation gouvernementale). A ce jour, le seul emplacement demeurant accessible, "Tikaboo Peak", est situé sur une montagne distante à 1 heure et demi de marche dans les rochers, et nécessite un puissant télescope pour pouvoir encore apercevoir les grands hangars et les installations mystérieuses de la base.

JPEG - 32.2 ko
AREA 51 Dreamland

Mais l’extension de la zone franche, en 1995, a eu pour effet de la rendre encore plus célèbre, en tous cas beaucoup plus célèbre que ne le voudrait l’USAF.

Le plus gênant étant toutefois que la croissance des curieux à proximité de Groom Lake augmente le nombre et la précision des observations concernant des appareils non identifiés (correspondant souvent aux caractéristiques de l’Aurora), ce qui, vous l’avouerez, n’est pas idéal pour une base sensée être secrète.

Rachel, la ville la plus proche de Groom Lake, héberge l’Area 51 Research Center (centre de recherche sur la zone 51) fondé par Glenn Campbell, un organisme publiant des ouvrages, et vendant des souvenirs sur Groom Lake. La base secrète génère en effet un merchandising assez étonnant, qui témoigne de la passion des américains pour les extra-terrestres.

En octobre 1994, le gourou de CNN, Larry King, s’est rendu à Rachel avec une équipe de 50 personnes, pour réaliser un émission en direct à proximité de la Zone 51. En 1994, le gouverneur du Nevada, Bob Miller, a renommé la route 375, qui longe la zone interdite, la "Extra-Terrestrial Highway" (l’autoroute des extra-terrestres).

Il semblerait qu’en juin 1997, certaines opérations de la zone 51 se seraient déplacées vers de nouvelles installations militaire proche de Green River à l’est de l’Utah, dont l’appellation serait la zone 6413.
Divers emplacements existent en dehors du périmètre de la base l’armée a déjà voulu acheter les terres se trouvant entre ces zones, on peut envisager qu’une activité souterraine importante se déroule sous la zone 51. Si le gouvernement américain voulait cacher un objet extra-terrestre, la zone 51 serais l’endroit idéal pour une telle activité.


Quels projets militaires ultra-secrets se cachent à Groom Lake ?

Cette base a servi de centre d’essai pour la mise au point d’avions-espions tels que le bombardier furtif "Steathl", Le fameux avion espion Lockheed I2 aux ailes démesurées, le SR-71 Blackbird capable de voler à plus de Mach 3 (trois fois la vitesse du son), les F-117A Night Hawk "l’avion furtif F-117" utilisés pour bombarder l’Irak au cour de l’opération "Desert Storm" ou encore les prototypes Lockeed XST Have Blue et Northrop Tacit Blue, tout premiers avions démonstrateurs de la technologie furtive.( Ici on été expérimentés au cours des dernières décennies outre des avions de combat soviétiques récupérés ou volés. )

Groom Lake sert de centre de conception, de mise au point, et de test pour les "Black Projects", les projets occultes et ultra-secrets de l’armée américaine. La somme allouée à ces projets est de 16 milliards de dollars par an (chiffre maintenu depuis des années), sans qu’aucun détail sur l’emploi de ces fonds ne soit fourni au Congrès. Un journaliste a dit : que la Zone 51 est "un trou noir à la surface de la Terre où l’on estime que disparaissent chaque jour des millions de dollars d’impôts sans que pratiquement aucun mot d’explication ne réussisse à s’en échapper."

L’activité du centre ne faiblit pas, et de nombreux détails prouvent effectivement que des milliards de dollars y sont dépensés : une flotte de Boeing 737, sans marque d’identification, effectue chaque jour de la semaine entre 10 et 12 rotations à partir de l’aéroport McCarran de Las Vegas ce qui suggère qu’au moins 1 500 personnes (sans compter les permanents) travaillent sur le site.

Groom Lake est le lieu d’expérimentation des dernières générations d’appareils ultra-secrets de l’USAF, ou de systèmes d’armes avancés, tout comme ce fût le cas pour l’U-2, l’A-12 (le précurseur du "Blackbird"), le SR-71, le F-117 A, et surtout tous les autres avions dont on ne connaît pas encore l’existence comme, par exemple, l’Aurora. Petite précision intéressante à ce sujet : le F-117 A n’a été dévoilé au public que 7 ans après son entrée en service opérationnel (il était déjà présent clandestinement lors de l’intervention au Panama). De nombreux experts pensent dès lors qu’il devait donc être déjà dépassé.

Maintenir un secret total sur des projets militaires augmente les dépenses de manière significative (au moins 15% selon les entreprises contractuelles) mais présente de nombreux avantages parmi lesquels celui d’éviter les "coupes sombres" du Congrès (comme pour le bombardier furtif B-2) ou celui de n’avoir aucun compte à rendre sur les travaux menés ou les sommes dépensées.

Certaines enquêtes tendent à démontrer que les technologies développées dans cette zone seraient pour partie d’origine extraterrestre. En effet, en 1989, un ancien technicien de la base affirmait qu’il existait une activité Ovni conduite par le gouvernement américain pour tenter d’adapter la technologie extraterrestre à ses propres programmes militaires. Mieux encore, ce technicien déclarait que des extraterrestres originaires du système stellaire "Zeta Reticulli" était soumis à des expériences.


JPEG - 23.5 ko
AREA 51 Dreamland
vue de nuit

Les "témoins" :

( Elle déchaîne les délires de tous les amateurs d’Ovni des Etats-Unis, prend plusieurs surnoms tels que : "Groom Lake" (du nom du lac salé à proximité), "Zone 51" (area 51 en anglais, référence au numéro identifiant le secteur et figurant sur les anciennes cartes du Nellis "Nevada Test Site"), "DreamLand" ou "Ghost Field". )
La nuit, des chasseurs d’Ovni à l’affût ont pu observer d’étranges lueurs qui semblaient trop rapides pour provenir d’un avion classique ...le gouvernement américain s’est toujours refusé à admettre l’existence de pareils phénomènes et semble embarrassé par de tels propos.

Beaucoup de touristes, venus seulement pour un soir, croient voir des Ovni partout, même si la plupart des habitants de Rachel, ville située à 50 km de là, n’en n’ont jamais vu de leur vie ...

De nombreux témoignages font tout de même état d’observations plus crédibles concernant par exemple des appareils correspondant au signalement de l’avion espion Aurora , (mis au point à Groom Lake) caractérisé par le bruit émis par son système de propulsion unique.

Mais les témoignages les plus troublants font état d’engins volants ayant été vus effectuant des manoeuvres totalement impossibles pour la génération actuelle d’avions. Ces performances, certes inhabituelles et étranges, sont très probablement le résultat de la technologie de poussée vectorielle, qui expérimentée sur le X-31, permet, en orientant par des pâles le flux à la sortie des tuyères, d’obtenir une "hyper-manoeuvrabilité" absolument exceptionnelle.

- Un scientifique "physicien" , Bob Lazar
affirme avoir travailler sur des ovni,et essayer d’adapter la technologie extraterrestre pour les propres fin des militaires américains.
Apres son témoignage il a reçu des menace de mort et on a tirer des coups de feu sur sa voiture. En décembre il décide de tout dévoiler,il donna plus de détail sur le site ultra secret "S4" situe a l’intérieur de la zone 51, près du lac Papoose, lieu ou les engins extra terrestre étaient remises. Il avait été engage pour tenter de comprendre le système de propulsion des ovnis a l’aide de 22 ingénieurs.

Selon Lazar le S4 est un vaste complexe souterrain occupant la surface d’une chaîne de montagne entière. Dans cet endroit il aurait travailler sur des engins qui n’avaient rien de la technologie humaine,il n’y avait aucune arrête sur l’engin,tout était arrondi comme si tout avait été mouler dans la cire.

- il a déclaré avoir occupé en 1984 un poste scientifique sur la base et avoir eu accès à des documents sur le site ultra-secret "S4" où des engins extra-terrestres seraient stockés. Il a même prétendu que l’armée était en possession de neuf disques d’origine extraterrestre provenant de Zeta Reticuli, un système binaire se trouvant à 37 années-lumière de la Terre... De plus, on ne sait rien sur Bob Lazar, seulement qu’il a travaillé à Los Alamos.

Il fit aussi une déclaration surprenante. Il démontra l’existence d’une autre base secrète appelée S-4 non loin de la Zone 51, près de Papoose Lake. Et c’est là qu’il travailla sur le système de propulsion d’une soucoupe volante...

Ensuite à été expulsé par ses supérieurs de la base de Nellis, un mois après avoir fait ses déclarations anonymes, toute trace de ses activités pour les militaires à été effacée. Bien que les enquêteurs aient pu vérifier qu’il avait effectivement travaillé sur des projets de haute sécurité pour une entreprise associée aux laboratoires militaires "Sandia" au Nouveau Mexique.

Dans cette enclave de la base de Nellis, il a découvert que les neuf soucoupes volantes capturées, qu’il a vues, fonctionnaient avec un carburant extrait d’un élément chimique existant sur la terre : le 115. Selon Lazar, le 115 est effectivement un élément stable qui alimente le réacteur d’antimatière des OVNIS capturés.

- De nombreux journalistes ont enquêtes sur cette base et ce sont heurtes a plusieurs problèmes,quelques jours plus tard ils ont tous reçu des menaces,des hommes vêtus de sombre stationnaient devant leur domicile.

- En 1995 une société cinématographique allemande diffusa une cassette vidéo dans laquelle plusieurs témoins confirment que la zone 51 est le théâtre d’une activité pour le moins étrange.

Par exemple : (Norio H) un cameraman japonais filma un ovni décoller de la zone 51 .En effet il filma un objet lumineux planant au dessus des montagnes et a travers le ciel. L’Analyse du film par les ordinateurs les plus récent démontrèrent que ce n’était pas un avion classique.

- George K. : ce dernier a auditionné plusieurs témoins qui complétaient les révélations de Bob Lazar, et a également reçu le témoignage d’un homme qui déclarait que le gouvernement américain disposait de corps extra-terrestres ainsi que de leur technologie depuis 1950.

- Jim G. : ce spécialiste en aéronautique fait état d’engins silencieux et très rapides (16000 Km/h) incompatibles avec la technologie humaine actuelle et connue.

- Un psychothérapeute décrit dans un numéro de "Mufon Ufo" son expédition le long des routes qui longes la base. Après avoir été reconduit par les gardes qui lui conseillèrent de s’éloigner, il revint sur les lieu de nuit et peut admirer un ballet de lumières aveuglantes effectuant des acrobaties dignes de rencontre du 3 type.


Petite investigation !
- en cherchant sur le net des des photos de Area51, en voici une que j’ai trouvé , à première vue rien de spécial ... sauf ! carte photos satellites
- j’ai fait plusieurs zoom et passé dans différents filtres l’images à l’endroit ou se trouve l’hélicoptère en bas a droite...
et regardez (les 3 petits encadrés en incrustation de la photo) : juste a coté la forme au profil discoïdal sur des espèces de pieds ? çà ressemble pas à un avion ni à un de leurs prototype UFO bidon !


Le projet Redlight

JPEG - 34.1 ko

Sous-projet secret de Grudge ( projet observation d’ovnis mais de systématiquement trouver des explications "rationnelles" à diffuser au public, voire aux militaires, et de déclarer publiquement que les ovnis n’existaient pas réellement ).

Dont le but aurait été de comprendre le fonctionnement d’appareils extraterrestres récupérés, de les faire voler, et à terme de développer nos propres engins de forme discoïdale basés sur cette technologie. Ce projet aurait été créé en 1954 [1962 selon Jhon Lear (en même temps que son projet de couverture, snowbird ,suite à un atterissage "amical" à la base d’Edwards où les visiteurs auraient délibérément laissé un de leurs appareils.
Le projet aurait alors été mis en œuvre dans les bâtiments de la zone S-4 (Sous-zone de la ZONE 51 située à 24 km au Sud-Ouest de celle-ci. Robert Lazar déclare avoir travaillé dans cette zone sur le système de propulsion d’un appareil extra-terrestre pour le compte de l’Armée Américaine).

Non loin de la base de la zone 51 (Nevada). Cependant, le projet est repoussé après que toutes les tentatives de vol aient finalement résulté en la destruction des appareils, et la mort des pilotes.

En 1972 le projet est relancé grâce à une aide ebe (On tient que cette information nécessite plus de preuves, on a préféré le préciser malgré tout), et a depuis connu un succès partiel.

Les observations d’ovnis accompagnés d’hélicoptères noirs sans aucun signe distinctif sont le résultat du projet Redlight. Ces hélicoptères agissent comme gardes du corps chaque fois que des tests sont conduits.Ou le cas où l’ovni cash/lundrum observé était accompagné de 23 hélicoptères chinook d’avoir été la victime d’un expérimentation du projet Redlight. Il semblerait en faite que les hélicoptères appartenaient à des unités militaires basées à Fort Hood (Waco, Texas) ou bien provenaient d’un porte-avions ancré dans le golfe du Mexique à cette époque.

La flotte de chinook CH-45 ne faisant que surveiller l’ovni. Les extraterrestres seraient en grand nombre sur terre, et si le gouvernement américain est bien en contact avec eux, il ne peut les empêcher d’aller et venir à leur guise sur notre planète. Les extraterrestres ne seraient pas ici pour nous détruire, mais pour exploiter nos ressources. Les américains ne pourraient alors pas faire grand-chose, à part surveiller leurs sorties

JPEG - 9.5 ko

L’Armée fut chargée de former une organisation très secrète pour fournir la sécurité de l’ensemble de projets liés à une activité extraterrestre. Cette organisation fut le NRO ..Il est longtemps resté l’organe le plus secret de la communauté du renseignement américain.

il fut aussi chargé de la sécurité de l’ensemble des projets liés à une activité extraterrestre, basée à Fort Carson (Colorado). Les équipes spécialement entraînées pour garantir la sécurité de ces projets seraient les équipes DELTA [Cooper]-(ce groupe serait notamment chargé d’assurer la sécurité des projets d’un niveau de confidentialité supérieur à Top Secret incluant des "interactions" avec les extraterrestres (Gris, etc.).

Des mentions de ce projet apparaîtraient dans divers documents issus du FOIA Sigle du Freedom Of Information Act, ou Acte de Liberté de l’Information qui permet aux citoyens américains de demander à avoir accès à nombre de documents classifiés après une période donnée


Pour conclure :

Les gouvernements connaissent ils l’éxistence des ovnis, et surtout, dans quelle mesure il prennent l’affaire au serieux ? Voici quelques exemples de paroles officielles américaines.

- Extrait du discours de Ronald Reagan lors de la 42e Assemblée générale des Nations Unies du 21/09/87 :

"Dans notre obsession, avec les antagonismes du moment, nous oublions souvent les liens unissant tous les membres de l’humanité. Peut-être avons-nous besoin de quelque menace universelle exterieure afin que nous puissions mettre ce lien en lumière. J’ai parfois pensé à quel point les differences s’évanouiraient rapidement si nous avions affaire à une menace étrangère à la Terre. Encore que, je pose la question : Cette force étrangère n’est-elle pas déjà parmis nous ?"

- 1982 : The extraterrastrial exposure law, du code des ordonnance fédérales. Titre 14, partie 1211(14 CFR 1211) ( http://law.house.gov/cfr.htm ) :

"Le contact entre un citoyen Américain et des éxtraterrestres, ou leur véhicule, est strictement illégal, le contrevenant devenant un criminel immédiatement passible d’un an de prison et 5000 $ d’amende. La NASA pourra mettre le criminel en quarantaine sous garde armée, et sans recours possible devant un tribunal"

- Extrait du "guide du pompier pour controler une catastrophe" (The Fire Officer’s Guide To Disaster Control), par William Kramer Ph.D. and Charles Bahme J.D.. On trouve ce manuel dans tout les départements de police et pompier américains.(source en anglais) ( http://www.extraterrestres.net/html... )

"L’approche d’ovnis est nuisible aux êtres humain. Ne restez pas dessous un ovni qui plane a basse altitude. Ne touchez pas ou n’essayez pas de toucher un ovni qui a atterri. Dans les deux cas, le plus sur est de s’éloigner rapidement et de laisser l’ "Armée" s’en occuper. Il y a possibilite d’un danger de radiation et dans des cas des gens ont été brulés par des rayons s’échappant des ovnis. Ne tentez rien avec les ovnis."

Voila donc des faits bien contradictoires !!!

Si des ovnis ont été récupérés par l’armée américaine, que sont-ils devenus ? Leur technologie à-t-elle servie à quelque chose. Certains ufologues pensent que les moyens de propulsion employés par les ovnis sont peut-être appliqués à notre propre technologie aéronautique. Leurs soupçons seraient renforcés par les étranges activités censées avoir lieu au sein de certaines zones d’essais appartenant à l’armée de l’air.


La Google MAP SAT de la zone ici

sur le web :

Attention, ici encore, à chacun de se faire sa propre opinion !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_51
Carte : http://maps.apocalx.com/constructio...
http://www.astrosurf.com/univers/zo...
http://www.terraserver.com/
http://rr0.org/org/us/dod/af/base/A...
http://www.ufomind.com/area51/
http://www.dinosoria.com/zone_51.htm
http://www.actionreporter.com/002.d...
http://www.astrosurf.com/luxorion/o...
http://photovni.free.fr/html/zone51.htm
http://jesse.marcel.free.fr/lazone51.htm
http://www.abovetopsecret.com/pages...
http://umsonline.org/coursedescript...

Docs Vidéo

Planet choc - zone 51 - secret defense
Dreamland
ballade sur site (us)

lire la suite : [ N.A.S.A ] Bush promet la lune !!!


documentos descargar
• Dreamland - des ovnis dans le desert - part1, (Flash - 14.2 ko)